L’apartheid des communicants

pendant ce temps, ils sont libres d’ imposer vite et mal … le succès ne sera pas au rdv des prochaines sélections. il n’y a plus aucune ligne directrice cohérente, ils gesticulent au même rythme que les médias.

triton95

Les communicants du parti socialiste se félicitent de cette trouvaille invraisemblable d' »apartheid », parce qu’elle est un succès, a marqué les français. Les militants de base du PS s’en désolent et viennent en lire la définition, clinique, précise, à leurs représentants, qui n’en voient que le retentissement émotionnel positif dans les sondages. Ainsi, entre le mensonge bien reçu du dirigeant, et la vérité triviale que rappelle le militant honnête pour qui les mots ont encore un sens, c’est la fausseté du terme qui l’emporte. On me dira que l’important était l’impact, quitte à utiliser de faux qualificatifs, qu’il fallait falsifier l’idée pour qu’elle porte, pour attirer l’attention des medias sur une réalité moins simple, mais peut-on bien soigner avec un aussi mauvais diagnostic ? Le choix des solutions peut-il débuter par un aussi mauvais choix des mots ?

Voir l’article original

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s