New SodaStream factory could help destroy Bedouin agriculture

Occupation profiteer SodaStream has attracted much attention lately over its hiring of Scarlett Johansson as a spokesmodel.

The Hollywood actress resigned from her human rights ambassadorship at Oxfam in order to continue to represent the company.

While the massive boycott campaign and controversy between Oxfam, Johansson and SodaStream forced international media to focus on the company’s plant in the Israeli settlement of Mishor Adumim in the occupied West Bank, the manufacturer of the fizzy drink machines says it is moving forward with plans to open a new factory inside present-day Israel.

Like the original factory, this plant will also profit from Israel’s discriminatory policies toward its non-Jewish citizens.

SodaStream has presented its decision to locate the new plant beside Rahat, a planned Palestinian Bedouin township in the Naqab (Negev) desert, as a positive step in an area with high unemployment. In reality, the industrialization of the area is part of a strategy dating back to at least 1963, when Israeli general Moshe Dayan outlined his plan for the Bedouins.

“We should transform the Bedouin into an urban proletariat,” Dayan said. “This will be a radical move, which means that the Bedouin will not live on his land with his herds, but would become an urban person who comes home in the afternoon and puts his slippers on.”

http://electronicintifada.net/content/new-sodastream-factory-could-help-destroy-bedouin-agriculture/13182

lien source et suite article

Les confessions d’un troll de la Hasbara

Voici l’histoire d’un homme qui, en raison de temps difficiles, a accepté un boulot pour faire de la désinformation sur internet. Au bout de seulement 6 mois, il a démissionné. Il n’était plus capable de se regarder dans la glace.

J’ai été rémunéré pour faire la taupe sur internet
J’écris ici pour rompre mon secret de troll rémunéré. Pendant un peu plus de 6 mois, j’ai été payé pour répandre de la désinformation et soutenir des points de vue politiques sur internet. Ce site, ATS (AboveTopSecret), N’ÉTAIT PAS celui sur lequel j’étais affecté, bien que d’autres personnes de la même organisation ont été payées pour être ici, et je suppose qu’ils sont toujours parmi vous. Mais j’en reparlerai plus tard.

J’ai quitté ce job à la fin de 2011 parce que je commençais à m’en dégoûter, et à me dégoûter de moi. J’ai réalisé que je ne pouvais plus me regarder dans la glace. Si cette confession déclenche de quelconques représailles contre moi, qu’il en soit ainsi. Faire partie des vrais hommes dans ce monde, c’est avoir de vraies valeurs à défendre, peu importent les conséquences.

http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2014/02/les-confessions-dun-troll-de-la-hasbara.html

lien source et suite article

L’article 50 du traité sur l’Union européenne

1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.

2. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union. Cet accord est négocié conformément à l’article 218, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Il est conclu au nom de l’Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen.

3. Les traités cessent d’être applicables à l’État concerné à partir de la date d’entrée en vigueur de l’accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l’État membre concerné, décide à l’unanimité de proroger ce délai.

4. Aux fins des paragraphes 2 et 3, le membre du Conseil européen et du Conseil représentant l’État membre qui se retire ne participe ni aux délibérations ni aux décisions du Conseil européen et du Conseil qui le concernent.
La majorité qualifiée se définit conformément à l’article 238, paragraphe 3, point b), du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.

5. Si l’État qui s’est retiré de l’Union demande à adhérer à nouveau, sa demande est soumise à la procédure visée à l’article 49.

http://article-50.com/

lien source et suite article