« Le général de Villiers, les 850 millions et l’indépendance de la France », par Bruno Adrie

In cauda venenum

Il a fait couler beaucoup d’encre, le général de Villiers, le Chef d’Etat Major démissionnaire après son coup de gueule (« Je ne vais pas me faire baiser​ ») contre une coupe budgétaire de 850 millions et son brutal rappel à l’ordre par un président déjà très contesté devant ses subordonnés le 13 juillet dernier. Une coupe budgétaire correspondant, selon le général Faugère interrogé sur le site l’Arène nue, à « des crédits de paiement » auxquels « ont correspondu les années antérieures – ou correspondent cette année – un volume bien défini d’autorisations d’engagement de dépenses. » La conséquence de cette réduction budgétaire : « des paiements de produits déjà commandés, et sans doute fabriqués, ne seront pas effectués en 2017 », ce qui décalera les livraisons concernées provoquant un accroissement des coûts dû à un stockage prolongé. Le général Faugère pense qu’en imposant le silence à un chef d’Etat major…

View original post 795 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s