Expert militaire turc : la coopération avec Moscou nous libère de la coopération bornée avec l’Ouest

une autre évidence …

Cellule44

Par La Voix de la Russie | A l’issue des rencontres bilatérales ayant eu lieu dans le cadre de la réunion du Conseil de coopération, huit documents ont été signés par la Russie et la Turquie. Les parties ont examiné un grand nombre de questions, des sujets assez sensibles, ont fait d’importantes déclarations non seulement concernant les problèmes d’actualité des relations bilatérales, mais aussi régionales et internationales.

Au dire des experts, le niveau atteint de la coopération russo-turque permet de réfléchir sur la possibilité d’élaborer un schéma plus avancé de la coopération, y compris dans le domaine militaro-technique.

L’expert militaire de l’université Bilkent à Ankara, l’ex- président du Conseil des vétérans de la Turquie Koray Gürbüz, a exprimé son avis à ce sujet sur les ondes de Rossiya Segodnya.

À mon avis, la politique étrangère russe –c’est la politique la plus transparente dans le monde. Chez les Russes, tout est…

Voir l’article original 295 mots de plus

La Suisse trahie par sa banque centrale

toutes les banques qui pratiquent l’ usure vous trahissent tôt ou tard …

Cellule44

Le 6 août 2011, l’agence de notation Standard & Poor’s dégradait la note des Etats-Unis. Pour la première fois, la superpuissance, le pays du tout est possible, perdait son triple-A. Le dollar s’est mis à chuter, l’euro aussi. Le 10 août 2011, un dollar valait moins de 71 centimes, un euro moins de 1,01 franc. Puis, comme par magie, le cours franc/euro s’est inversé, alors même que tout le monde sur le marché des changes connaissait la situation de la BNS.

Voir l’article original 1 316 mots de plus

Mélenchon – Arnaque sublime – Le plan de relance de Juncker

brêles et branleurs tous unis pour notre plus grand malheur …

On n'est pas des moutons

987213-1171011

Monsieur Juncker, l’homme de la « dernière chance de l’Europe », a « mis sur la table » plus de trois cent milliards d’euros.

En fait il s’agit d’une grosse arnaque à têtes multiples. Arnaque : sur 315 milliards annoncés, il n’y en a que 5 avancés réellement qui soient nouveaux. Et encore. Ils viennent de la Banque Européenne d’Investissement qui, de toutes façons, les aurait sortis de ses caisses si son travail était fait, c’est-à-dire si elle trouvait de l’appétit d’investissement dans l’économie réelle. Et le reste ? D’où vient le reste de la somme annoncée ? D’abord d’un regroupement de 21 milliards de fonds européens déjà programmés. Et c’est tout. Le reste ce sera une garantie donnée pour des investissements publics ou privés acquis par l’emprunt auprès des banques privées. Elaguez les bavardages : l’Europe se porte caution pour 315 milliards d’investissements privés ! Autrement dit elle assume…

Voir l’article original 347 mots de plus

USA warmongers ready for the assault on Syria, NATO is pushing again for a « No-Fly-Zone »…but Syria is not Libya

pas beau !

the real Syrian Free Press

14104604907725

While America Daydreams,
Warmongers Ready For Assault On Syria

Brandon Turbeville ~ Activist Post

When the Anglo-American powers are intent on the destruction of a target country – whether it is Iraq, Libya, Syria, or some other unfortunate nation that finds itself in the crosshairs of NATO – there is very little that will stand in the way of their goals. Such is the case with the possible “No-Fly Zone” being discussed in the public view both by Washington and Ankara.

Coming on the heels of what appeared to be a stall in the plans to implement a “No-Fly Zone” in Syria by the United States, a recent shake-up in the U.S. government resulting in the firing of Secretary of Defense Chuck Hagel (one of the few officials who expressed at least some level of reservation to military intervention against Assad’s forces), NATO is back at it again.

.

.

Voir l’article original 1 495 mots de plus

CETA : Les députés français veulent des garanties sur l’accord avec le Canada

garanties ? ce mot ne figure pas dans le langage commun ou l’ histoire !!!

Non au Traité Transatlantique

Le 7 octobre 2014, la Commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale a adopté une proposition de résolution concernant l’accord de libre échange entre l’Union européenne et le Canada (accord économique et commercial global – AECG, ou Comprehensive Economic and Trade Agreement – CETA). Objectif : mieux préciser certaines clauses, en enlever d’autres et faire en sorte que le Parlement français puisse le ratifier. Détails sur cette proposition [1].

 Les députés exigent que le CETA soit validé par les Parlements

Premier point : les députés demandent « à la Commission européenne et au Conseil de l’Union européenne d’affirmer clairement la qualification juridique d’accord mixte de l’accord économique et commercial entre le Canada et l’Union européenne ». Concrètement, qualifier un tel texte « d’accord mixte » revient à ce que « l’accord [soit] ensuite (…) soumis [au] Parlement pour ratification ». Or, souligne la Présidente de la Commission, Danielle Auroi

Voir l’article original 928 mots de plus