Après le vote des Grecs, l’Europe doit entendre la voix des peuples.

domhertz.com

Au lendemain de la victoire de Syriza, dans les rues d’Athènes.

4566197_6_99c6_au-lendemain-de-la-victoire-de-syriza-dans-les_782a34e13ab9c62f3d4b47394117097a

Les citoyens grecs ont voté en masse pour Syriza. C’est un cri d’espoir pour une société plus juste et un désaveu flagrant de la politique d’austérité conduite par l’Union européenne et soutenue par l’ex-premier ministre grec, Antonis Samaras.

11667399_1470331713277451_398918915806618413_n-520x245

Que la droite européenne le veuille ou non, et malgré tous les efforts qu’elle a déployés contre la gauche lors de la campagne électorale grecque, la victoire du parti d’Alexis Tsipras est un fait politique que chacun doit respecter, y compris en Europe. C’est aussi un signal fort envoyé aux institutions européennes : les politiques d’austérité sont un échec social, économique, démocratique mais surtout humain.

885573_1469592466684709_3014606093042306105_o-520x245

Alexis Tsipras est le nouveau premier ministre grec. Ses collègues devront l’accueillir au Conseil européen et travailler avec lui. Dans l’intérêt des Grecs et dans celui des Européens. Car, aujourd’hui, l’enjeu est de redresser la Grèce en…

Voir l’article original 765 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s