blanrue

« Il n’y a que violence dans l’univers ; mais nous sommes gâtés par la philosophie moderne qui a dit que « tout est bien », tandis que le mal a tout souillé, et que, dans un sens très vrai, tout est mal, puisque rien n’est à sa place. La note tonique du système de notre création ayant baissé, toutes les autres ont baissé proportionnellement, suivant les règles de l’harmonie. Tous les êtres gémissent et tendent, avec effort et douleur, vers un autre ordre des choses. » (Joseph de Maistre, Considérations sur la France, 1796). http://blanrue.blogspot.com/2015/01/il-ny-que-violence-dans-lunivers-mais.html

Bon 86e anniversaire au professeur Faurisson !
http://blanrue.blogspot.com/2015/01/bon-86e-anniversaire-au-professeur.html

commentaire : pendant ce temps, ils ….

source article voir lien en haut de page

http://wp.me/P3aME7-1

Alfred Neumann: War and the stock market

Antiwar literary and philosophical selections

====

Anti-war essays, poems, short stories and literary excerpts

Alfred Neumann: Selections on war

====

Alfred Neumann
From Empire (1936)
Translated by Eden and Cedar Paul

184712-e1396646576143

The time has an unquenchable desire to laugh, it wants to laugh at death and the devil, at Jupiter and at itself. What’s afoot? War? Is this New Caesar happiness going to crash to-morrow or fifty years from now? Laugh, man, laugh! The quiet, sagacious laughter of political scepticism creates the best of all possible worlds out of an undervaluation and a contempt for political destiny…

The Bourse was raising a terrific outcry, there was a slump in values, Morny was pulling strings in the stock-market, Morny who was great at pulling strings. He was pale, and mute. Rothschild, however, was voluble enough. That shrewd and wealthy financier declared that the Emperor did not understand the new France he had made. Twenty years ago…

Voir l’article original 194 mots de plus

Pourquoi nous sommes forcés de détester les Musulmans, les Arabes, les Noirs, etc.

pour régner sans bavure, ils doivent créer des divisons avec bavures … et ma foi, force est de constater que cela fonctionne encore, car les appareils de l’ état tirent tous dans la même direction avec la même conviction … lorsque le temps de la révolution sonnera il faut espérer qu’ ils continueront tous de la sorte …. sans quoi cela ne sera jamais !