Nous n’avons pas besoin de ce traité / Jeunes Socialistes

Non au Traité Transatlantique

TAFTA est un traité négocié par les États-Unis et l’Union européenne sans transparence et sous la pression des multinationales.

Alors qu’il est présenté comme un simple traité commercial, il aurait des conséquences quotidiennes désastreuses sur le plan de la santé, de la qualité des services publics et de l’écologie. Le pouvoir du bulletin de vote en serait encore une fois diminué, alors que la confiance de nos concitoyens dans la démocratie est de plus en plus fragile.

Nous n’avons pas besoin de ce traité, mais au contraire du juste-échange, de la mise au pas de la finance, de solidarité et de réponses à l’urgence climatique. Nous voulons choisir notre avenir.

Pour reprendre le pouvoir sur TAFTA : mobilise-toi avec toutes celles et ceux qui refusent ce traité et réclament l’abandon des négociations.

source : http://www.jeunes-socialistes.fr/2014/09/la-campagne-stop-tafta-notre-avenir-ton-choix/

Voir l’article original

Pourquoi les lobbies du tabac adorent les traités de libre-échange

Non au Traité Transatlantique

par Elsa Fayner

Le lobby du tabac est bel et bien vivant. Même si elles semblent avoir largement perdu la bataille d’image en termes de santé publique, les multinationales du secteur, emmenées par Philip Morris, continuent à déployer des efforts considérables tout autour de la planète pour empêcher le durcissement des réglementations, notamment en matière de publicité. Les instances européennes ont été particulièrement ciblées ces dernières années, à l’occasion de la révision de la directive antitabac. La négociation d’un vaste traité de commerce transatlantique pourrait aussi venir changer la donne. Les traités de libre-échange, et en particulier leurs clauses de protection des investisseurs, constituent en effet l’un des armes favorites de l’industrie du tabac et de ses lobbyistes.

Les emballages d’un vert olivâtre sombre sont couverts de photos et d’avertissements. « Ne laissez pas vos enfants respirer votre fumée », « Fumer rend aveugle ». Tous les paquets de cigarettes australiens se…

Voir l’article original 2 366 mots de plus

Bruxelles renonce à inclure la question de la réassurance dans le TTIP / TAFTA

Non au Traité Transatlantique

La Commission a abandonné les négociations transatlantiques sur le secteur de la réassurance, trop lentes à son goût. Mais espère pouvoir améliorer l’accès au marché américain des réassureurs européens hors du partenariat transatlantique (TTIP).

La question de l’assurance des sociétés d’assurances complique les négociations sur le TTIP. Face à l’inflexibilité des États-Unis, l’UE semble contrainte de faire volte-face au grand dam des réassureurs européens.

L’idée initiale était de réduire le montant minimum de la garantie que devaient capitaliser les réassureurs européens sur le territoire américain, qui s’élève aujourd’hui à 100 % de la somme qu’ils mettent à disposition des assurances américaines. Les Européens voudraient pour leur part diminuer ce pourcentage. Le rôle des réassureurs est de couvrir les assurances face à des cas de force majeure, tels qu’une catastrophe naturelle.

Or, les mêmes critères ne s’appliquent pas aux réassureurs nationaux. Dans l’UE, seuls la France et le Portugal imposent aux réassureurs américains des exigences en matière de garantie.

Voir l’article original 285 mots de plus

*La commune de Saint Pierre des Tripiers (48) demande l’arrêt des négociations sur le GMT / TAFTA

Non au Traité Transatlantique

Le conseil municipal de la commune de Saint Pierre des Tripiers, sur le causse Méjean, a adopté à l’unanimité une motion contre le TAFTA, le 1er août 2014 :

Après discussion et délibération, le Conseil vote la motion suivante :

« Le conseil municipal refuse toute tentative d’affaiblir le cadre réglementaire national ou européen en matière d’environnement, de santé, de protection des salariés et des consommateurs, refuse l’éventualité du remplacement des gouvernements par le pouvoir privé des multinationales, demande l’arrêt des négociations sur le GMT du fait de l’absence de contrôle démocratique, demande l’ouverture d’un débat national impliquant la pleine participation des collectivités locales et des citoyens. »

Voir l’article original

URGENT – le CETA, le cheval de Troie du TAFTA est en passe d’être conclu. Interpellons nos députés !

Non au Traité Transatlantique

L’Union européenne et le Canada scelleront officiellement leur accord le 25 septembre prochain.

Vous pouvez interpeller vos députés en utilisant l’outil d’interpellation disponible sur le site d’Attac

Attac France invite également les comités locaux et adhérents à interpeller directement leurs députés et à leur demander une rencontre par courrier. Toute disposition jugée dangereuse dans TAFTA doit dès maintenant être retirée de CETA !

Attention : il arrive que le message de confirmation soit classé comme Spam/Indésirable par certaines messageries. Vérifiez bien qu’il ne se trouve pas dans le dossier correspondant afin de pouvoir confirmer votre signature.

Signez

Voir l’article original