Dan Fante – Question

BEAUTY WILL SAVE THE WORLD

Des années durant j ‘ai imaginé
que parler aux dieux était
une activité
privée exercée
sous de lointaines

sous d’implacables étoiles

une prière grotesque et vaine
un truc qu’on faisait en contemplant
de vieux livres froids
écrits en vilains petits caractères

Puis j’ai découvert
qu’il ne s’agit pas de ça
du tout
Je peux trouver Dieu dans le « merci » d’une caissière du 8 à Huit
ou
dans le sourire tranquille d’un inconnu sur le parking
ou encore
dans le crissement des herbes sèches du désert Mohave en été
ou bien en regardant mes doigts

bondir bondir rebondir
sur les touches pendant trois heures
de vérité débridée

Dieu — pour moi — s’est avéré
un choix conscient
une expérience délibérée

exactement
comme
l’amour

*

Asking

For years I thought that
talking to the Gods
was an exercise
done privately
under
unforgiving

distant stars

ridiculous unrequited prayer
done by staring

View original post 130 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s