Jésus au checkpoint contre le sionisme « chrétien »

Mounadil al Djazaïri

Le combat armé n’est qu’une des modalités du conflit qui oppose Palestiniens et Sionistes pour le contrôle de la Palestine. A un certain stade de la lutte du peuple palestinien il peut en être une caractéristique prédominante, à d’autres il peut passer au second plan, question de stratégie et de circonstances.

Parce que la lutte des Palestiniens pour le recouvrement de leurs droits sur leur patrie ancestrale est avant tout un combat politique qui ne s’achèvera qu’une fois satisfaits les objectifs nationaux de ce peuple.

Comme toute lutte politique, le combat palestinien prend diverses formes outre la lutte armée : manifestations, information, appels au boycott etc. Et ce combat politique n’a pas de frontière pour trois bonnes raisons : le déni des droits des Palestiniens est une question de droit international, plusieurs pays de la région sont impliqués directement, ne serait-ce que par le fait que certains accueillent de nombreux réfugiés palestiniens…

Voir l’article original 1 997 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s