Dernières volontés

bon ! pour le moral …

Le ciel de Leyenda

auguste-belin-testament

Les testaments fantaisistes sont nombreux. Il en est de saugrenus et de touchants. En voici un rigoureusement authentique dont la concision ne permet point d’équivoque :

A ma femme, je laisse son amant et l’assurance que je n’étais pas si bête qu’elle le croyait.

A mon fils, je laisse le plaisir de travailler : depuis vingt-cinq ans, il est persuadé que c’est mon plaisir à moi. Il se rendra compte qu’il avait tort.

A ma fille, je laisse 300.000 francs. Elle en aura besoin, parce que la meilleure affaire que son mari ait jamais faite, a été de l’épouser.

A mon chauffeur, je laisse ma voiture. Il l’a si bien abîmée que je voudrais qu’il eût le plaisir de l’achever.

A mon associé, je laisse le conseil de prendre avec lui un homme intelligent, s’il veut jamais entreprendre une autre affaire. 

« La Vie parisienne. » Paris, 1943.
Dessin :…

View original post 2 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s