Revue du 25/02 – Ianoukovitch placé sous mandat de recherche

Le ministre ukrainien de l’intérieur par intérim, Arsen Avakov, a déclaré le 24 février sur sa page Facebook que le président Viktor Ianoukovitch avait disparu et est actuellement recherché par les forces de l’ordre. Le président a quitté Kiev samedi 22 février pour participer à un rassemblement des députés à Kharkiv, puis s’est rendu à Donetsk, dans l’est du pays. Selon les informations d’Avakov, les gardes-frontières ont empêché Ianoukovitch de quitter le territoire ukrainien par avion le jour même. Ianoukovitch aurait ensuite pris la direction du sud du pays, en voiture, en évitant de passer par les résidences étatiques. Avakov affirme que l’ex-président se trouverait actuellement en Crimée avec une partie de ses gardes du corps, et coupé de tout lien avec l’extérieur. Une enquête pénale a été lancée contre Ianoukovitch, destitué par la Rada (le parlement ukrainien) le 22 février pour « massacre de la population civile ». Alexandre Tourtchinov, président du parlement, a été nommé président par intérim le 24 février par la Rada.

http://www.lecourrierderussie.com/2014/02/ianoukovitch-recherche/

lien source et suite article

Comment l’OTAN a creusé sous l’Ukraine

« Bien creusé, vieille taupe ! » : ainsi Marx décrivait-il le travail préparatoire de la révolution au milieu du 19ème siècle. La même image peut être utilisée aujourd’hui, en sens inverse, pour décrire l’opération conduite par l’OTAN en Ukraine.

Elle commence quand en 1991, après le Pacte de Varsovie, l’Union Soviétique se désagrège aussi : à la place d’un seul État, il s’en forme quinze, dont l’Ukraine. Les États-Unis et leurs alliés européens s’activent immédiatement pour tirer le plus grand avantage de la nouvelle situation géopolitique. En 1999 l’OTAN démolit par la guerre la Fédération Yougoslave, État qui aurait pu faire obstacle à la nouvelle expansion à l’Est, et englobe les premiers pays de l’ex-Pacte de Varsovie : Pologne, République Tchèque et Hongrie. Puis, en 2004 et 2009, elle s’étend à l’Estonie, Lettonie, Lituanie (ex partie de l’Urss) ; Bulgarie, Roumanie, Slovaquie ; Slovénie et Croatie (républiques de l’ex-Yougoslavie) et Albanie.

http://www.voltairenet.org/article182340.html

lien source et suite article

Conversation avec Rabab Khairy & Esti Micenmacher (fr)

Le Mur a Des Oreilles - Conversations for Palestine une émission proposée par Le Collectif Wow!

Recorded 25/02/14

LMaDO reçoit Rabab Khairy et Esti Micenmacher pour présenter la campagne « Made In Illegality » qui sera officiellement lancée à Bruxelles le jeudi 27 février 2014.

« Made In Illegality » est une campagne menée par le CNCD 11.11.11, FIDH et 11.11.11 regroupant une vingtaine d’organisations et syndicats et visant à mettre un terme aux relations commerciales entre la Belgique et les colonies israéliennes en Palestine.
Rabab Khairy est chargée de recherche et de plaidoyer pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord au CNCD-11.11.11.

Esti Micenmacher fait partie de l’ONG israélienne Who Profits qui vise à mettre en lumière les bénéficiaires de l’occupation illégale d’Israël en Palestine.

Voir l’article original

le #FN, ce parti d’escrocs et d’opportunistes

Journal d'un #antifa (parmi d'autres)

untitled

Faites ce que je dis, pas ce que je fais…

Ce qui me permet de titrer cela, ce n’est pas tant une opinion qu’un simple constat objectif lié à deux informations dont je viens de prendre connaissance aujourd’hui. Car escroquerie il y a bien eu de la part de l’extrême droite lepéniste, à la fois intellectuelle et financière. La première, c’est l’affirmation de Marine Le Pen qui se met soudain à partir en guerre – très opportunément à l’approche des prochaines échéances électorales –  contre le traité transatlantique, alors que non seulement elle n’a jamais rien fait contre, mais que de surcroît  la réalité des décisionsde son parti dément clairement cette déclaration, comme nous le démontre preuves à l’appui Mélenchon. Quant au deuxième type d’escroquerie, au sens moral et judiciaire cette fois, le voici :

Capturesource

Et après, on viendra dire que ce sont les immigrés qui viennent…

Voir l’article original 83 mots de plus

UKRAINE. Viktor Ianoukovitch parti, l’UE et les USA désespèrent déjà les pro-Occidentaux

Allain Jules

L'arnaque L’arnaque

C’était trop beau pour être vrai. Il n’a fallu que quelques heures pour que les nigauds qui luttaient pour rejoindre l’Europe se rendent à l’évidence. Personne ne viendra à leur secours, surtout pas ceux qui ont piloté leur révolution coup d’état. Le nouveau régime, avec son discours martial et de vengeance doit maintenant s’attaquer en priorité au grave problème des finances publiques. Pour des soi-disant nationalistes, accepter l’Europe, c’est pire que se jetter dans les bras d’un lion affamé.

Voir l’article original 362 mots de plus