2014 : la Grèce quitte l’euro ! Par Michel Santi

L’ Euro, l’ Europe, les Etats … la servitude sans complexe des peuples …
2014 : les Etats commencent a quitter l’ Union et son fiasco humain …

Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

2014 : la Grèce quitte l’euro ! Par Michel Santi

Grèce. L’économie se retrouve aujourd’hui amputée de pas moins de 25% de ses richesses et de ses ressources par rapport au démarrage de la crise.

   

Après six années de dépression économique, la Grèce ne semble guère en meilleure forme à présent qu’elle aborde 2014. Les perspectives de croissance pour la nouvelle année sont effectivement toutes pessimistes et négatives alors que le PIB. pour 2013 est de 4% inférieur à 2012. De fait, l’économie grecque se retrouve aujourd’hui amputée de pas moins de 25% de ses richesses et de ses ressources et, ce, par rapport au démarrage de cette crise. A titre de comparaison, l’économie US avait fondu de l’ordre de 30% lors de la Grande Dépression. Cette nation subit donc une authentique dépression dont l’amplitude est proprement terrifiante puisqu’elle se traduit par un taux de chômage officiel…

Voir l’article original 739 mots de plus

ALERTE INFO. ASU ZOA : voici la dernière vidéo de Dieudonné du 19 janvier 2014

sans arme ni haine ni violence mais avec des c—lles il devient une menace.

Allain Jules

négrailleAlors que son compte Facebook est toujours bloqué mais pas supprimé, le plus grand blocage de l’histoire de Facebook, l’humoriste Dieudonné, boycotté par les médias arrive quand même à communiquer. Dieudonné, qui joue ce soir à Metz, vient de poster cette petite vidéo de 5 minutes. Elle annonce ses dates de tournée et surtout l’arrivée d’une nouvelle vidéo où il va régler ses comptes avec ceux qui l’agressent.

Voir l’article original 1 mot en plus

Equateur: ultimatum aux banquiers secourus par l’Etat

France: ultimatum aux banquiers secourus par l’Etat

S C O O P

QUITO – Le président équatorien Rafael Correa a lancé samedi un ultimatum à un groupe de banquiers pour le remboursement de prêts que l’Etat leur avait accordés lors du sauvetage du système bancaire de 1999.

M. Correa a averti les actionnaires et dirigeants des banques concernées, qualifiés de gros poissons, que l’Etat les déclarerait insolvables s’il ne remboursaient pas d’ici avril les prêts accordés par l’Etat alors que le pays traversait la plus grave crise économique de son histoire.

Si ces prêts tombent dans l’oubli, cela mènera à l’impunité, a-t-il justifié.

Si les personnes visées ne peuvent répondre (à cet ultimatum) elles devront être déclarées insolvables, a affirmé le président équatorien. Cette déclaration d’insolvabilité priverait notamment les banquiers du contrôle de leurs biens et de leur liberté de quitter le pays.

A la fin des années 1990, 32 banques firent faillite en raison de prêts irréguliers, forçant l’Etat à prendre le contrôle de ces institutions financières et à débourser 8 milliards de dollars pour sauver le système financier national.

Cette crise avait été à l’origine de la dollarisation de l’économie et avait privé de leurs épargne plusieurs centaines de milliers d’Equatoriens.

L’Etat tente actuellement de recouvrer 2,3 milliards de dollars auprès des responsables de banques, dont certaines ont depuis été mises en liquidation.

Nous ne pouvons laisser impunie cette tragédie nationale, a insisté le président socialiste, au pouvoir depuis 2007 et en conflit ouvert avec les milieux d’affaires et les médias privés.

Il a toutefois précisé que le gouvernement accorderait des délais supplémentaires à ceux qui répondraient de bonne foi à cet ultimatum.

http://www.romandie.com/news/n/_Equateur_ultimatum_aux_banquiers_secourus_par_l_Etat_lors_de_la_crise_de_199977180120142134.asp

source = http://www.alterinfo.net/notes/Equateur-ultimatum-aux-banquiers-secourus-par-l-Etat-lors-de-la-crise-de-1999_b6243216.html