La rente

http://tiny.ph/B4cs -> la mafia de la City

Salimsellami's Blog

Tenter d’obtenir une chose sans mérite ni labeur, c’est le propre sens de la rente.

Elle est terrible et tentaculaire. Elle était viagère, elle est post-mortem. Contagieuse à tel point qu’elle ne s’épargne pas de conquérir le contractuel pour s’absoudre d’un concours, l’apprenti politique pour devenir leader et le voleur d’avoir une peau de saint.

Agir, attendre et savoir recevoir. Devenir riche est une prouesse. Être pauvre est un destin, une sentence divine. Cette fatalité n’a rien à voir ni avec les chèques, ni avec les rapports de force. C’est un enjeu au mieux faisant, au plus entreprenant. L’audace et l’entremise.

Le riche et le pauvre était un feuilleton. Il est presque une réalité. L’enjeu est différent, la trame romanesque n’est pas de mise, mais si le riche est riche et le pauvre, pauvre ; la grâce ou la cause sont ailleurs que dans un scénario.

Tout a commencé par…

Voir l’article original 1 896 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s