CAMPEMENTS DE TIOXIDE, ENTRE CRICKET ET EXPULSION

la muraille … d’ Europe

Passeurs d'hospitalités

Début d’après-midi, chemin du Pont-Trouille et rue des Garennes. Des matelas, bâches, couvertures, tentes, palettes, poutres, et sacs s’entassent devant les campements du bois Dubrulle et de Tioxide. Les bénévoles des associations qui ont répondu à l’appel du préfet et de la maire de Calais de déménager les exilés sur le terrain à proximité du camp Jules Ferry sont là avec leurs véhicules.

https://goo.gl/maps/mDFy2

Au centre de ce qui reste du campement de Tioxide, sur le terrain de football, un groupe vêtu de blanc, Afghans et Britanniques, s’affaire à installer le terrain de cricket pour le tournoi organisé par l’UKHIP (UK Humanitarian Intervention Party), venu pour la seconde fois du Royaume-uni. Des habitants du campement et des soutiens aux exilés sont regroupés autour du terrain. Une enceinte diffuse de la musique venant des téléphones portables.

Le terrain installé, le tournoi de cricket commence, comme en-dehors des circonstances extérieures.

Imran, un…

Voir l’article original 544 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s