L’arsenal stratégique de la Syrie

Avec la défaite de l’Irak dans la guerre du Golfe et le démantèlement consécutif de son important programme d’armement stratégique, la Syrie possède désormais l’arsenal militaire le plus avancé dans le monde arabe.

Ce pays a investi de vastes ressources pour acquérir une série d’éléments destinés à mettre sur pied une puissance stratégique comprenant des armes non conventionnelles (chimiques et biologiques), des systèmes d’attaque à longue portée (missiles balistiques, missiles de croisière et avions de combat) et des systèmes de reconnaissance…

Les motivations qui poussent la Syrie au développement de cette capacité militaire sont largement inspirées par les convictions du président Assad concernant Israël, convictions partagées par les membres clés de son entourage: l’État Juif « agressif, aux visées expansionnistes », aspire selon eux à occuper le territoire s’étendant du Nil jusqu’à l’Euphrate, afin de réaliser les promesses bibliques. Ils croient également qu’Israël tente de parvenir à l’hégémonie régionale en maintenant les Arabes faibles et divisés. La nature expansionniste et agressive de l’État Juif se traduit au niveau militaire par une série de facteurs: le développement d’armes nucléaires d’Israël, qui lui permet de dominer ses voisins arabes et de les intimider; la formation de ses divisions blindées établie de manière à rapidement déplacer le champ de bataille sur le terrain ennemi; la création d’une puissante armée de l’air capable d’attaquer des objectifs dans toute la région; et enfin son adhésion à une doctrine militaire orientée vers l’offensive.

La Syrie tentera de préserver ce potentiel en maintenant un arsenal de Scud-B et Scud-C et de M-9 suffisant pour submerger la défense antimissile israélienne et en développant des missiles de croisière suffisamment précis et furtifs pour pénétrer sa défense aérienne. Bien que la Syrie soit à même actuellement* de perturber les efforts de mobilisation israéliens par des attaques chimiques au cours de la phase initiale d’une guerre, il est probable qu’elle renoncera à recourir à ces armes de crainte de représailles massives.

Par conséquent, elle a placé en priorité le développement de moyens conventionnels capables de freiner la mobilisation des forces israéliennes. Pour atteindre cet objectif, elle tentera de se doter de missiles tel le M-9 et d’une première génération de missiles de croisière à la portée plus longue et aux performances plus précises que ceux qui se trouvent actuellement dans son arsenal; elle les équipera avec des têtes avancées de submunitions; elle tentera également d’acquérir de nouvelles munitions « stand-off » à larguer par voie aérienne une fois qu’elles seront disponibles pour l’exportation. Toutes ces mesures assureront la validité continue de la force de dissuasion stratégique syrienne et augmenteront sa capacité de lancer des attaques contre des objectifs opérationnels et tactiques au cours de la première phase d’une guerre, lui permettant ainsi de combler l’important retard de son potentiel face à Israël.

source – http://nouvelles-infos.blogspot.fr/2013/08/conflitguerre-mondiale-larsenal.html?showComment=1377976161593#c4839239459089121667

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s