free trade for and by USA

ALERTE

Les médias français nous inondent d’informations concernant les exploits des cyclistes du Tour de France, ou le retour dans l’arène politique de Nicolas Sarkozy, de Bernard Tapie ou de Dominique Strauss-Kahn.

Or, les médias n’ont pratiquement pas parlé d’une information essentielle.

Ce lundi 8 juillet 2013, une délégation européenne vient de signer à Washington un accord fondamental avec les représentants du pouvoir américain : l’Europe et les USA ont accepté le principe de signer un accord de libre-échange.

Il reste maintenant à en déterminer le texte, à la virgule près. Des mois de négociation vont être nécessaires…

Avec la mondialisation des échanges économiques et de­vant la montée en puissance des économies chinoises ou indiennes, cet accord de libre-échange va supprimer les droits de douane existant actuellement entre l’Europe et l’Amérique du Nord. Il va donc créer un groupe hu­main pesant bien plus lourd dans l’économie mondialisée.

De plus, ce vaste marché commun unira les habitants de pays qui croient à des valeurs humaines fondamentales. Leur population n’y est pas divisée en castes sans relation entre elles, comme celle des Indes. Et le pouvoir n’y est pas dictatorial, comme en Chine, où le pouvoir communiste n’hésite pas à emprisonner ou à tuer des milliers d’opposants tous les ans.

Les représentants français ont renâclé à accepter cet accord. Mais ils ont finalement suivi les conseils de l’Allemagne et ils ont signé.

La parité fixe sans dévaluation est une absurdité économique source de chômage et de pau­vreté.

Dans un système de changes flottants, les États n’interviennent plus : c’est le marché qui détermine tous les jours la parité entre les monnaies.

La valeur relative va donc évoluer tous les jours en fonction des comportements économiques de tous les peuples. Mais les dévaluations deviennent inutiles.

Plus le nombre de producteurs regroupés dans un marché est important, plus les prix de vente sont abaissés et les producteurs vendant plus cher sont éliminés…

L’accord de libre-échange va donc pousser les salariés des entreprises à changer d’emplois. Mais il va surtout augmenter bien plus rapidement notre pouvoir d’achat. Bravo !

source – http://www.les4verites.com/international/accord-de-libre-echange-entre-lue-et-les-usa

our daily poison made in USA

.

Le film et le livre abordent la question de la mise en circulation des molécules créées par l’homme lors des dernières décennies. Il met en relation certains problèmes de santé contemporains (recrudescence du cancer, maladie d’Alzheimer etc) avec la présence de ces nouvelles molécules dans notre corps. L’auteur étudie tout particulièrement le système d’évaluation environnementale et d’homologation qui autorise la présence dans les aliments de produits comme les pesticides, l’aspartame et le Bisphénol A. Marie-Monique Robin affirme que « Les débats d’experts, sur les produits utilisables et les doses admissibles, sont totalement fermés au public. Sans parler des cas où ils s’appuient sur des tests bidonnés par les industriels, les modèles scientifiques qu’ils appliquent sont dépassés. En effet, ils continuent à évaluer les produits chimiques séparément, ignorant l’« effet cocktail », alors même que l’on sait qu’un quart de nos aliments contiennent les résidus d’au moins deux pesticides. Et leurs avis partent du postulat de Paracelse, formulé au XVIème siècle, selon lequel « c’est la dose qui fait le poison » »1. À sa sortie, le film a fait la une de cinq hebdomadaires français2.

source – https://fr.wikipedia.org/wiki/Notre_poison_quotidien

Marie-Monique Robin est née et a grandi dans les Deux-Sèvres où ses parents étaient agriculteurs2. Elle étudie les sciences politiques à l’université de Sarrebruck et est diplômée du centre universitaire d’enseignement du journalisme de l’université de Strasbourg. Elle débute sa carrière avec France 3 Région puis travaille pour l’agence CAPA de 1989 à 1999 avant de devenir journaliste indépendante. Depuis 1989, elle a réalisé une quarantaine de films d’investigation et obtenu une trentaine de prix dont le prix Buffon (Festival International du Film Scientifique), plusieurs prix au Festival international du Scoop d’Angers3 ou au FIGRA 4… Ses films qui sont souvent le fruit d’une longue enquête de terrain, offrent un regard critique sur la situation des droits de l’homme dans différentes régions du monde notamment en Amérique Latine où elle s’est rendue plus de 80 fois5. Elle enquête ainsi sur l’utilisation de la coca par les indigènes en Colombie (Mama Coca, 1990), sur la prévention du SIDA à Cuba (Sida et Révolution, 1989) ou encore sur l’implication de l’armée française dans l’Opération Condor (Escadrons de la mort, l’école française, 2003). On lui doit aussi plusieurs documentaires réalisés en France notamment « La révolte des femmes battues » (2000), « l’École du soupçon » (2005) qui montre les dérives de la lutte contre la pédophilie. En 2002, elle a par ailleurs réalisé un film sur la recherche scientifique concernant les phénomènes paranormaux (Le Sixième Sens). Depuis 2004, Robin s’intéresse plus particulièrement aux menaces qui pèsent sur la biodiversité et à l’appropriation du vivant par les géants de la biotechnologie (Les pirates du vivant et Blé : chronique d’une mort annoncée, 2005).

Marie-Monique Robin est également l’auteur de plusieurs essais dont certains ont connu un réel succès public (« Les 100 photos du siècle » a été vendu à plus de 600 000 exemplaires). C’est une des particularités de son travail d’investigation : chacun de ses livres raconte en détail l’enquête menée à l’occasion d’un de ses films et approfondit son propos par un complément documenté.

source – https://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Monique_Robin

http://www.m2rfilms.com/

http://notre-poison-quotidien.arte.tv/

http://mariemoniquerobin.com/

http://www.arte.tv/sites/fr/robin/

Le mariage Gates et Monsanto …

attention, danger pour le planète

http://french.irib.ir/info/economie/item/266107-le-mariage-gates-et-monsanto-attention,-danger-pour-le-plan%C3%A8te

Par conséquent, j’ai fait ce que j’ai cru bon. Edward SNOWDEN.

Les autorités américaines ont adressé la demande d’extrader l’ancien agent de la CIA Edward Snowden aux autorités de cinq pays, que sont le Venezuela, la Bolivie, l’Islande, l’Irlande et la région administrative de Hong Kong, indique mercredi WikiLeaks sur son compte Twitter.

L’ex-agent de la CIA est coincé dans la zone de transit de l’aéroport Cheremetievo de Moscou depuis le 23 juin, son passeport américain étant annulé. L’informaticien est recherché par Washington pour avoir divulgué des renseignements secrets sur l’espionnage électronique américain. Il fait l’objet de trois chefs d’accusation, chacun pouvant lui coûter jusqu’à 10 ans de prison. Il est notamment inculpé de transfert illégal d’informations relevant de la sécurité nationale, de transfert prémédité de renseignements secrets et de détournement de patrimoine public.

L’agent fugitif a demandé l’asile politique à une vingtaine de pays.

source – http://fr.rian.ru/world/20130717/198791437.html

http://www.atlantico.fr/pepites/affaire-snowden-poutine-joue-apaisement-relations-entre-etats-sont-plus-importants-788955.html

« J’enverrais aux Russes le signal le plus univoque qui soit », a déclaré le sénateur républicain au journal Hill. Une position que ne partage pas le sénateur républicain John McCain, que le ministère russe des affaires étrangères a récemment qualifié de « russophobe enragé ».

« Nous aurons beaucoup de marges d’actions (si la Russie décide de garder Snowden), mais je ne pense pas que la dernière expérience d’annulation de Jeux olympiques constitue quelque chose de positif », a précisé M.McCain.

Les Etats-Unis avaient boycotté les Jeux olympiques de Moscou en 1980. A la suite de quoi l’URSS et la plupart des pays du bloc socialiste ont refusé de participer aux JO de Los Angeles de 1984.

source – http://fr.rian.ru/world/20130717/198792774.html

Bonjour, je m’appelle Edward Snowden…

L’intégralité de ce discours doit être lu car il témoigne de la hauteur de vue et de la noblesse de l’engagement de l’informaticien.

Il y précise notamment :

« J’avais le pouvoir de changer le sort des personnes. C’était aussi une grave violation de la loi. Les 4e et 5e amendements de la Constitution de mon pays, l’article 12 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen ainsi que de nombreux accords et traités interdisent un tel système de surveillance massive et omniprésente.

Mais bien que la Constitution Américaine qualifie ces programmes d’illégaux, mon gouvernement explique qu’un jugement d’un tribunal secret, que personne ne peut voir, a légitimé ces pratiques illégales. Ce jugement corrompt purement et simplement la notion fondamentale de Justice, notion selon laquelle pour réellement exister la Justice doit être appliquée dans les faits. L’immoral ne peut être rendu moral par une loi secrète.

Je crois au principe établi à Nuremberg en 1945 : “Les individus ont un devoir international qui transcende les obligations nationales d’obéissance. Il en découle que les citoyens ont le devoir de violer leurs lois domestiques pour empêcher que des crimes contre la Paix et contre l’Humanité ne puissent être perpétrés”.

Par conséquent, j’ai fait ce que j’ai cru bon. »

source – http://www.upr.fr/actualite/monde/bonjour-je-mappelle-edward-snowden-le-discours-dune-grande-elevation-desprit-tenu-par-linformaticien-americain-lors-de-sa-1ere-conference-de-presse?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=bonjour-je-mappelle-edward-snowden-le-discours-dune-grande-elevation-desprit-tenu-par-linformaticien-americain-lors-de-sa-1ere-conference-de-presse

 

De leur côté, les Etats-Unis ne lâchent rien. « Notre position est que M. Snowden devrait être expulsé et renvoyé aux Etats-Unis, et qu’il ne devrait pas être autorisé à voyager davantage à l’étranger, sauf pour rentrer aux Etats-Unis », a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney.
Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/affaire-snowden-poutine-joue-apaisement-relations-entre-etats-sont-plus-importants-788955.html#y3iGWDzLS3B070Uv.99
De leur côté, les Etats-Unis ne lâchent rien. « Notre position est que M. Snowden devrait être expulsé et renvoyé aux Etats-Unis, et qu’il ne devrait pas être autorisé à voyager davantage à l’étranger, sauf pour rentrer aux Etats-Unis », a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney.
Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/affaire-snowden-poutine-joue-apaisement-relations-entre-etats-sont-plus-importants-788955.html#y3iGWDzLS3B070Uv.99
De leur côté, les Etats-Unis ne lâchent rien. « Notre position est que M. Snowden devrait être expulsé et renvoyé aux Etats-Unis, et qu’il ne devrait pas être autorisé à voyager davantage à l’étranger, sauf pour rentrer aux Etats-Unis », a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney.
Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/affaire-snowden-poutine-joue-apaisement-relations-entre-etats-sont-plus-importants-788955.html#y3iGWDzLS3B070Uv.99