Le gaz de Gaza, la face cachée de la guerre israélienne

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Israël Gaza gaz offshore« La guerre de Gaza cache-t-elle, derrière un alibi militaire, la volonté israélienne de reprendre une zone géographique permettant à l’Etat hébreu de revendiquer les gisements gaziers ? Le débat avait été lancé dès la découverte des gisements sous-marins au début de ce siècle, mais la nouvelle offensive de Tsahal relance la polémique.

Voici quelques jours, le ministre israélien de la Défense, Moshe Ya’alon, avait annoncé que l’opération militaire contre le Hamas s’étendrait « par tous les moyens à notre disposition… Le prix payé par l’organisation – le Hamas – sera très lourd « . Mais, rapportait le Guardian du 9 juillet, dès 2007, juste avant l’opération militaire « Plomb Fondu » dirigée contre la bande de Gaza, le même Moshe Ya’alon s’inquiétait déjà d’une source de gaz naturel découverte en 2000 au large des côtes de Gaza. L’actuel ministre avait dit craindre, à l’époque, que cette source potentielle de revenus ne serve pas à…

Voir l’article original 912 mots de plus

DÉJÀ EN GUERRE, LES ÉTATS-UNIS N’ATTENDENT QUE L’OCCASION POUR PASSER À L’ÉTAPE SUPÉRIEURE  

uncitoyenindigné

« Déjà en guerre, les Etats-Unis n’attendent que l’occasion pour passer à l’étape supérieure »

missiles

Que peut-on dire d’un pays qui accumule ses troupes autour des frontières d’un autre pays, lui portant tous les coups bas qui lui sont possibles, le provoquant dans tous les domaines pour le pousser à réagir en situation de faiblesse, allant même jusqu’à créer des casus belli ? Ce pays est, de manière évidente, en état de guerre.

Si les Etats-Unis ne sont pas encore dans une phase d’offensive militaire, c’est qu’il leur faut d’abord mener et gagner une autre guerre qui est déjà en cours : mettre l’Europe dans l’impossibilité de refuser la guerre contre la Russie. Sans l’Europe, les Etats-Unis sont dans l’incapacité d’entretenir quelque guerre que ce soit, et encore moins la gagner. En fait, les américains aimeraient faire ce qu’ils ont toujours fait : amener l’Europe à faire la guerre pour eux.

Si, pour les…

Voir l’article original 801 mots de plus

LE MONDE EST MENACÉ PAR UNE EPIDÉMIE PLUS DANGEREUSE QUE CELLE DU SIDA

uncitoyenindigné

EBOLA

© Photo: REUTERS/Tommy Trenchard

Par La Voix de la Russie | Une patiente présentant des symptômes du virus Ebola a été hospitalisée il y a quelques jours à Hong Kong.

Selon le quotidien China Daily, la femme âgée d’une quarantaine d’années est rentrée récemment d’Afrique, où l’épidémie a déjà emporté la vie de plus de 670 personnes. Le diagnostic qu’on craignait ne s’est pas confirmé, heureusement. Mais cela ne signifie pas que l’Asie reste à l’abri du virus africain.
L’Europe a également tiré ces jours-ci la sonnette d’alarme. Lundi dernier, un passager présentant des symptômes du virus Ebola est arrivé du Nigeria à Birmingham, le deuxième aéroport international de la Grande-Bretagne. Selon la chaîne Sky News, les analyses médicales menées sur le patient n’ont pas confirmé qu’il est atteint du virus Ebola. Mais le gouvernement britannique a toutefois tenu une réunion d’urgence du comité de crise Cobra…

Voir l’article original 670 mots de plus