Kannaval et Carburants : Riddla ka chanté « Ti-Bidon »

Riddla ka chanté « Ti-Bidon »

Creoleways

La Guadeloupe est décidément un pays où tout se termine en chansons… En période de carnaval, (tiens, comme en 2009 !) en attendant de savoir de combien va baisser le prix de l’essence, voici l’avis de l’icône du dancehall guadeloupéen Riddla du gang des « Ti-Bidon ». A chantonner sans modération en faisant la queue aux stations ! (Compo : Sylvain Siarras)

Message deRiddla : « Ki moun ka pri adan sa ? (Pèp-la ! Pèp-la !) … Merci à tout mon gang de TIBIDON , à Emblématik Studio , à @dess’py housevision, à Docteur Keda MusikMaker et à la band a PAT.CO … Mais plus sérieusement il est Temps de réfléchir une autre solution d’approvisionnement pour éviter ce genre de bordel désorganisé !!! Bon courage a tous ! »

Albums et titres de Riddla en téléchargement légal

iTunes : https://itunes.apple.com/fr/album/tibidon-single/id814427386

Pour plus de tubes et les dernières news, abonnez-vous au youtube de…

Voir l’article original 3 mots de plus

Parlez-vous le novlangue socialiste ?

b a ba … b a ba … pas cool …

LA PILULE ROUGE

Allez jusqu’au dernier…surprise.

 

Date: 
22/01/2014

Le Figaro décrypte les éléments de langage utilisés par le gouvernement depuis ces derniers mois :

 

● NE PLUS DIRE

Égalité hommes-femmes

Dire

Égalité femmes-hommes

«Pour une raison toute bête, explique-t-on au ministère des Droits des femmes, c’est par ordre alphabétique. Il n’y a pas de raison que les femmes soient en deuxième position!»

 

● NE PLUS DIRE

L’école maternelle

Dire

La première école

«Changer le nom en “petite école” ou “première école”, c’est neutraliser d’une certaine manière la charge affective maternante du mot “maternelle”.» (Sandrine Mazetier, députée PS, le 1er février 2013)

 

● NE PLUS DIRE

Travailler pour le pays

Dire

Faire France

«Il s’agira donc, désormais, de “faire France” en reconnaissant la richesse des identités multiples.» («Refonder la politique d’intégration », 2013)

 

● NE PLUS DIRE

Bâtir une société harmonieuse

Dire

Faire de l’en-commun

«De la…

Voir l’article original 563 mots de plus

Judith Butler, la judéité sans le sionisme

D’ailleurs, à l’heure où le populisme antisémite et pseudo-comique vient de s’accaparer l’attention des médias en France et à l’étranger, difficile d’avancer que la parodie reste sans effet… Butler elle-même n’hésite pas à en dresser l’éloge: le rire qu’elle provoque contribue à détruire le mythe de La Vérité. Quand elle a du style, mais à cette condition seulement, la parodie enseigne donc à aborder les relationnalités complexes du vivant à l’aide des semblants. Entre les rires populistes et la tristesse sérieuse de l’académisme, la parodie butlérienne s’avère plus que jamais souhaitable. Elle professe de nouvelles formes de vivre ensemble.

histoireetsociete

butler_0

A l’heure où la bouffonnerie et la grossièreté antisémites monopolisent les médias français, il est intéressant de retrouver la figure de proue de la queer theory qui, cette fois, signe un ouvrage nuancé et intelligent qui critique le sionisme mais pense avec la judéité.

Vers la cohabitation: judéité et critique du sionisme, Judith Butler

C
eux qui connaissent Judith Butler pour son travail sur les questions de genre et de sexualité s’étonneront peut-être de voir la philosophe américaine, professeure à l’Université de Berkeley, figure de proue de la queer theory, publier un livre sur la judéité et sur l’épineuse question des relations entre Israël et Palestine. En réalité, Vers la cohabitation est l’occasion pour Butler de continuer les efforts de «traduction culturelle» déjà opérant dans son célèbre Trouble dans le genre. Rappelons que l’ouvrage, publié en 1990, réfléchissait la construction du corps genré à travers les nœuds normatifs qui se…

Voir l’article original 2 834 mots de plus

« Le septième continent » : 3,43 millions de km2 de déchets flottent au large du Pacifique

LA PILULE ROUGE

Imaginez un énorme siphon qui attirerait des millions de tonnes de déchets en un seul et même endroit. Sauf qu’ici, ils ne sont pas évacués comme dans un évier. Ils se regroupent et forment un « continent de plastique », grand comme six fois la superficie de la France et dont les conséquences sur l’écosystème marin sont désastreuses. Ce n’est malheureusement pas une chimère : 3,43 millions de km2 de détritus, répartis en deux plaques, flottent au large du Pacifique et forment la « Grande plaque de déchets du Pacifique ». Pire, cette plaque n’est qu’un des cinq gyres océaniques de déchets de la planète.

On connait leur existence depuis près de 15 ans. Les gyres de déchets sont des témoins de nos excès : dans le Pacifique, 3,43 millions de km2 d’amas de petits morceaux de plastique (dont la profondeur peut par endroit aller jusqu’à 30 mètres) polluent les…

Voir l’article original 531 mots de plus

Une proposition de loi pour la mise en œuvre de l’article 68 de la Constitution


Toutefois, le texte de 1958 prévoyait que l’article 68 soit complété par une loi organique qui n’a jamais été votée depuis 56 ans. Cette situation incroyable pose de manière aigue la question de la vie démocratique en France. Dans une république comme la France, patrie de Droits de l’Homme et de la démocratie, il semble incroyable qu’une telle situation ne puisse pas trouver de réponse institutionnelle. …

source

http://www.jourdecolere.com/une-proposition-de-loi-pour-la-mise-en-oeuvre-de-larticle-68-de-la-constitution/