L’esprit de Munich

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Bundesarchiv_Bild_183-R69173,_Münchener_Abkommen,_StaatschefsL’image des accords de Munich a été hélas bien souvent galvaudée, utilisée à tort et à travers pour justifier n’importe quelle guerre. Le 29 et le 30 septembre 1938, le Français Daladier, le britannique Chamberlain, sous l’influence du dictateur italien Mussolini, abandonnaient la Tchécoslovaquie au Füher allemand Adolf Hitler en pensant ainsi sauver la paix. La nouvelle était accueillie dans un délire d’enthousiasme par la foule parisienne, la presse dans sa majorité et la quasi totalité des la classe politique, à l’exception de quelques individualités, et il faut bien le dire, du parti communiste.  Aujourd’hui, l’esprit de Munich poussé à son paroxysme, règne sur le monde occidental. Dans l’indifférence générale, l’Etat islamique Daesh est en train de mettre le Moyen-Orient à feu et à sang. Il extermine les populations civiles, en particulier la minorité chrétienne d’Orient, massacre, torture, réduit en esclavage, détruit les Etats et les frontières, menace de porter…

Voir l’article original 203 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s