Emprunts toxiques : les bidouilles continuent

Ah, les emprunts toxiques ! En matière de décontraction dans la dépense et d’irresponsabilité crasse de la part d’élus, difficile de trouver un meilleur exemple dans l’actualité que ces opérations financières dans lesquelles se sont fourvoyées un paquet de communes à la tête desquelles on trouve de façon assez systématique des bestiaux politiques bien plus capables d’embobiner le bon peuple que de faire une simple règle de trois…

===

Jusqu’ici, vous sentiez probablement assez bien le caractère scandaleux de ces arrangements entre amis. Il faut cependant l’intervention de nos branquignoles gouvernementaux, en parallèle, pour transformer tout ça dans l’éternel foutage de gueule que sont devenus les finances publiques de ce pays. Parce que pendant que nos députés et nos maires se votaient des rallonges et camouflaient les erreurs des uns et des autres pour éviter une faillite retentissante qui aurait au moins eu le mérite de ne porter que sur les responsables, Cazeneuve, le clown en charge du budget, rappelait en substance aux Français que ces cascades financières au frais du contribuable ne sont valables que pour les élus, et que les Français, eux, en revanche, doivent arrêter de se monter le bourrichon avec de la révolte fiscale, merde à la fin.

Eh oui : les maires font de grosses erreurs ? La collectivité paye. Dexia est gérée n’importe comment ? La collectivité paye. L’Etat fait des dettes ? La collectivité, les générations futures payent. Mais lorsque le contribuable commence à dire « Bon, ça suffit », il se trouvera toujours un petit vertueux de pacotille pour balancer de l’anathème (un petit coup de poujadisme par-ci, un petit coup d’extrême-droite par-là) afin de bien remettre les choses au clair : En matière de finances, l’État a tous les droits, et les contribuables, aucun.

À présent, moutons, payez. Et taisez-vous.

===

source = http://h16free.com/2013/11/17/27324-emprunts-toxiques-les-bidouilles-continuent

Hashtable

MARIAGE SURPRISE. Israël et l’Arabie saoudite main dans la main pour frapper l’Iran

Mariage surprise … divorce évident !
===
Pas de dérapage. Merci.
===

Allain Jules

arabie_saoudite_israel_freres_siamois

Selon le Sunday Times paru ce dimanche matin, Riyad est prêt à donner à Tel Aviv, le survol de son espace aérien en vue d’aller frapper les sites nucléaires iraniens. Israël travaille sur une coordination commune des plans pour une frappe militaire possible avec l’Arabie saoudite, a en outre affirmé le quotidien.

Voir l’article original 426 mots de plus