ESCLAVE DE MODE

Franco British News

table2Si montrer une femme au cou cadenassé n’est pas rabaisser les femmes, et prendre comme accessoire de mode un collier d’esclave sur un mannequin noir serait t-il le message caché et subdiminal du racisme ordinaire des gens de la mode. En 2012, il y avait eu ces baskets Adidas, annoncées mais jamais commercialisées à cause du mécontentement face à cette référence à l’esclavage, car les chaussures auraient été acompagnées de menottes aux pieds.
En mars 2013, Mango avait suscité une polémique en commercialisant des bijoux «esclave». Nouvelle polémique quelques mois plus tard, en mai 2013, avec la publication d’une série de photos intitulées «Be My Slave» («Sois Mon Esclave») dans le magazine britannique Diva, signé d’une créatrice de mode pakistanaise, Aamna Aqee. Sur les photos, une mannequin blanche se fait servir par un enfant noir habillé en esclave.

Voir l’article original 215 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s