Valls, impresario de Dieudonné ?

Valls, impresario de Dieudonné ?

triton95

valls 03012013

Je n’ai pas suivi la carrière de Dieudonné, je n’ai pas été convaincu par sa prestation lorsqu’il s’est porté candidat, ni par le bon goût de ses spectacles. Pourtant, le comique permet une distance provocatrice, qui a souvent frisé l’interdiction chez Coluche et Desproges, et carrèment pour Jean Ferrat et Pierre Perret. Le ministre de l’Intérieur veut-il imiter Alain Peyrefitte de la grande époque, ou veut-il conquérir une certaine partie de l’électorat ?

Voir l’article original

victime d’un racisme déguisé à la française

Un Conseil des Ministres pour discuter du cas Dieudonné, un tête à tête entre le Chef de l’Etat et son Ministre de l’Intérieur pour une « quenelle » mimée par Dieudonné, un humoriste noir qu’on essaye d’abattre professionnellement et socialement depuis plusieurs années en vain.

===

Nous en appelons aux intellectuels, aux artistes d’Afrique et d’Europe pour le soutenir ; nous interpellons les chefs d’Etats Africains afin qu’ils puissent lui apporter leur aide.

Mais de façon plus immédiat, nous invitons les artistes français de tout bord à soutenir un des leurs qui est menacer professionnellement dans sa liberté d’expression.

source et suite = http://www.aeud.fr/France-Dieudonne-victime-d-un.html

la France : affaire Dieudonné

Depuis plusieurs jours l’affaire Dieudonné prend des allures de scandale politique en France. L’humoriste accusé d’antisémitisme à cause de ses sketchs qui tournent en dérision la Shoah, a été officiellement interdit de produire son spectacle. Une première en France.

source et suite = http://www.alterinfo.net/Affaire-Dieudonne-la-France-terre-de-libertes-ou-une-dictature-deguisee_a98580.html

Affaire Dieudonné : la France, terre de libertés ou une dictature déguisée ?

un emballement « disproportionné »

Plusieurs humoristes dénoncent « l’emballement politico-médiatique contreproductif » autour de , estimant qu’il faut laisser la condamner ses délits plutôt que d’en faire un martyr, et utiliser l’humour pour « convaincre ses fans de sa toxicité ».
« J’espère qu’on ne va pas suivre toute la tournée ! Personnellement, j’ai engagé Manuel Valls sur mon prochain spectacle, car la couverture médiatique est exceptionnelle! » plaisante Christophe Alévêque, « pour dédramatiser ».

 

source et suite = http://www.leparisien.fr/flash-actualite-culture/dieudonne-des-humoristes-denoncent-un-emballement-disproportionne-10-01-2014-3481345.php

Mediapart accuse Valls

« En avril 2011, le député et maire d’Évry a attribué, en sa qualité de président de la communauté d’agglomération Évry Centre Essonne (CAECE), le marché « d’élaboration du projet de territoire » à son ex-compagne, Sybil Cosnard, urbaniste et ancienne directrice générale de l’urbanisme de la ville d’Évry », révèle Mediapart. Ce marché public avait effectivement fait l’objet d’un appel d’offres en 2010.

source et suite = http://www.metronews.fr/paris/evry-mediapart-accuse-manuel-valls-de-conflit-d-interets/mnaj!qfQTXUkBu8JzU/

Devons nous avoir peur d’ un Manuel Valls ?

Le ministre dieudonéphobe de l’Intérieur sonne faux. Droit dans ses bottes, Manuel Valls est dans la posture (l’imposture ?), avec sa « loi d’exception », alors que l’arsenal juridique existant permet de poursuivre le racisme et l’antisémitisme. En malin matamore, le ministre alimente « l’affaire Dieudonné » pour se donner une stature de « présidentiable », en jouant avec de la dynamite. Peu importent les explosions présentes et à venir, pourvu qu’il apparaisse comme « homme d’ordre », de fermeté, de « combat politique », défendant « la France » et le système. Ses conseillers en « comm » méritent du sarkozysme et de « l’excellence libérale ».

A ce jeu machiavélique les partisans du « comique » antisémite vont se multiplier et se radicaliser. Mais qu’ importe : tout fait ventre pour faire diversion, et « Normal premier » doit s’en réjouir. Enfin un leurre efficace, un répit sur le chômage, les retraites, les salaires, la TVA, la fiscalité, les services publics, la Centre Afrique… Et tant pis pour « la gueuse », la République et les dangers qui guettent notre déjà maigre démocratie. Le Front national à nos portes ? Quel formidable repoussoir !!

Ça pue les années 1930, à la différence près que l’on ne sait où se situeraient tel ou tel, bien que…

J’ai peur lorsque de pâles politiciens impeccablement cravatés jouent des personnages de composition à des fins carriéristes. L’histoire est pleine d’exemples de « petits messieurs » qui pour devenir « grands » ont piétiné les libertés, la démocratie, la justice, embastillé les syndicalistes, les opposants…

Ça commence par la stigmatisation des Roms, ça continue par l’instrumentalisation de Dieudonné, et ça peut finir par la répression contre le mouvement social, les militants de gauche, les communistes, et l’instauration d’un « régime d’ordre ». Les capitalistes en redemandent. L’histoire peut se répéter en grimaçant. Bénis soient les profits. Ils y trouvent toujours leurs comptes.

Alimentée par les propos haineux, insupportables, de l’ex bouffon et les réactions « anti-système » nées de la crise sans rivages, du rejet du cirque politique, des magouilles, du si commode « tous pourris », la vague Dieudonné monte, monte… (attisée par une « coalition » contre-nature). Qui sert-elle ? Qui a intérêt à l’alimenter ? Des milliers de jeunes s’y trompent de colère. Manuel Valls s’en réjouit-il ? Il me fait vraiment peur. J’ai peur des pompiers pyromanes.

source = http://www.oulala.info/2014/01/jai-peur-de-manuel-valls/