Russie – Iran : un soutien mutuel au plus haut niveau

L'Axe Afrique-Russie

L'Iran est prêt à fournir toute assistance à la Russie

Téhéran considère les sanctions imposées à son encontre par l’Occident comme un « mauvais outil » et entend renforcer ses relations avec la Russie. C’est ce qu’a déclaré le président de l’Iran, Hassan Rohani.

Il y a des façons différentes pour contrer les sanctions, on peut renforcer les relations entre les voisins, et dans le contexte actuel l’Iran est prêt à fournir toute assistance au peuple et au gouvernement de la Russie, a déclaré le président iranien. Rohani a exprimé l’espoir que les relations commerciales entre les deux pays continueraient à s’améliorer et les produits agricoles iraniens apparaîtraient sur le marché russe d’ici la fin de 2015.

Voir l’article original

Turn the Tables: Stopping Western Aggression in Syria

the real Syrian Free Press

us_government_war_lies_iraq_afghanistan_libya_syria_iran

By Tony Cartalucci ~ Journal-Neo ~ 29/9/2014

As the US begins token airstrikes on both sides of the Syrian-Iraqi border, the fighting capacity of the “Islamic State” or “ISIS,” has seen no visible setbacks. This is because ISIS is in fact the very proxy mercenaries intentionally created to fight the West’s proxy war against Iran and its arc of influence stretching from neighboring Iraq, through Syria, and into Lebanon. 

As early as 2007 – a full 4 years before the 2011 “Arab Spring” would begin – Pulitzer Prize-winning journalist Seymour Hersh in his New Yorker article titled, “”The Redirection: Is the Administration’s new policy benefiting our enemies in the war on terrorism?” would warn specifically (emphasis added):

To undermine Iran, which is predominantly Shiite, the Bush Administration has decided, in effect, to reconfigure its priorities in the Middle East. In Lebanon, the Administration has coöperated with Saudi…

Voir l’article original 1 564 mots de plus

7ème round sur le TAFTA le 29 septembre : une semaine de négociation

Non au Traité Transatlantique

A partir de lundi 29 septembre, des centaines d’experts de la Commission européenne et de l’administration américaine devraient s’enfermer pour une semaine entière dans des bureaux près de Washington, afin de plancher sur le traité de libre-échange entre les Etats-Unis et l’Europe, le désormais fameux TTIP. Pour ce septième « round » d’une négociation qui a démarré à l’été 2013 et qui est de plus en plus contestée et sérieusement menacée d’enlisement.

  • Quels sont les enjeux ?

Le TTIP a l’ambition d’annuler les barrières douanières à l’exportation entre les Etats-Unis et l’Union européenne, mais aussi de fairesauter tous les freins non tarifaires pour les services et l’industrie, c’est-à-dire de faire s’entendre les deux parties sur un alignement de leurs réglementations dans l’alimentation, l’environnement, l’agriculture, etc. Bruxelles assure que l’économie européenne pourrait en tirer près d’un demi-point de croissance de son…

Voir l’article original 596 mots de plus

Conservation des données personnelles : La France condamnée par l’Europe

Cyber-risques - Cybercriminalité - Nouveau monde

La Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) a condamné la France dans une affaire de conservation de données personnelles au-delà d’une durée raisonnable. Le plaignant a obtenu 3 000 euros de dommages et intérêts.

La Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) vient de condamner la France dans une affaire de conservation de données personnelles au delà d’une durée raisonnable. Cette condamnation vient rappeler que les règles sur la conservation et la destruction des données s’appliquent autant aux entreprises privées qu’aux administrations.

Lire

Voir l’article original