Les femmes premières victimes de la loi Macron

Après moi, le déluge …

Solidarité Ouvrière

AFP, 5 janvier 2015 :

Les femmes salariées seront les premières victimes de la loi Macron, qui prévoit d’augmenter le nombre annuel de dimanches travaillés dans les commerces, a dénoncé lundi une association féministe.

macron

Dans un communiqué, le mouvement des efFRONTé-e-s s’insurge contre l’extension du travail du dimanche dans un secteur — grande distribution et commerce — où « près de 80% des salarié-e-s sont des femmes »: « caissières, vendeuses, parmi lesquelles des mères célibataires ayant la garde des enfants, pas scolarisés le dimanche, auxquels il faudra trouver un moyen de garde ».

Voir l’article original 183 mots de plus