13%, le vertige de l’impopularité

L’impopularité du président Hollande vient de pulvériser un nouveau record avec un taux de confiance de 13% selon IFOP/JDD. A la même période, en novembre après deux ans et demi d’exercive du pouvoir, la cote de popularité de Nicolas Sarkozy, pourtant jugée basse à l’époque, était trois fois plus élevée avec 39%, celle de Jacques Chirac (second mandat), de 36%, et lors de son premier mandat de 41%. François Mitterrand atteignait lui 60% (SOFRES).

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

images[3]L’impopularité du président Hollande vient de pulvériser un nouveau record avec un taux de confiance de 13% selon IFOP/JDD. A la même période, en novembre après deux ans et demi d’exercive du pouvoir, la cote de popularité de Nicolas Sarkozy, pourtant jugée basse à l’époque, était trois fois plus élevée avec 39%, celle de Jacques Chirac (second mandat), de 36%, et lors de son premier mandat de 41%. François Mitterrand atteignait lui 60% (SOFRES). Ce n’est pas seulement une politique et ses résultats qui sont condamnés par les Français, mais une attitude, une personnalité, un style, une image. Cette crise de confiance est désastreuse sur le plan des institutions. « Ce qui est essentiel, ce qui est pour la France une nécessité absolue, je le dis en conscience […] c’est que le chef de l’Etat dispose, dans le pays, de cette adhésion profonde qui lui est indispensable pour remplir sa…

Voir l’article original 221 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s