Au petit matin du 11 février 1957, Fernand iveton est guillotiné, exécuté à la prison Barberou sse à Alger, en même temps que les deux autres patriotes algériens Mohamed Ounnouri et Ahmed Lakhnache – Ça n’empêche pas Nicolas

par Alain Ruscio

Dans le long martyrologe du peuple algérien, dans le livre d’honneur du PC algérien, le nom de Fernand Iveton, mort guillotiné à 30 ans, figure en bonne place. Nous disons bien : « algérien » et « communiste », car c’est en ces deux qualités que ce militant s’est engagé dans les rangs du FLN.

=

Cette affaire reste en une tache indélébile dans l’histoire de la France contemporaine. Mais la particularité du cas Iveton ne doit pas faire oublier que le sang a été répandu à flots durant cette période : 221 autres patriotes algériens, classés, eux « musulmans », furent guillotinés par la République. En ces temps de réhabilitation tous azimuts du colonialisme, il est bon de rappeler que ce système, né dans la violence, ne s’est perpétué que par le sang, avant de s’écrouler lamentablement.
=
http://canempechepasnicolas.over-blog.com/2017/02/au-petit-matin-du-11-fevrier-1957-fernand-iveton-est-guillotine-execute-a-la-prison-barberousse-a-alger-en-meme-temps-que-les-deux-a
=
Origine(s) source(s) voir lien(s) ci-dessus.
Articles, commentaires sont publiés sous la responsabilité exclusive de leurs auteurs.
=

=
http://tiny.ph/XcZo 29-05-2005 nous avons dit NON
=

=
http://tiny.ph/CDFj Ce(ux) que nous visons
=

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s