VIDEOS. Syrie/Iran : Obama menace l’Iran et lui dit de ne pas mal interpréter sa position sur la Syrie

que pense ce cher Obama de Nagasaki et Hiroshima ? qui a osé de tels actes d’ agressions envers un peuple, une terre défaite ? franchement pour qui se prennent ils ces élus de pacotilles ? de qui se moquent ils ? trop c ‘est vraiment trop et toutes ces conneries ça commence a faire beaucoup. il faut le faire taire une bonne fois pour toutes. car sous des airs d’ amateurs il est bien plus redoutable que toutes les armées de la planète. raz le bol ! ne savez vous pas encore que les USA sont en faillite ? et que de parler de tout cela, évite de parler et dévoiler cette faillite imminente … cherchez la FED et vous aurez bientôt compris l’histoire, le scénario, digne d’un film médiocre de Bollywood  … allez chercher la vérité ailleurs … et bien sûr vous la trouverez sans doute.
===

===
serait ce la fin des USA ? en tout cas cela y ressemble vraiment ! la chute, la chute des USA c’ est par la …
===

Allain Jules

Le président Obama était ce dimanche sur ABCNews face à George Stephanopoulos, présentateur de l’émission « This Week », pour répondre à des questions concernant notamment sa position sur la Syrie.  Mais, ce qu’on a finalement retenu, c’est sa charge contre l’Iran. Il a déclaré que les Etats-Unis sont toujours prêts à agir militairement pour empêcher l’Iran de développer des armes nucléaires en dépit de la décision de poursuivre des consultations diplomatiques.

Voir l’article original 399 mots de plus

Le verre a moitié plein vs le verre a moitié vide ?

« Nous avons eu des désaccords ici et là. Mais nous avons aussi coopéré et Sergueï et moi n’avons jamais cessé de nous parler », a assuré John Kerry. Et de poursuivre: « Les Etats-Unis et la Russie n’ont pas toujours été main dans la main et ne le sont toujours pas pour tout », mais « il faut regarder le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide », égrenant « les coopérations sur l’Iran, la Corée du Nord, l’OMC, le traité START ou le désarmement nucléaire ».  Circulez y’ a rien à voir !

C’est peu de dire qu’au nom de la realpolitik, la Russie et les Etats-Unis ont privilégié leurs intérêts diplomatiques communs, ce qui explique l‘accord américano-russe signé à huis clos sur les armes chimiques en Syrie.  « l’objectif fixé en septembre (au sommet du G20) par les chefs d’Etat russe (Vladimir Poutine) et américain (Barack Obama) pour mettre sous contrôle les armes chimiques syriennes est atteint » , s’est félicité M. Lavrov. 

A2N

source http://www.alert2neg.com/article-hollande-obama-m-a-tuer-je-suis-ridicule-et-humilie-120065541.html

ARMES CHIMIQUES. Syrie: Barack Obama met fin au suspens et fait un communiqué

Allain Jules

WASHINGTON, Etats-Unis – Le président Barack Obama a enfin donné son avis, dans un communiqué, à propos de l’accord entre les Etats-Unis et la Russie, concernant les armes chimiques syriennes. Pour lui, ce dernier « offre une chance pour la détruction du stock énorme d’armes chimiques et des promesses que la Syrie mettra fin à la menace que ces armes font peser sur la région, le monde ainsi que sur le peuple syrien. »

Voir l’article original 304 mots de plus

BONNE NOUVELLE. Iran/Syrie: le président russe Vladimir Poutine bientôt en Iran


un vrai « pied de nez » pour ne pas dire une vraie « quenelle » aux impérialistes occidentaux : cqfd et cqfp !

Allain Jules

Vendredi dernier, lors du sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai à Bichkek, au Kirghizistan, les dirigeants russe et iranien se sont rencontrés. Le président iranien Hassan Rohani  a alors adressé une invitation au président russe Vladimir Poutine, à se rendre en Iran. Selon le porte-parole de M. Poutine, Dmitri Peskov, le président russe a accepté cette invitation et se rendra donc en Iran prochainement.

Voir l’article original 202 mots de plus

Vers la disparition de la CPI ?


qui peut prétendre cela : être juge et partie prenante … drone de justice internationale … et impérialiste !!!

Réseau International

6961355401078La CPI, ou plus exactement la Cour Pénale pour les Indigènes, voit sa première défection poindre à l’horizon. Le premier pays à vouloir en sortir est le Kenya. Selon l’AFP, les députés kényans ont adopté une motion demandant au gouvernement de prendre des mesures urgentes pour que le Kenya se retire de la CPI.  Deux personnalités kenyanes devaient y être jugées en septembre et novembre, pour crimes contre l’humanité, comme d’habitude.

Cette motion, si elle est validée par l’exécutif verra le Kenya se retirer du Statut de Rome, fondateur de la CPI, et devenir ainsi le premier pays à sortir de ce traité conçu spécialement pour les africains.

Ce ‘’tribunal’’, tout le monde a bien fini par le constater, avait un double rôle. D’une part il permettait de punir les africains récalcitrants tout en montrant aux autres ce qui les attendait en cas de désobéissance et, d’autre part, donner au…

Voir l’article original 253 mots de plus

La montée irano-russo-chinoise : Est-ce vraiment une menace pour les Etats-Unis ?


économiquement parlant ! sûr et certain, militairement également … stratégiquement « out of order » …

Réseau International

carte_iran_chine_russie_01Selon Fox News qui citait le commandant en chef des forces sous-marines du Pentagone,  » les Etats-Unis réduisent de 30% leurs forces sous-marines. Nous possédons la meilleure marine du monde. Mais si nous continuons à réduire nos investissements dans ce secteur, d’ici 120 ans, les russes, les iraniens et les chinois pourront présenter une sérieuse menace maritime pour les Etats-Unis « .

Ainsi donc, toute augmentation des forces militaires dans le monde représente une menace pour les Etats-Unis. Quelqu’un pourrait-il dire à ces américains que leur pays, qui chaque jour augmente son potentiel militaire, est aussi une menace pour le reste monde ? Sont-ils trop bêtes pour comprendre cela ? Je ne crois pas. Mais il y a parmi eux et ailleurs dans le monde, des gens qui pensent que nous sommes trop bêtes pour voir que c’est l’Amérique qui est une menace pour le monde.

Il est urgent de montrer à toutes…

Voir l’article original 185 mots de plus