Les « onze vaccins » seront vraiment obligatoires : il n’y aura aucun droit à l’exemption

Journalisme et Santé Publique

Bonjour

C’est fait : le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé hier 4 juillet dans son discours de politique générale que son gouvernement rendrait obligatoire les vaccinations pédiatriques jusqu’ici recommandées. Soit onze valences vaccinales qui devront être injectées. Si le véhicule législatif n’est pas encore arrêté (proposition ou projet de loi, ordonnance…) la mesure sera en vigueur dès 2018.

Les opposants ont beau donner de la voix (à commencer par Michèle Rivasi forte du soutien de Philippe Even et Jacques Testart) l’exécutif a tranché. Ce sera la contrainte de préférence à l’explication-persuasion. On prévoit d’ores et déjà la virulence des réactions anti-vaccinales.

Cette mesure s’inscrit dans la logique des conclusions (controversées) de la concertation citoyenne sur la vaccination engagée par Marisol Touraine, alors ministre de la Santé 1. Au terme de leur travail les responsables de cette concertation concluaient à la nécessité sanitaire d’imposer onze vaccinations dans la petite enfance

Voir l’article original 325 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s