Le Venezuela, An II après Chavez

Venezuela infos

L'auteur : Alejandro Fierro est un journaliste espagnol résidant au Venezuela. Membre de la Fondation d'Études Politiques et Sociales CEPS L’auteur : Alejandro Fierro est un journaliste espagnol résidant au Venezuela. Membre de la Fondation d’Études Politiques et Sociales CEPS (Espagne).

Deux ans après la disparition de Hugo Chavez survenue le 5 mars 2013, il est encore bien difficile de procéder à une analyse sereine du Venezuela, tant le traitement médiatique de cette question – placée sous le signe de la partialité et de la manipulation des informations – relève de luttes politiques, idéologiques et économiques camouflées en « journalisme » (1). Le simple fait que la presse mette en permanence l’accent sur ce pays de la zone caraïbe, trahit une intention qui excède les motivations journalistiques proprement dites.

La loupe ne se pose pas sur le Mexique, un pays où toutes les 90 minutes, une personne disparaît. Ni sur le Honduras, où depuis le coup d’État survenu en 2009, l’assassinat d’opposants politiques, de syndicalistes et de journalistes, est monnaie courante…

Voir l’article original 960 mots de plus

Mise en coupe réglée d’Internet : la loi antiterroriste fait sa première victime.

sans loi, sans juge, c’ est déjà une dictature qui s’impose dans un silence assourdissant … et le pire, c’ est que cela n’ est qu’ un début tranquille …

Nicolas Bourgoin

Le front des libertés publiques est l’un des rares domaines où le gouvernement ne chôme pas. L’encre du dernier décret concernant les sites faisant l’apologie du terrorisme est à peine sèche qu’une première victime est déjà tombée : le site islamic-news, réputé pro-djihad. Et celui-ci ne devrait être que le premier d’une (très) longue liste car au moins une cinquantaine de plateformes sont d’ores et déjà dans le collimateur du gouvernement. Prenant acte d’une individualisation des parcours terroristes, la loi du 13 novembre 2014 renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme est dirigée contre les « loups solitaires » se radicalisant sur Internet. Mais gares aux victimes collatérales… La tentation est évidemment grande de s’en servir aussi contre des sites contestataires non liés à la mouvance islamique mais prônant l’activisme militant ou le soutien aux mouvements de libération nationale. En réalité, tout est dans la manière de définir le « terrorisme »…

Voir l’article original 645 mots de plus

La médecine à deux vitesses de Philippe Couillard

Michelduchaine

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, est un ardent défenseur des cliniques privées et d’un système de santé à deux vitesses. Lorsqu’il était ministre de la santé et des Services sociaux, le Dr Couillard a publié un projet de règlement permettant aux cliniques médicales spécialisées, de réaliser un nombre accru de chirurgies. Cette libéralisation des cliniques privées créées par la loi 33 (L.Q. 2006, c. 43) fut adoptée sous le bâillon en décembre 2006.

carte_soleil

Transparence libérale

Le 25 juin 2008, Philippe Couillard annonçait sa démission comme ministre de la santé, en compagnie du premier ministre Jean Charest qui lui a rendit un vibrant hommage. Moins de deux mois après son retrait de la vie politique, l’ex-ministre Couillard était engagé par le fonds d’actions Persistence Capital Partners (PCP), propriétaire des cliniques privées Medisys. Malgré le tollé de protestations, l’ex-ministre avoua candidement avoir eu des contacts avec son futur employeur…

Voir l’article original 598 mots de plus

CAMEROUN – FRANCE. Journal « Le Monde » contre Biya: Cameroun, pays d’insulteurs et de fainéants ?

Allain Jules

Le Monde

Comme le dit l’adage chinois: « Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt ». Incarner l’impartialité et l’humanisme devient illicite. Certains sont les « garants » des lois, et à ce titre, ne peuvent être jugés. Les aspects juridiques, idéologiques et moraux s’enchevêtrent pour donner une valeur à la pensée. Toutes les contrevérités des ethnocentristes européens sont des vérités pour les ethnofascistes africains, prêts à tout pour exister. Les trois captures d’écran en image ne permettent même pas le moindre doute sur l’intention dolosive de l’article du journal Le Monde contre le couple présidentiel camerounais…Les Camerounais ne lisent-ils pas ? Ne voient-ils pas ? Ambiance.

Voir l’article original 282 mots de plus

Conférence, « keynote »… Leurs ficelles persuasives, coupées.

GLOBAL RELAY NETWORK

apple-revolution-hacking-social

Qu’est-ce que le hacking social ? On en a fait une très large définition dans l’à-propos, assez dense. On pourrait aussi s’en tenir au sous-titre du blog est dire qu’il s’agit de « couper les ficelles ». Quand on nous demande à l’oral de définir le HS, alors on parle du travail du hacker : il s’agit de comprendre les systèmes, les structures et, selon les nécessités, les corriger, les détourner, les améliorer, les déverrouiller voire même les saboter s’ils sont nuisibles. Excepter qu’ici, on parle de structures sociales, donc notre travail s’appuie sur des connaissances en sciences humaines : philosophie et psychologie sociale principalement.
Mais parfois, il suffit de montrer les choses telles qu’elles sont et de le faire avec brio et humour :

Voir l’article original