J’achète donc je suis, l’asservissement moderne.

LA PILULE ROUGE

 Comme la plus heureuse personne du monde est celle à qui peu de choses suffit, les grands et les ambitieux sont en ce point les plus misérables qu’il leur faut l’assemblage d’une infinité de biens pour les rendre heureux. »      -La Rochefoucauld

J’achète donc je suis

Quel est l’intérêt de nos maîtres financiers ?

Dominer. Posséder un maximum de richesses c’est affirmer sa toute puissance. Leurs buts: la préserver en la rentabilisant. Dans leur jargon: tirer profit. Et comment peut-on au mieux tirer profit sinon en dépouillant autrui ?

Dépouiller brutalement en pillant les matières premières de ceux qui, chez eux, naissent perdants d’un jeu auquel ils n’ont jamais souhaité participer. Là de l’or, ici du coton ; je viens je m’approprie, je dépossède et je vole, puis je prête car j’infrastructure, j’exploite et j’endette. Enfin je spécule. Voilà une main d’œuvre, elle bien visible, et surtout bon…

Voir l’article original 205 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s