Abeilles et humanité en disparition ?

7  milliards d’abeilles, soit plus de 120 millions de ruches : voilà le déficit que connait actuellement l’Europe selon une étude publié le 8 janvier 2014. A ce constat alarmant, si l’on en croit les prédictions d’Albert Einstein, s’ajoute une augmentation de 300%, depuis 1961, des terres cultivées nécessitant la pollinisation des abeilles. Ainsi, seul un quart de la demande peut aujourd’hui être satisfaite…

source et suite = http://www.atlantico.fr/decryptage/sos-abeilles-en-detresse-en-europe-fin-monde-telle-que-imaginait-einstein-approche-t-elle-benoit-gilles-952016.html

L’Europe affiche un déficit de 13,4 millions de colonies d’abeilles, soit 7 milliards de ces insectes, pour correctement polliniser ses cultures, estiment des chercheurs de l’Université de Reading (Royaume-Uni).

Selon les conclusions de l’étude publiée mercredi dans la revue Plos One, en raison du développement des cultures oléagineuses notamment utilisées dans les agrocarburants, les besoins de pollinisation ont crû cinq fois plus vite que le nombre de colonies d’abeilles entre 2005 et 2010.

source = http://www.lesmotsontunsens.com/l-europe-en-grave-deficit-d-abeilles-pour-polliniser-ses-cultures-14748

http://www.liberation.fr/terre/2014/01/08/l-europe-en-grave-deficit-d-abeilles-pour-polliniser-ses-cultures_971548?xtor=rss-450

le journalisme au service des lobbies

L’ancienne productrice de Dieudonné, Chrystel Camus, dévoile la dernière manipulation médiatique et menace de porter plainte contre I-télé. Ah, le journalisme au service des lobbies, ça met de sacrées quenelles aux Français. Cette dénonciation est tout simplement extraordinaire et dévoile la face cachée du complot visant l’humoriste qui dérange. Que Fait manuel Valls ?

Pauvre France !

A2N

source et suite = http://www.alert2neg.com/article-chrystel-camus-denonce-un-complot-mediatique-anti-dieudonne-faites-entrer-i-tele-122043888.html

ASU ZOA

Alors qu’ils ont tout fait pour cramer « Le Mur », avec de faux prétextes surtout, l’humoriste les a tous piégé en écrivant un nouveau spectacle. Il va donc se produire ce soir avec son nouvel opus, « Asu Zoa », le « visage de l’éléphant », dès 20h au théâtre de la Main d’Or.

fame

source = http://allainjules.com/2014/01/13/scoop-humour-le-retour-petaradant-de-dieudonne-le-roi-de-lhumour-ce-soir/

 

Quitter la Sécurité Sociale ! Quenelle …

Il y a quinze ans, ils étaient peu à quitter la sécurité sociale et on n’en entendait presque pas parler. Dernièrement nous avions pu interroger un de ceux qui ont fait le pas : Laurent C. et qui raconte son histoire sur un blog. France2 vient d’y consacrer un reportage dans son 20h. Nous avons pu nous entretenir avec Philippe Letertre, chirurgien à Nice, un acteur important de ce mouvement.

Philippe Letertre est un des fondateurs de la page Facebook : « les médecins ne sont pas des pigeons », créée sur le modèle des Genopi. Avant les actes de médecine et de chirurgie esthétique bénéficiaient, comme les autres actes médicaux, d’une exonération de TVA. Depuis le 30 septembre 2012, ils sont taxés au taux de TVA normal, à 19,6 %, sauf lorsqu’ils sont pris en charge au moins en partie par l’assurance-maladie. C’est ce qui l’a motivé à quitter la sécurité sociale : « les médecins sont moins bien payés ». Il a donc rejoint le mouvement Comment quitter la Sécurité Sociale qui : «  regroupe tous les citoyens qui veulent se libérer de la cotisation sociale : maladie et retraite. » Pour lui la Sécurité Sociale n’est plus qu’ : « un ensemble de caisses privées avec des cotisations exorbitantes. » Il assure qu’il n’y a aucun danger à la quitter : « on a une meilleure couverture. On est remboursé plus vite et c’est moins cher. » Il n’y a pas de catégories socio-professionnelles plus représentées mais : « les salariés ont plus de mal à le faire ».

Comme nous l’avait déjà confié Laurent C., avec le ras-le-bol fiscal le mouvement prend de l’ampleur : « on est à la tête d’une nouvelle vague ». Ça fait un an que le mouvement fait des conférences mais ces derniers temps : « elles s’accélèrent et on a chaque fois une centaine de personnes. » Le 11 janvier, c’était à Abbeville, le 18 janvier ce sera à Maisnil Lès Rutz, le 25 à Nevers, le 1er février à Lyon, le 8 à Montech et enfin le 1er mars à Annecy. D’ailleurs le mouvement a de plus en plus de contact avec tous les mouvements de révolte fiscale : Bonnets Rouges, les Tondus etc…  C’est pourquoi, ils ont affiché leur soutien à la manifestation de Jour de Colère du 26 janvier : «  les mouvements discutent entre eux. On est en accord avec les principales revendications. Il y a une coagulation. Certains mouvements viendront avec leur bannière. » Néanmoins pour Philippe Letertre : « manifester, c’est très bien mais je suis plus pour une révolution pragmatique : quitter la Sécurité Sociale. »

Il est bien clair que le gouvernement ne compte pas laisser le mouvement se développer. Pour l’instant, l’URSSAF se contente de réclamer les cotisations tandis que les « libérés » portent plainte pour extorsion de fond.

source = http://medias-presse.info/quitter-la-securite-sociale-un-mouvement-qui-prend-de-lampleur-et-qui-sinscrit-dans-la-coagulation-du-26-janvier/5105

Loi sur la protection des sources : report sine die !

Nous publions ci-dessous les communiqués du SNJ et du SNJ-CGT dénonçant le report tardif et inexpliqué de l’examen de la nouvelle loi sur la protection du secret des sources des journalistes. Un report d’autant plus gênant que le texte actuellement en vigueur permet aux autorités françaises de bafouer allègrement un principe qui constitue pourtant, selon la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), « l’une des pierres angulaires de la liberté de la presse ». Certes, le texte devant être discuté semblait assez éloigné de la loi belge faisant référence en la matière, mais bien qu’ayant été très critiqué par la profession, il apportait quelques garanties supplémentaires non négligeables. (Acrimed)

=

La grande loi portant protection du secret des sources des journalistes, engagement fort du chef de l’Etat et de tous les ministres concernés de ce gouvernement socialiste jusqu’au premier d’entre eux, est reportée… sine die. Le Syndicat National des Journalistes (SNJ), première organisation de la profession, est surpris et choqué. L’annonce, aussi tardive qu’incompréhensible pour toute une profession, vient d’en être faite alors que les parlementaires devaient se pencher sur le dossier le 16 janvier prochain.

Des années d’intense lobbying avaient abouti à la loi du 4 janvier 2010, certes bien imparfaite, mais qui posait le principe de l’inviolabilité du secret de nos sources.

Deux ans de travaux supplémentaires avaient rapproché les ministères concernés, la Commission nationale consultative des Droits de l’Homme, les représentants du SNJ et les parlementaires. Après visa du Conseil d’Etat et de la Commission des lois de l’Assemblée, le texte final était prêt pour le calendrier fixé.

Même si pour le SNJ certaines dispositions devaient être aménagées et d’autres précisées, le texte allait globalement dans le sens voulu par toute la profession, c’est-à-dire pour une protection sérieuse sans zones d’ombres ni exceptions-alibis.

Pourquoi ce report, brutal, non motivé ?

Le SNJ en demande publiquement la ou les raisons.

source et suite = http://www.acrimed.org/article4242.html

La France, complice diplomatique de Guantanamo

Il y a douze ans, la CIA transportait le premier détenu à Guantanamo. Plus d’une décennie plus tard, 155 hommes y demeurent détenus. Parmi eux, 77 ont été déclaré libérables depuis plusieurs années par les autorités américaines. Pour 45 autres, les Etats-Unis estiment ne pas avoir de preuves pour les faire comparaître devant la justice mais ont également décidé qu’ils devaient restés incarcérés indéfiniment.

===

En tant qu’allié loyal, la France a également revu sa position. En 2009, la patrie des droits de l’homme retrouve soudainement son humanisme. Et nos diplomates d’assurer à leurs collègues du nouveau monde que « la France veut aider les USA à fermer le centre de détention US à Guantanamo Bay » se proposant d’accueillir des détenus.

En 2009, un conseiller spécial auprès du ministère français des Affaires étrangères et l’ambassadeur Dan Fried (envoyé spécial pour la fermeture de Guantanamo) se sont rencontrés afin de négocier la relocalisation de six détenus. La France insistait alors sur le fait qu’elle « examinerait ces cas de manière positive ».


… mais elle n’en a accueilli aucun

Pourtant depuis ces déclarations, la France n’a accueilli aucun des détenus ayant demandé l’asile.

Quoi qu’il en soit, après douze années de campagnes et d’outrage du monde juridique, il n’y a toujours aucune perspective de voir Guantanamo fermé. La raison est peut-être qu’aucun pouvoir ne s’est levé pour dire avec force : assez !

source et suite = http://www.reopen911.info/News/2014/01/13/la-france-complice-diplomatique-de-guantanamo/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Reopen911-News+%28ReOpen911+-+News%29