SYRIE VERSUS MAROC ? L’ami des pédophiles et accesoirement roi du Maroc, toute honte bue

Allain Jules

Bachar al-Assad et Mohamed VI

Mohammed VI vient de faire preuve de bravoure et de courage. Bien sûr, le genre de courage qui vous permet de frapper un ennemi par terre. Essentiellement. C’est de la lâcheté et du cynisme. Sans vergogne, comme le rapporte le site Afrik.com, il attaque donc la Syrie, un ennemi héréditaire, en appelant  la communauté internationale à intervenir contre Bachar al-Assad.

Voir l’article original 240 mots de plus

CONFIDENTIEL. Syrie: « nous sommes dans l’incapacité de dire qui est à l’origine de l’attaque chimique »

Allain Jules

WASHINGTON, Etats-Unis – La CIA et le Pentagone ont travaillé avec professionnalisme pour essayer de recueillir des renseignements permettant de savoir, au cas où l’attaque chimique est imputée à l’armée arabe syrienne, si le président Assad ou un de ses proches avait donné l’ordre…Mais, en vain. Pour ce faire, ils se sont attachés les services de renseignements jordanien, saoudien et israélien, qui ont travaillé en commun. Hélas pour eux, ils ont échoué à démontrer leurs accusations. Si la Syrie est attaquée, sachez que c’est une grosse falsification, c’est simplement pour aider al-Qaïda. Quelle ironie ! 

Voir l’article original 497 mots de plus

Le gang des BARBARES débande

La guerre coloniale au nom de  » l’ingérence humanitaire » devenait une évidence, selon les Fabius and co, qui paradaient dans les médias pour vendre leur nouvelle croisade suprématiste en Syrie. Comme à Benghazi en Libye, les  » missionnaires de la démocratie » se préparaient à remettre le feu, affirmant qu’il fallait à tout prix sauver les  » révolutionnaires ».  Le compte à rebours était enclenché, il n’y avait plus qu’à  » botter le derrière » au « méchant Assad », à défaut de le « punir »dixit François Hollande, l’homme incapable de gérer sa compagne.

Vous avez parlé d’une débandade générale ? Il s’agit de cela, sachant que Obama, Cameron et Hollande ont compris que leurs gesticulations n’impressionnaient ni leur opinion publique, farouchement opposées à une nouvelle croisade occidentale, encore moins la Syrie et ses fidèles soutiens, Iran, Liban, Russie, Chine et autres pays. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le  » gang des barbares » et leur chef ont subitement perdu leur virilité, en à peine 48 H, ce qui constitue une défaillance sexuelle spectaculaire.

 » Si l’objectif n’est pas de changer le régime à Damas, il faut se préparer à ce que une fois les frappes passées, la Russie se sente libre de livrer tout l’armement dont rêve le régime syrien. Les missiles sol-air qui lui garantiraient un parapluie au-dessus de sa tête, et bien plus encore. Qui irait les blâmer ? Les Américains, les Français, qui auront bombardé sans résolution de l’ONU, sans cadre légal ? Ce serait un peu fort. Une fois la foudre tombée, une fois la punition, la correction donnée, rien n’exclu que Bachar el-Assad en ressorte encore plus fort et son régime encore plus soudé… »

source – http://www.alert2neg.com/article-barack-obama-le-chef-du-gang-des-barbares-debande-les-complices-aussi-c-est-l-eja-119770451.html

Grande énigme au pays du Sphinx

Réseau International

suezVous y comprenez quelque chose dans tous ces évènements proche et moyen-orientaux ? J’avoue que je suis un peu largué. Pourtant l’équation que nous avions jusqu’ici semblait claire. D’un côté il y avait ceux qui veulent la Syrie : l’Occident, Israël et l’Arabie Saoudite secondée par ses satellites émiratis. Ils disposent d’une armée de plusieurs milliers de mercenaires entrainés par les spécialistes israéliens et occidentaux dans des pays alliés (Jordanie et Turquie) et financés et équipés par l’Arabie Saoudite qui en fournit les effectifs par ailleurs. Ouvertement c’est presque une guerre syro-saoudienne.

En face il y a ceux qui s’opposent de toutes leurs forces au dépeçage de la Syrie. Outre la Syrie elle-même, il y a le Hezbollah, l’Iran et la Russie. Leur ennemi c’est cette armée saoudienne – il faut bien l’appeler par son nom.

C’est ici que les choses commencent à s’embrouiller. Les saoudiens font tout ce qu’ils peuvent pour…

Voir l’article original 224 mots de plus

3ème guerre mondiale: La Russie surenchérit la mise…

Réseau International

… de cette partie de poker, plus que d’échec maintenant. A notre sens, si ceci se vérifiait, cela servirait à aider les occidentaux à sortir de cette galère, car maintenant, plus personne ne peut plus reculer: L’empire a trop gesticulé à tort, les décisions tardent car beaucoup de monde dans le politique se rend compte que c’est une grosse galère, de l’autre côté, la Russie ne peut pas se désengager sans perdre la face et de toute façon elle ne le désire pas… Donc que fait-on ? Il est à parier que derrière le rideau les conversations ne sont plus de savoir si on bombarde ou pas la Syrie, mais plutôt: comment fait-on pour désamorcer le truc avant que çà nous retombe dessus ?

Avec cette déclaration (si cela se confirme), les Russes ouvrent une porte de sortie éventuelle pour l’occident, bien qu’après l’entretien entre Poutine et Bandar bin Sultan…

Voir l’article original 292 mots de plus

Bandar Ben Sultan, artisan de la guerre contre la Syrie

Réseau International

n00289251-sLe vétéran de l’intrigue diplomatique à Washington et au Moyen-Orient, le chef des services de renseignements saoudiens, le prince Bandar Ben Sultan, a expliqué aux Américains qu’il ne s’attendait pas à une victoire des rebelles sur le terrain dans l’immédiat.

Le prince Bandar a confié à son demi-frère Salman de superviser l’entraînement des rebelles syriens en Jordanie.

Les Saoudiens ont commencé en hiver à déployer des efforts considérables pour convaincre les Américains et les puissances occidentales que le régime de Bachar Al-Assad a franchi la ligne rouge en utilisant des armes chimiques. Les services secrets saoudiens affirmaient en février que le régime a utilisé des armes chimiques en faisant parvenir des «preuves» aux Américains.

Le roi Abdallah d’Arabie saoudite a transmis un message au président Barack Obama en avril lui disant que la crédibilité des États-Unis serait écornée si le régime syrien et son allié iranien gagnaient la bataille.

Parallèlement…

Voir l’article original 150 mots de plus

VIDEO. LA BLAGUE DU JOUR. Syrie: « Je n’ai pas encore pris de décision » (Barack Hussein Obama)

Allain Jules

Goebbels disait: «Plus le mensonge est gros, plus il passe. Plus souvent il est répété, plus le peuple le croit». Nous y sommes presque, même comme on voit très bien que la manipulation médiatico-occidentale a du mal à prendre, malgré un forcing ubuesque. La réflexion au ras des pâquerettes, la désinformation chevillée au corps, les journalistes ne le sont plus. Ils sont des combattants au service des multinationales qui sont derrière tous les conflits. Les « qui » arment les « rebelles » en Syrie ? Il suffit de répondre à cette question pour comprendre ce qui se passe actuellement avec la supposée attaque à l’arme chimique : une promesse faite par les soi-disant rebelles afin que les États-Unis et leurs alliés rentrent en guerre. Hélas, les Russes viennent eux-aussi d’envoyer deux vaisseaux en Méditerranée. Il s’agit d’un navire anti-sous-marin et d’un lance-missiles. Les enquêteurs de l’ONU quitteront la Syrie dès samedi annonce l’ONU mais, des frappes…

Voir l’article original 683 mots de plus