Sauver le climat exige de stopper Tafta !

Non au Traité Transatlantique

Comment les accords de libre-échange transatlantiques sabordent allègrement la transition énergétique…

Alors que des centaines de négociateurs se concertent à la Conférence des Nations unies de Lima (débutée lundi matin) pour écrire les fondements d’un accord mondial ambitieux, les responsables des diplomatie européenne et américaine se rencontraient hier à Bruxelles lors d’un Conseil conjoint « Énergie » entre l’UE et les USA à Bruxelles. Et si l’on en croit le site Euractiv, l’UE a fait connaître ses priorités : sa Haute représentante Frederica Mogherini a réaffirmé auprès du Secrétaire d’État John Kerry l’ambition communautaire d’inclure un volet « énergie » au futur accord de libre-échange transatlantique.

L’enjeu : au prétexte de garantir sa « sécurité énergétique » et son approvisionnement en énergies fossiles, mise à mal par la crise ukrainienne et la brouille avec la Russie, l’Union européenne cherche à libéraliser, via TAFTA, le commerce et les investissements transatlantiques en matière d’énergie et de matières premières, qui fait…

Voir l’article original 703 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s