NATO – News: L’OTAN et l’Ukraine signent une feuille de route sur la coopération militaro-technique, 16-Dec.-2015


http://www.nato.int/cps/fr/SID-8F8D5409-0847BFBC/natohq/news_125994.htm



origine(s) source(s) voir lien(s) ci-dessus

Jusqu’ici, tout va mal … la carte de la provocation
« impérialiste » est bien une mauvaise pioche ! regrets
amers a venir sans nul doute … pensons en priorité
aux populations.

Ils ne nous représentent pas !, No nos representan !

http://www.desobeissancecivile.org/servitude.pdf

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Strat%C3%A9gie_du_choc

L’Ukraine dans l’œil du cyclone


http://www.geopolintel.fr/article810.html
En conséquence de quoi l Secrétaire d’État John Kerry arrivait ce mardi 4 mars à Kiev pour apporter le soutien de la grande Amérique au nouveau pouvoir ukrainien. Ceci en compagnie d’une escouade d’experts du Fonds monétaire international [FMI]. Espérons que ce ne sera pas pour y souffler un peu plus sur les braises, car il est bien connu que, lorsque le pitbull judéoprotestant a croché sa proie, il ne veut plus la lâcher. D’aucuns comparent déjà la crise actuelle, eu égard à son ampleur et à sa gravité potentielle, à celle du Mur de Berlin… érigé entre le 12 et le 13 août 1961, l’un des grands pics de crise de la Guerre Froide. Les trois secteurs occidentaux d’occupation – américain, anglais et français – se virent alors en une nuit ceinturés par un rempart de béton et de barbelés qui les isolaient du reste de l’Allemagne fédérale. D’autres voient une analogie criante, et justifiée, avec le conflit russo-géorgien d’août 2008 qui eut pour objet du litige l’indépendance de l’Ossétie du Sud. Reste que la Géorgie ne possède pas de frontières commune avec l’Europe. Une différence notable ! http://www source article

https://db.tt/nE5AnTn

Pourquoi Vladimir Poutine pense que le nouveau pouvoir ukrainien est illégitime


http://www.lecourrierderussie.com/2014/03/vladimir-poutine-pouvoir-ukrainien-illegitime/
Ce qui s’est passé en Ukraine, c’est un coup d’État constitutionnel et une prise du pouvoir par les armes. Une question demeure : dans quel but ? Le président Ianoukovitch, par l’intermédiaire des trois ministres des affaires étrangères de Pologne, d’Allemagne et de France, a signé le 21 février un accord avec l’opposition, par lequel, en pratique, il abandonnait son pouvoir. Il a accepté toutes les exigences de l’opposition. Il a donné l’ordre d’évacuer toutes les forces de police hors de la capitale, et les agents ont exécuté ces ordres. Il est parti pour participer à un événement officiel à Kharkov, et à peine avait-il le dos tourné, qu’au lieu d’exécuter ce dont ils avaient convenu, sa résidence et le bâtiment de l’administration présidentielle ont été pris d’assaut.

Je veux comprendre : dans quel but cela a-t-il été fait ? Pourquoi a-t-il fallu agir de façon illégale et anticonstitutionnelle ; pourquoi a-t-il fallu entraîner le pays dans le chaos qui le submerge actuellement ? Jusqu’aujourd’hui, des combattants armés et masqués se baladent dans les rues de Kiev. Il n’y a pas de réponse à cette question. http: source article

L’Ukraine, la City et l’élan fatigué


http://www.dedefensa.org/article-l_ukraine_la_city_et_l_lan_fatigu__05_03_2014.html
Du coup, Simon Jenkins, qui nous avait régalé d’une diatribe ardente et plaine d’émotion de 345 mots le 24 février, pour dénoncer les félonies diverses de Poutine (voir le 25 février 2014), retrouve sa verve sarcastique et désabusée pour dénoncer (presque) encore plus l’“Ouest” que le susdit Poutine, parce que l’“Ouest” est impotente face au susdit Poutine (le «5 février 2014 : «Ukraine has revealed the new world of western impotence – Behind the self-righteous bluster on Russia, all our leaders can do to punish Putin is cancel summits, school places and shopping trips»). Et de terminer son commentaire par l’idée qui lui permet d’afficher une sorte de cynisme au milieu de cet océan de bons sentiments qu’est le Guardian, parce que finalement Jenkins est un curieux anti-interventionniste perdu dans cet océan : “au moins, comme le révèle le document photographié, la puissance de la Russie nous empêche de commettre la sottise d’intervenir…” http: source article