Ukraine: policiers et manifestants abattus par des snipers inconnus

histoireetsociete

2

Ministre des Affaires étrangères Urmas Paet et la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton

© AFP 2014 RAIGO PAJULA

Comme les textes concernant la conversation entre Ashton et Paet n’ont pas été traduit par la presse française qui les ignore superbement, les Russes ont traduit la conversation (et l’ont sans doute interceptée). Notez qu’il ne font pas allusion à la partie de la conversation qui porterait sur le « je pense que nous voulons une enquête ». Ce qui apparait c’est que désormais les Russes ont un dossier en béton et leur demande de retour aux accords du 24 février est de plus en plus valide sur le plan juridique si il s’avérait que ce sont des alliés, membres de l’actuelle coalition au pouvoir qui sont à l’origine de la provocation et donc des morts. Mais le silence de notre presse est vraiment étourdissant. (note de Danielle Bleitrach)

20:53 05/03/2014

TALLINN…

Voir l’article original 325 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s