SUITE AU RAPPORT DE HUMAN RIGHTS WATCH

Passeurs d'hospitalités

Suite à l’enquête et au communiqué de presse de Human Rights Watch sur les violences policières et la situation faite aux exilés à Calais, et au déni du ministre de l’intérieur, 21 associations répondent et mettent les choses au point :

http://www.gisti.org/spip.php?article4857

Le ministre de l’intérieur atteint de cécité sur les violences policières dans le Calaisis dénoncées par HRW

La contestation par M. Cazeneuve de la réalité des violences dénoncées dans le rapport tout récent de Human Rights Watch (HRW) sur les violences policières à l’encontre des personnes exilées à Calais [1], et l’argumentation utilisée, n’ont hélas rien de nouveau (voir annexe « Une dénégation habituelle des pouvoirs publics »).

Le 20 janvier 2015, à peine cette très sérieuse organisation, de réputation internationale, avait-t-elle rendu publics les résultats de son enquête que Bernard Cazeneuve récusait les « accusations publiques contre les forces de l’ordre » [2]…

Voir l’article original 1 734 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s