Emmanuel Macron prendra-t-il la parole pour convaincre du bien-fondé des vaccinations ?

Journalisme et Santé Publique

Bonjour

Suffit-il d’imposer pour convaincre d’un bienfait ? C’est un pari assez risqué que celui que vient de faire le gouvernement en annonçant qu’il allait prochainement rendre obligatoire huit vaccinations pédiatriques qui n’étaient, jusqu’ici, que recommandées. Une initiative d’autant plus délicate que rien n’est dit des mesures concernant les parents qui refuseraient tout ou partie de ces nouvelles obligations. S’il ne manque pas de soutiens au sein du corps médical l’exécutif est ici confronté à une série d’oppositions plus ou moins structurées. Il ne s’agit certes pas d’oppositions au principe même de la vaccination mais les arguments développés conduisent, en pratique, à un résultat équivalent. Il lui faut aussi compter avec une méfiance diffuse vis-à-vis des hypothétiques effets secondaires de ces immunisations.

Réappropriation

Comment parvenir à convaincre du bien-fondé d’une large couverture vaccinale au sein de la population générale ? Les différents arguments disponibles viennent d’être exposés par François Bourdillon, directeur…

View original post 478 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s