La Poésie d’Yves Bonnefoy ou la recherche du mot silencieux…

Lire dit-elle

 téléchargement (6)

Ceci est un extrait de l’article de Jean-Michel Maulpoix à lire en intégralité ici

« Simplification et recherche du mot silencieux. »

Yves Bonnefoy refuse l’idée d’une oeuvre close sur elle-même, enfermée dans sa beauté (« L’imperfection est la cime »). Il refuse l’esthétisme : « La part esthétique, dans le poème, c’est l’occasion qui deviendrait la faute si on lui sacrifiait la vérité ».

Le bonheur du poète : consentir au silence au sein même de la parole.

L’exercice spirituel de la poésie consiste à n’ébaucher des mondes intelligibles « que pour les simplifier jusqu’à y voir comme naître, sur son lit humble de paille. »

L’image ici évoquée de la naissance est biblique. Et cette recherche du « mot silencieux » recoupe en effet la thématique chrétienne de l’humilité. Dans son essai consacré à Rimbaud (P.132), YB écrit à ce sujet : «  »Être pour soi-même ce Fils de l’homme qui a délivré l’homme de sa faute en…

View original post 142 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s