Trafic de viande de cheval (suite)

Quatre premières personnes sur les 21 interpellées lundi dans le cadre de l’enquête sur un nouveau trafic de viande de cheval devaient être déférées mardi après-midi devant une juge d’instruction du pôle santé de Marseille, a-t-on appris auprès du parquet.

Quatre premières personnes sur les 21 interpellées lundi dans le cadre de l’enquête sur un nouveau trafic de viande de cheval devaient être déférées mardi après-midi devant une juge d’instruction du pôle santé de Marseille, a-t-on appris auprès du parquet.

Le procureur de la République Brice Robin n’a pas souhaité donner plus de précisions sur leur identité.

« D’autres seront présentées mercredi, d’autres seront relâchées », a-t-il encore ajouté.

Ce trafic porte à ce stade sur 200 bêtes, mais la fraude s’annonce beaucoup plus importante, 50 chevaux étant abattus chaque semaine à Narbonne, centre de l’enquête, selon le parquet.

« Nous disposons de preuves pour au moins 200 chevaux » revendus bien qu’étant impropres à la consommation à ce stade, mais « 50 animaux par semaine, donc 200 par mois, transitaient par l’abattoir de Narbonne, dont 50% destinés à la consommation en France et 50% à l’exportation », a indiqué à l’AFP M. Robin.

« Nous sommes au début de l’enquête », a-t-il rappelé.

Soixante d’entre-eux provenaient du laboratoire pharmaceutique Sanofi (avec pour l’heure, la preuve pour deux certificats falsifiés), dont l’un des sites en Ardèche aurait cédé des animaux entre 2010 et 2012 à un marchand de chevaux du Gard, qui les aurait ensuite vendus à l’organisateur du trafic présumé, selon les enquêteurs.

Le trafic concerne aussi des chevaux achetés à des centres équestres ou à des particuliers. Il s’étendrait à plusieurs pays européens, en particulier l’Espagne où l’abattoir de Gérone a été perquisitionné.

L’information judiciaire a été ouverte début novembre 2013 pour « tromperie, faux et usage de faux, corruption et association de malfaiteurs », pour des faits ayant débuté en mai 2011.

Parmi les personnes arrêtées figurent la tête présumée du réseau, un homme de 59 ans originaire de Narbonne qui possède plusieurs boucheries chevalines et des parts dans l’abattoir de la ville, ainsi que quatre vétérinaires, soupçonnés de « négligence », voire de « corruption », selon M. Robin. Treize rabatteurs et un informaticien ont également été interpellés.

« En l’état de ce dossier, il n’y a aucun caractère nuisible à la santé humaine », avait précisé lundi le procureur, précisant qu’il s’agissait d' »une fraude aux normes sanitaires, pas d’une fraude sanitaire ».

source = http://sante.planet.fr/revue-du-web-viande-de-cheval-quatre-personnes-deferees-mardi-a-marseille.509028.41633.html?xtor=EPR-56-502714%5BMedisite-Info-Sante%5D-20131217

De l’inconstance de la diplomatie US.

Strategika 51

On est en mesure, aujourd’hui, de savoir ce qui différencie la diplomatie russe, de la diplomatie Occidentale, et plus précisément américaine. Exemple: Un accord temporaire a été signé, il y a quelques semaines, à Genève entre l’Occident et l’Iran; laissant à ce pays, six mois pour finaliser un arrêt de son programme nucléaire.

Le monde entier s’est félicité de cette signature, même s’il y a eu quelques grognements du côté de Tel-Aviv et des pays du Golfe. Tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des monde. Hélas, trois fois hélas, c’était sans compter sur l’inconstance de la diplomatie US. Cependant, on ne peut pas vraiment dire que le couac vienne du ministère des affaires étrangères, non, il vient de l’opposition républicaine et précisément de Jonh Mc Cain. Ce dernier vient de déclarer sur CNN:

« Je pense qu’il est très probable que nous pourrions avoir un projet de loi…

Voir l’article original 490 mots de plus

Des journalistes (New York Times) payés par des rabbins dans des synagogues aux USA

CounterPsyOps

Point de complot, juste des politesses…

Images surnaturelles de journalistes américains (New York Times etc.) venant chercher leur petit billet à la synagogue, remis par le rabbin en personne qui réclame « des bonnes nouvelles tous les jours ».
Paranoïa antisémite ? Délires ? Complotisme ? Rien de tout cela, les images parlent d’elles mêmes.

Voici comment – entre autre – les juifs achètent l’information aux États-Unis :

Voir l’article original

Les USA veulent la guerre

Réseau International

libertadIls la veulent pour stopper leur décadence et leur perte de pouvoir, pour sauver le dollar, monnaie étalon planétaire qui participe à leur hégémonie pour sauver leurs financiers (actionnaires de la FED) qui sont les vrais dirigeants américains, qu’importe le parti élu qui conservera la main mise sur les ressources énergétiques du bassin Méditerranéen, surtout  depuis les récentes découvertes de l’été 2013 sur les richesses des gisements Tamar et Leviathan. Ils veulent affaiblir la Russie dont l’influence monte de plus en plus et établir un mur entre l’Europe et la Russie de manière à conserver leur pouvoir sur l’Europe sans que la Russie ne puisse contrer ces influences. 

Voir l’article original 1 262 mots de plus

USA: une association d’universitaires décide de boycotter Israël

Réseau International

Une association regroupant plus de 5.000 professeurs et chercheurs américains a décidé de boycotter Israël pour protester contre la politique de l’Etat hébreu à l’égard des Palestiniens, une décision condamnée lundi par le Congrès juif mondial.

Voir l’article original 314 mots de plus