SCOOP. Lettre ouverte à Taubira suite à ses prises de position dans l’affaire Dieudonné

Affaire a faire !

Allain Jules

LETTRE OUVERTE A Madame Christiane TAUBIRA
Ministre de la Justice Garde des sceaux
13, place Vendôme 75042 PARIS CEDEX 01

OBJET : QUESTIONS SUITE A VOS PRISES DE POSITION DANS L’AFFAIRE DIEUDONNE

Voir l’article original 1 581 mots de plus

L’Edito spécial du Jeudi 23 Janvier 2014: Mouton à cinq pattes de Hollande, analyse critique par Bruno Bertez

Le mouton à cinq pattes de Monseigneur Hollande … analyse et critique

Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

L’Edito spécial du Jeudi 23 Janvier 2014: Mouton à cinq pattes de Hollande, analyse critique par Bruno Bertez 

Le pacte de responsabilité français, c’est une subvention déguisée. Une subvention inutile, ringarde, qui va échouer, comme la ligne Maginot. Au passage, les entreprises vont y perdre le peu de liberté qui leur restait.(voir la liste des contreparties exigées, liste donnée dans le discours du 20 Janvier par Hollande) 

Nous avons, à de multiples reprises, analysé ce que nous appelons « la financiarisation »; nous avons régulièrement montré la cannibalisation de l’économie productive par la finance; nous avons explicité le lien entre la hausse des prix des assets financiers et l’accroissement des inégalités, d’une part, et la hausse du chômage, d’autre part. La finance de spéculation et du leverage, pour nous est le boulet de l’économie productive. Un boulet constitué par une masse de capital improductif toujours plus lourde. Nous…

Voir l’article original 2 364 mots de plus

Voitures banalisées, amendes pas banales !

Le nombre de voitures banalisées de police et de gendarmerie équipées d’un radar embarqué ne cesse d’augmenter sur les routes de France. Objectif : traquer les excès de vitesse dans les deux sens de la circulation. Un dispositif pas aussi infaillible que le prétendent les forces de l’ordre…

Comment ça fonctionne ?

Le principe de ces équipements de terrain mobile (ETM), plus connus sous le nom de radars mobiles, est le suivant : une voiture banalisée des forces de l’ordre est équipée d’un flash infrarouge très discret, dissimulé dans la plaque d’immatriculation à l’avant. Le dispositif permet de prendre en photo des voitures dans les deux sens, avec une marge de tolérance de 10 km/h.

Combien y en a-t-il ?

Policiers et gendarmes disposent de cette nouvelle arme depuis le 1er mars 2013. Il y en a actuellement 79 sur les routes de France, avec l’objectif d’arriver à 300 en circulation d’ici la fin de l’année 2015. Les voitures banalisées peuvent circuler et sanctionner partout, depuis les autoroutes jusqu’en agglomération.

Sont-ils infaillibles ?

D’après l’association « 40 millions d’automobilistes », il y aurait possibilité de contester les infractions constatées par ces radars mobiles. La raison ? Ils produiraient des photos trop floues ou trop sombres pour reconnaitre formellement la personne au volant. Une faille dans laquelle pourraient s’engouffrer les avocats spécialistes de la question et leurs clients…

Et vous, que pensez-vous de ce dispositif ? Estimez-vous qu’il puisse contribuer à améliorer la sécurité routière ?

source = http://www.infos-automobile.fr/2014/01/voitures-banalisees-amendes-pas-banales.html#xtor=EPR-136

Un banquier illuminati dévoile leur méthode de contrôle

Henry Makow

image005

Traduction par JLG

Dans un moment de franchise après la 1ère guerre mondiale, Otto Khan, partenaire de la banque Kuhn Loeb, explique que les banquiers cabalistes « refont » le monde en créant des conflits artificiels et en en déterminant le résultat. Il s’agit notamment de deux guerres mondiales, de la guerre froide, et de la « guerre contre le terrorisme » sans parler de la fracture bidon « gauche-droite » qui maintient l’Amérique [ou la France] dans l’impasse.

Otto Kahn (1869-1934) était un partenaire de Jacob Schiff et de Paul Warburg chez Kuhn Loeb, la banque d’investissement la plus influente des Etats-Unis. Il est ainsi intéressant de rappeler ce qu’il a dit à propos de la stratégie juive illuminati.

Dans son livre « Genève versus la paix » (1937), le comte de Saint-Aulaire, qui était l’ambassadeur français à Londres, a rappelé une conversation avec Otto Kahn lors d’un dîner qui a eu lieu peu de temps après…

Voir l’article original 1 308 mots de plus