Alcoolisme : comment l’Agence du médicament va-t-elle gérer la polémique sur le baclofène ?

Journalisme et Santé Publique

Bonjour

Dernier rebondissement en date dans l’affaire du baclofène : une lettre ouverte. Adressée au directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) elle est signée de cinq membres 1 du Comité scientifique spécialisé temporaire « RTU baclofène dans le traitement de la dépendance à l’alcool », structure réunie, précisément par l’ANSM. Elle fait suite à une étude CNAM-INSERM-ANSM consacrée au baclofène en vie réelle et qui conduit, pour des raisons de sécurité, à limiter à 80 mg la dose quotidienne maximale de ce médicament chez les personnes souffrant d’une addiction à l’alcool.

Sous couvert de « commentaires » les auteurs de cette lettre dénoncent la méthodologie et les résultats de cette étude ainsi, corollaire, des conclusions que la direction de l’ANSM en tire quant à la limitation de la dose pouvant être prescrites aux malades de l’alcool. Extraits des commentaires concernant cette étude :

« 1. Les auteurs n’en sont pas…

View original post 293 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s