Rien ni personne n’est supérieur à la vérité

Dans une circulaire, diffusée le 6 janvier 2014 aux préfets, le ministre français de l’Intérieur leur demande de rappeler aux maires, qui disposent d’un pouvoir de police des spectacles, les conditions d’interdiction du Mur de Dieudonné, et au besoin de se substituer au maire lorsqu’ils estiment les conditions de l’interdiction réunies.

La circulaire, intitulée Lutte contre le racisme et l’antisémitisme — manifestations et réunions publiques – spectacles de M. Dieudonné M’Bala M’Bala semble cependant précautionneuse : elle laisse aux seuls préfets la responsabilité d’évaluer la situation de manière à épargner le ministre en cas d’annulation par la justice d’une mesure d’interdiction.

La Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, placée en préambule de la Constitution française garantit la liberté d’expression (art. 11).

Surtout, la circulaire révèle le fond de l’opposition du ministre. Celle-ci ne porte pas sur l’ensemble des activités de l’humoriste, mais uniquement sur son spectacle actuel, Le Mur, relatif à la « Barrière de séparation » construite illégalement par l’État d’Israël (cf. arrêt consultatif de la Cour internationale de Justice du 9 juillet 2004 et les résolutions afférentes des Nations-Unies, notamment la résolution ES-10/15 de l’Assemblée générale).

Le 17 juin 2011, Manuel Valls avait déclaré être éternellement lié à l’État d’Israël.

http://www.voltairenet.org/IMG/pdf/Circulaire_de_Manuel_Valls_aux_prefets.pdf

source = http://www.voltairenet.org/article181688.html

Anticor une mise en examen après plainte d’Estrosi

Séverine Teissier, porte-parole et fondatrice d’Anticor, vient d’être mise en examen par un juge du Tribunal de grande instance de Nice après une plainte pour diffamation du maire de la ville Christian Estrosi.

source et suite = http://www.franceinter.fr/depeche-la-porte-parole-danticor-mise-en-examen-apres-une-plainte-destrosi

Emprunts toxiques à Nice: mise en examen de la porte-parole d’Anticor pour diffamation

===
« On est sur un débat d’opinion, il n’y a là rien d’attentatoire » contre des personnes ou la collectivité, a estimé de son côté Me Karsenti qui a interjeté appel, ajoutant qu’il allait déposer plainte « prochainement » pour « dénonciation calomnieuse » car « cette décision porte une atteinte grave à la liberté d’expression ».
En novembre, le député-maire UMP de Nice a fait voter en conseil municipal une délibération lui permettant d’attaquer en justice ceux qui diffuseront des informations jugées mensongères sur les finances de la ville.

===

source et suite = http://cote-d-azur.france3.fr/2013/12/20/emprunts-toxiques-nice-mise-en-examen-de-la-porte-parole-d-anticor-pour-diffamation-381705.html

===

https://raimanet.wordpress.com/2013/12/31/le-conseil-constitutionnel-censure-la-validation-des-emprunts-toxiques/

Ici on s’ honore du titre de « Citoyen »

Plus un mot envahit le bavardage politique, plus sa surabondance cache l’affaiblissement de la chose.

Ainsi en est-il du mot « citoyen ».

Son sens est clair : il désigne le membre de la Cité, qui participe à l’expression de la volonté générale de celle-ci. Présent sur l’Agora athénienne, il vote, rejoint par la citoyenne, lors des scrutins des nations démocratiques. Pour cela, il doit répondre à des critères restrictifs d’âge et de situation juridique. On peut aussi souhaiter qu’au-delà du citoyen de papier, il y ait une dimension affective de la citoyenneté. Or, cette belle notion qui, de la cité grecque à la nation moderne, est inséparable de la démocratie, est aujourd’hui grignotée de toutes parts.

Elle reliait les trois principes de la République : l’égalité qui donne le même poids au vote du pauvre qu’à celui du riche, la liberté que l’un et l’autre ont de faire des choix lors des scrutins auxquels ils participent, et la fraternité de ce plébiscite quotidien des marins embarqués sur le même bateau. On a commencé par en faire un adjectif soulignant l’engagement désintéressé. On a parlé d’entreprises ou d’associations citoyennes. Une fois cette discrimination admise, on l’a définie par des choix idéologiques, pas forcément ceux de la nation. Il y avait donc des citoyens plus citoyens que d’autres… Après avoir attaqué la notion par le haut, on l’a diluée en bas. La citoyenneté européenne était une belle idée… tant que l’Europe avait vocation à devenir une grande démocratie. Pour cela, il fallait qu’elle approfondisse ses institutions sans élargir ses frontières. Or, elle fait de l’œil à l’Ukraine et la Lettonie rentre dans l’euroland où la Suède n’est pas.

L’Europe est un « machin » technocratique à géométrie variable, dont les « citoyens » élisent un Parlement qui ne le sera qu’en mettant fin à cette comédie, un Parlement où des députés français peu actifs, inconnus de leurs électeurs, s’ennuient parfois. Les « citoyens » européens peuvent aussi voter aux municipales dans leur pays de « résidence ». Des « Roms » se sont inscrits à Villeurbanne, alors qu’on a des raisons d’être inquiet de cette immigration, de ses motivations et de ses conditions. Cerise sur le gâteau : ces « campeurs » bénéficient d’une domiciliation grâce à leur inscription à l’AME (Aide médicale d’État), synonyme de totale gratuité des soins sans cotisation.

L’égalité entre les « Européens » ne peut que susciter le sentiment d’une injustice chez celui dont la vie est inscrite dans une ville et dont le poids sera égal à celui qui y campe depuis peu, et votera pour ses « droits », non pour le bien commun. C’est la porte ouverte à ce contresens de la citoyenneté de résidence, du vote des étrangers non européens, fruit d’une idéologie folle ou de sordides calculs électoraux. Comment ne pas voir qu’en dissolvant la citoyenneté, c’est non seulement la nation, mais la démocratie que l’on met en péril, tant les citoyens – les vrais – s’en verront dépossédés.

source = http://www.bvoltaire.fr/christianvanneste/citoyen-un-mot-et-une-fonction-totalement-devoyes,46397

Une question de coûts … exorbitants !

http://renedosiere.over-blog.com/article-combien-coute-un-ancien-president-de-la-republique-francaise-104931732.html

http://www.linternaute.com/actualite/politique/retraite-politiques-retraites-des-presidents-ministres-deputes-senateurs-maires/retraite-des-anciens-presidents.shtml

http://www.francesoir.fr/actualite/justice/ce-que-coute-chirac-aux-contribuables-79471.html

http://www.journaldunet.com/economie/business-de/president-de-la-republique-elysee/index.shtml

http://www.lemonde.fr/societe/article/2007/01/12/le-cout-d-un-president_854779_3224.html

http://www.ladepeche.fr/article/2013/02/21/1566444-privileges-ce-que-coutent-les-anciens-presidents-de-la-republique-aux-francais.html

http://www.challenges.fr/economie/20130214.CHA6248/ce-que-coutent-encore-giscard-chirac-et-sarkozy-aux-francais.html

Faire des efforts quand on vit au dessus de ses moyens … n’est ce pas le meilleur choix ?

La France est elle en faillite ?

Voici l’un des derniers papier de Jean-Marc Sylvestre, Monsieur économie sur plusieurs grandes chaînes de télé, donc disons-le, Sylvestre, c’est du sérieux !! Eh bien voilà que notre camarade Jean-Marc commence à s’inquiéter bigrement publiquement de la faillite de la France. La France n’est pas en faillite mais dans l’antichambre de la faillite… petite différence sémantique politiquement correcte et qui ménage un vague espoir. Pourtant, je vous assure que la France est bien en faillite. On ne vous l’a juste pas annoncé publiquement et l’on fait tous semblant de croire que ce n’est pas le cas, y compris les créanciers et les financiers.

Bref, la France est en faillite mais elle n’est pas la seule. Les USA ne valent pas mieux par exemple, et le Japon, lui, est carrément financièrement cramé… Bref, voici son dernier papier.

Charles SANNAT

source et suite = http://www.lecontrarien.com/faillite-de-la-france-les-3-verites-que-le-gouvernement-continue-de-cacher-06-01-2014-france?utm_source=Le+Contrarien+Matin&utm_campaign=31beff330e-daily_newsletter_2014_01_06&utm_medium=email&utm_term=0_b6dd3f3e5f-31beff330e-45293517

Les langues commencent à se délier légèrement. François de Closets, invité sur BFM TV, explique à quel point la situation de notre pays est grave tout en atténuant ses propos cohérents et presque alarmistes par le blabla optimiste habituel du genre nos routes sont belles et nous avons tout plein d’atouts patatipatata histoire de ne pas déprimer totalement la ménagère de plus ou de moins de 50 ans censée avoir le moral avant les soldes… mais sinon tout y est. Nous allons nous effondrer.

Charles SANNAT

source et suite = http://www.lecontrarien.com/francois-de-closets-sur-bfm-tv-06-01-2014-video?utm_source=Le+Contrarien+Matin&utm_campaign=31beff330e-daily_newsletter_2014_01_06&utm_medium=email&utm_term=0_b6dd3f3e5f-31beff330e-45293517

Si les benêts béats du gouvernement ne sentent pas grand-chose pour le moment, force est de constater qu’hélas, le constat réalisé avec une certaine froideur certes mais surtout une grande lucidité par nos grands zamis les Zaméricains est parfaitement vrai. La France chute. La France s’enfonce… et la France ne se relèvera pas, et ne pourra pas se relever dans le cadre actuel. Nous allons revenir dans quelques instants sur cet article de Newsweek dont je vais vous faire partager les meilleurs moments mais avant je souhaitais revenir sur la « normalité ».

Charles SANNAT

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement http://www.lecontrarien.com.

source et suite = http://www.lecontrarien.com/la-chute-de-la-france-06-01-2014-edito?utm_source=Le+Contrarien+Matin&utm_campaign=31beff330e-daily_newsletter_2014_01_06&utm_medium=email&utm_term=0_b6dd3f3e5f-31beff330e-45293517

Propagande gratuite ? pas pour tous …

Décidément, la chasse à la quenelle aura permis de faire tomber les masques, dévoilant ainsi la face réelle des  » terroristes de la pensée ». Ils auront tout essayé au point de sombrer dans le ridicule et emporter le journalisme dans leurs tourments.

Ce n’est pas Christophe Barbier,omniprésent et  » Monsieur je sais tout », qui réhaussera l’image de cette France des Elites complètement à genoux devant une quenelle plus en forme que jamais. Honte au journalisme de propagande !

A2N

source = http://www.alert2neg.com/article-christophe-barbier-vla-le-journalisme-de-propagande-121922955.html

PANIQUE A BORD. Dieudonné, sa quenelle, la négraille complexée et les négriers

LE RETOUR DE LA TRAITE ET L ESCLAVAGE MODERNE SANS AUCUN DOUTE

Allain Jules

Violence verbale des ennemis des libertés. Vraie incitation à la haine raciale. Menace non voilée d’un ministre inculte et sous influence. Appel au meurtre. Silence assourdissant. Glissement vers le fascisme qu’on prétexte combattre. Restriction de la liberté d’expression pour une catégorie de personnes. Retour du Code noir. 

Voir l’article original 487 mots de plus