NOUVEAUX RISQUES D’EXPULSIONS VERS LE SOUDAN

Les ordres viendraient du ministère de l’intérieur.

Passeurs d'hospitalités

Malgré deux jugements de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, la préfète du Pas-de-Calais persiste à prendre des OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) avec le Soudan comme pays d’expulsion. Les ordres viendraient du ministère de l’intérieur.

Ainsi, un exilé soudanais arrêté la nuit dernière (de jeudi à vendredi) a été placé au centre de rétention de Coquelles, à côté de Calais, avec une décision d’expulsion vers le Soudan.

Six autres Soudanais ont été arrêtés mardi, ont également fait l’objet de décisions d’expulsion vers le Soudan, et ont été transférés, deux vers le centre de rétention de Lille – Lesquin, quatre vers celui du Mesnil-Amelot en région parisienne.

Ces décisions prises en violation des jugements de la Cour Européenne des Droits de l’Homme ne sont pas surprenantes au vu de la fuite en avant du gouvernement en matière de politique migratoire.

Merci à toute personne soucieuse des…

Voir l’article original 43 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s