drones made in USA

IRIB-Les Etats Unis envisagent de déployer leurs drones d’espionnage les plus sophistiqués à Bahrein :

la base des drones en question aurait dû être déployée dans la région de l’Asie et de la pacifique mais  » en raison des tensions et de l’instabilité au Moyen Orient , Washington préfère fixer ses drones là où existe sa cinquième flotte »  C’est International Buisness Times qui rapporte cette information. « les Etats Unis projettent d’installer ses MQ 4C Triton au Moyen Orient et ces appareils seront très vraisemblablement opérationnels fin 2015″. ces drones auraient dû être déployés à Guam pour surveiller les activités croissantes de la marine chinoise. c’est un drone capable de 28 heures de vol à une altitude de 18000 mètres. les politiques US , à l’origine de l’instabilité au Moyen Orient ont fourni le beau prétexte à cette nouvelle décision US »
IRIB-Deux combattants  étrangers présumés ont été tués dans une attaque de drone samedi soir dansla zone tribale pakistanaise du Nord-Waziristan, rapportent des responsables locaux. Les deux victimes circulaient à motocyclette quand elles ont été tuées par des missiles dans la région de Mir Ali. Lors des raides des drones américains au Pakistan des centaines de personnes ont été jusqu’à présent tuées et des dizaines de maisons détruites ce qui suscité de nombreuses critiques contre Washington.

source – http://french.irib.ir/info/asie/item/265616-deux-insurg%C3%A9s-pr%C3%A9sum%C3%A9s-tu%C3%A9s-par-un-drone-au-pakistan

Il apparaît clairement que la Maison Blanche ne veut pas débattre de ce sujet, pas plus qu’elle n’est ouverte au débat, comme le prétend le président, sur la surveillance du programme NSA suite aux révélations de Snowden. Tout ce aui intéresse l’administration c’est les beaux discours dans lesquels ils disent avoir de bonnes intentions et des pratiques de haut standard et un engagement pour la transparence -puis déclarer que tout le reste est classifié et inaccessible.
C’est pour cela que la nouvelle vidéo de Greenwald est si importante. Elle nous permet d’avoir un aperçu de ce qui est fait en notre nom, même si la Maison Blanche ne le souhaite pas. « Nous travaillons, » me dit Greenwald « à utiliser cette vidéo et obtenir du congrès qu’il introduise une législation en vue de bannir les frappes signatures.» Soyez donc aux aguets, et puis commencez le débat que le Président dit tant vouloir ouvrir. Bien que les missiles des drones explosent au Pakistan, en Afghanistan et au Yémen, les retombées auront un impact ici chez nous pour bien des années à venir.

source – http://www.huffingtonpost.fr/arianna-huffington/les-frappes-signatures-et-le-discours-creux-dobama-sur-les-drones_b_3590323.html?utm_hp_ref=france

Le drone X-47B de la marine américaine a réalisé le premier appontage réussi sur le porte-avions USS George Bush dans l’océan Atlantique, non loin des côtes de l’Etat de Virginie.

Selon les experts, le déploiement des drones à bord de porte-avions permettra aux Etats-Unis de se passer de l’autorisation d’utiliser les bases militaires d’autres pays pour utiliser leurs drones.

Le témoignage bouleversant d’un ex-pilote de drone à la télé US pourrait marquer le départ d’une indignation de masse du peuple américain contre l’hystérie sécuritaire de l’Oncle Sam et les abus qu’elle provoque depuis le 11 septembre. 

Un mini reportage diffusé sur NBC news le 6 juin lors de l’émission d’investigation Open Channel, pourrait bien marque le début de la « révolte » du peuple américain malmené comme jamais au plan économique depuis la seconde guerre mondiale, contre la tentation totalitaire de plus en plus évidente de l’administration Obama.

Une coïncidence troublante près de 40 ans après la sortie en salle de « 7 jours en Mai » film culte de John Frankenheimer sur un coup d’état militaire avorté aux States, qui faisait déjà la part belle au bon usage de la peur pour augmenter la popularité…

source – http://www.bakchich.info/international/2013/06/11/les-remords-dun-pilote-de-drone-62507

invaders made in USA

Lorsque les États-Unis d’Amérique ont proclamé la Déclaration d’indépendance le 4 juillet 1776, ils ont, également, affirmé « que tous les hommes naissent égaux, qu’ils ont reçu de leur Créateur des droits inaliénables, que parmi ceux-ci, il y a la Vie, la Liberté et la Poursuite du bonheur. » Malheureusement, le racisme américain a largement violé ces principes et la pire forme de ce racisme réside dans l’invasion des autres pays. Les États-Unis ont envahi environ 70 pays depuis leur Déclaration, dont environ cinquante depuis 1945.

– Nations indiennes américaines, génocide 1776 – 1862 et après.
– Achat de la Louisiane, 1844, bannissement des Indiens de l’est du Mississipi à partir de 1861, génocide en Californie ; massacre des Indiens Lakota 1890
– Mexique 1836-1846, 1913, 1914-1918, 1923
– Nicaragua : 1856-1857, 1894, 1896, 1898, 1899, 1907, 1910, 1912-1933, 1981-1990
– Déploiement des forces américaines contre les Américains 1861-1865, guerre civile, 1892, 1894, 1898, 1899-1901, 1901, 1914, 1915, 1920-1921, 1932, 1943, 1967, 1968, 1970, 1973, 1992, 2001
– Argentine : 1890
– Chili : 1891, 1973
– Haïti : 1891, 1914-1934, 1994, 2004-2005
– Hawaï, 1893
– Chine : 1895-1895, 1898-1900, 1911-1941, 1922-1927, 1927-1934, 1948-1949, 1951-1953, 1958
– Corée : 1894-1896, 1904-1905, 1951-1953
– Panama : 1895, 1901-1914, 1908, 1912, 1918-1920, 1925, 1958, 1964, 1989
– Philippines : 1898, 1901-1914, 1908, 1912, 1918-1920, 1925, 1958, 1964, 1989, 2002
Cuba : 1808-1902, 1906-1909, 1912, 1917-1933, 1061, 1962
– Porto Rico : 1898, 1950
– Guam : 1898
– Samoa : 1899
– Honduras : 1903, 1907, 1911, 1912, 1919, 1924-1925, 1983-1989
– République dominicaine : 1903-1904, 1914, 1916-1924, 1965-1966
– Allemagne : 1917-1918, 1941-1945, 1948, 1961
– Russie : 1918-1922
– Yougoslavie : 1919, 1946, 1992-1994, 1999
– Guatemala : 1920, 1954, 1966-1967
– Turquie : 1922
– El Salvador 1932, 1981-1992
– Italie : 1941-1945
– Maroc : 1941-1945
– France : 1941-1945
– Algérie : 1941-1945
– Tunisie : 1941-1945
– Libye, 1941-1945, 1981, 1986, 1989, 2011
– Égypte : 1941- 1945, 1956, 1967, 1973, 2013
– Indes : 1941-1945
– Burma 1941-1945
– Micronésie : 1941-1945
– Papouasie-Nouvelle Guinée : 1941-1945
– Vanuatu : 1941-1945
– Autriche : 1941-1945
– Hongrie : 1941-1945
– Japon : 1941-1945
– Iran : 1946, 1953, 1980, 1984, 1987-1989
– Uruguay : 1947
– Grèce : 1947-1949
– Vietnam : 1954, 1960-1975
– Liban : 1958, 1982-1984
– Irak : 1958, 1963, 1990-1991, 1990-2003, 1998, 2003-2011
– Laos : 1962
– Indonésie : 1965
– Cambodge : 1969-1975, 1975
– Oman : 1970
– Laos : 1971-1973
– Angola : 1976-1992
– Grenade : 1983-1984
– Bolivie : 1986
– Iles Vierges : 1989,
– Libéria : 1990, 1997, 2003
– Arabie saoudite : 1990-1991
– Koweït : 1991
– Somalie : 1992-1994, 2006
– Bosnie : 1993
– Zaïre : 1996-1997
– Albanie : 1997
– Soudan : 1998
– Afghanistan : 1998, 2001
– Yémen : 2000, 2002
– Macédoine : 2001
– Colombie : 2002
– Pakistan : 2005
– Syrie : 2008, 2011
– Ouganda : 2011
– Mali 2013
– Niger : 2013

Selon les rapports de l’ONU, depuis 1950, le nombre total de morts suite aux interventions ou occupations américaines dans le monde s’élève à 1,3 milliard, 1,2 milliard pour les pays non européens et 0,6 milliard pour le monde musulman, soit pour ce dernier, un chiffre cent fois plus élevé que le nombre des victimes de l’Holocauste (5 à 6 millions). Ces données ne prennent pas en compte les opérations américaines de subversion dans le monde, ni les conséquences de la présence de bases militaires américaines sur la planète.
Selon le Pr. Jules Dufour, géographe canadien, les États-Unis ont établi leur contrôle sur 191 gouvernements membres des Nations unies par des réseaux de bases militaires (700 à 800 dans le monde), et aujourd’hui, via les dispositifs types « grandes oreilles ». L’armée américaine déploie actuellement plus de 260 000 personnels militaires sur la planète et 845 441 bâtiments et autres équipements.

source – http://www.alterinfo.net/Les-envahisseurs_a92502.html

source – http://www.countercurrents.org/print.html

The Electronic Intifada

Le JPPI se qualifie de « groupe de réflexion professionnel indépendant de planification stratégique » dont la mission est « d’assurer la prospérité du peuple juif et de la civilisation juive en s’engageant dans la réflexion professionnelle stratégique et la planification sur les questions primordiales pour les juifs du monde ». Il a été établi en 2002 par l’Agence juive et son conseil d’administration est coprésidé par Dennis Ross.

Le rapport du JPPI déclare que « le sentiment anti-israélien sur la question des colonies gagne du terrain en Europe » et que « l’impasse diplomatique fournit un contexte favorable aux campagnes d’embargo contre Israël ». Citant en exemple le boycott par Stephen Hawking de la conférence présidentielle israélienne Facing Tomorrow, JPPI note une « érosion du standing international d’Israël » et que la « délégitimation … reste un défi majeur pour Israël et pour la diaspora juive ».

source – http://www.legrandsoir.info/le-gouvernement-israelien-intensifie-la-lutte-anti-boycott.html

Malcom Hoenlein, haut responsable à la Conférence des présidents des organisations juives américaines, a déclaré à la journaliste Judy Maltz que son organisation projette de lancer une contre-attaque contre le BDS sur les campus en août. « Ce sera une campagne importante, sur Internet et les médias sociaux, dans laquelle nous espérons toucher chaque étudiant sans exception en Amérique. L’objectif est d’informer d’une manière créative et de rallier le public, » a dit Hoenlein lors d’un entretien publié en début de semaine. Hoenlein était en Israël, en visite à Jérusalem pour la fête d’anniversaire et la Conférence du Président israélien Shimon Peres.

Ces propos sont le dernier signe que l’establishment juif a jeté tout son poids dans la lutte contre BDS.

source – http://www.info-palestine.eu/spip.php?article13699

729 – made in israel

https://fr.wikipedia.org/wiki/Code-barres_EAN

http://www.legrandsoir.info/Boycott-Israel.html

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t1660-boycottez-israel-code-barre-729

http://adagio.over-blog.fr/article-26817957.html

http://www.nouvelordremondial.cc/666-code-barres/

http://libertesinternets.wordpress.com/2010/06/11/boycott-et-desinvestissement-commencez-vous-meme/

http://bdsfrance.org/index.php?option=com_content&view=article&id=9&Itemid=11

http://www.eteignezvotreordinateur.com/le-boycott-des-produits-disrael-a-code-barres-729/

http://www.industry.org.il/Eng/

 

old demons made in US

La communauté afro-américaine est sous le choc : George Zimmerman, garde bénévole accusé d’avoir tué l’an dernier un jeune Noir, a été acquitté samedi à Stanford (Floride).

Le jeune homme tué en février 2012 s’appelait Trayvon Martin. Sa mort avait déclenché une vague d’indignation à travers tout le pays : veillées, chansons… Les manifestants avaient adopté la capuche comme signe de ralliement, comme celle que portait l’adolescent de 17 ans le soir du drame.

source – http://www.rue89.com/2013/07/14/lacquittement-zimmerman-jury-blanc-reveille-vieux-demons-244230

George Zimmerman a été acquitté samedi soir du meurtre du jeune Noir Travyon Martin en 2012 en Floride, selon la décision du jury prononcée à l’issue de plusieurs heures de délibérations dans un procès lié au racisme qui a passionné les Etats-Unis.

« M. Zimmerman, j’ai signé le jugement qui confirme le verdict du jury. Votre caution vous sera rendue. Votre bracelet électronique va vous être retiré à la sortie de cette pièce. Et vous n’avez plus rien à voir avec cette cour », a déclaré la juge Deborah Nelson dans une courte déclaration après la lecture du verdict.

George Zimmerman, qui a tué le jeune Trayvon, 17 ans, une nuit de février 2012, lors d’une ronde de surveillance bénévole, a souri brièvement mais sans laisser paraître d’émotion, lors de la lecture du verdict. Sa famille s’est montrée rayonnante dans les rangs de la salle d’audience.

La famille de Trayvon Martin était absente.

source – http://www.alterinfo.net/notes/USA-Zimmerman-acquitte-du-meurtre-du-jeune-Noir-Trayvon-Martin_b5692709.html

K.K.K

 

Le Ku Klux Klan (appelé souvent par son sigle KKK ou également le Klan), fondé le 24 décembre 1865, est une organisation suprématiste blanche protestante des États-Unis. Classée à l’extrême-droite sur l’échiquier politique américain, elle n’a cependant jamais été un parti politique, mais une organisation de défense ou de lobbying des intérêts et des préjugés des éléments traditionalistes et xénophobes de certains Blancs protestants, les White Anglo-Saxon Protestant (WASP – acronyme en jeu de mots avec la guêpe en anglais) qui se revendiquent en tant que communauté « ethnico-religieuse » et appuient leur revendication d’une « suprématie blanche » sur une interprétation très particulière de la Genèse 9:27 (très présente dans le « Bible belt »)1 et sur les doctrines racistes de l’anthropologie du XIXe siècle2.

Le Klan représente le fond même de la droite raciste et provinciale américaine, ses racines plongent en quelque sorte dans le cœur de l’âme du pays, de son histoire et de sa société. Il est beaucoup plus aujourd’hui une tradition, une légende ou une référence culturelle qu’une véritable organisation. Il ne peut pour cette raison être combattu institutionnellement qu’en surface, étant toujours prêt à resurgir avec souvent des hommes nouveaux si les racines qui ont amené son apparition dans l’histoire n’ont pas disparu ou ressurgissent ou si les circonstances lui redeviennent à nouveau favorables.

Le Klan est conservateur et raciste. Il ne veut pas la révolution, mais le retour à l’ordre constitutionnel des années 1950 fondé sur la ségrégation, car c’était au prix de cette ségrégation que les sudistes avaient accepté leur défaite, la fin de l’esclavage et la perte de leur influence économique au profit du Nord.

Son programme se résume dans la phrase prêtée au général Forrest : « Vous devez assurer la suprématie de la race blanche dans cette République ».

source – https://fr.wikipedia.org/wiki/Ku_Klux_Klan

 

dishonor made in US

SOURCES

http://www.legrandsoir.info/john-kiriakou-j-ai-appris-qu-ils-sont-tous-corrompus-information-clearing-house.html

http://www.rfi.fr/ameriques/20130714-affaire-snowden-journaliste-the-guardian-met-garde-etats-unis

http://french.ruvr.ru/news/2013_07_14/La-publication-de-toutes-les-informations-par-Snowden-sera-un-cauchemar-pour-les-USA-9508/

http://www.metronews.fr/info/edward-snowden-a-assure-ses-arrieres/mmgn!DvtRSPeBpSV9E/

http://french.irib.ir/info/international/item/265601-le-pire-cauchemar-des-etats-unis

« Le gouvernement américain doit prier à genoux pour qu’il n’arrive rien à Edward Snowden. S’il lui arrivait quelque chose, toutes les informations qu’il possède seraient rendues publiques et ce serait un cauchemar pour les Etats-Unis. » C’est ce qu’a déclaré Glenn Greenwald, éditorialiste du journal britannique The Guardian, dans un entretien au quotidien argentin La Nación.

Greenwald, qui est à l’origine de la publication des révélations de l’ancien agent de renseignement, affirme que Snowden détient des documents qui pourraient causer plus de tort aux Etats-Unis en une minute que n’importe quelle autre personne dans l’histoire de ce pays.

Selon Greenwald, Snowden a partagé ses informations avec plusieurs personnes. S’il était éliminé, celles-ci seraient immédiatement publiées. Le journaliste ajoute que l’Amérique latine est, avec la Chine et la Russie, la seule région du monde qui ait osé défier les Etats-Unis sur cette affaire.

La réaction des pays de la région à ce qui s’est passé avec l’avion du président bolivien Evo Morales – empêché de survoler le territoire de plusieurs états européens parce que ces derniers pensaient que Snowden était à bord -, lui permet d’affirmer que c’est ici que l’ancien agent pourrait être accueilli. De fait, la Bolivie, le Nicaragua et le Venezuela se sont dit prêts à accorder l’asile politique à Snowden.

« Snowden a des informations suffisantes pour qu’au cours d’une seule minute, le gouvernement américain aurait subi des dommages plus graves, qui pourraient être causés par quelqu’un autre auparavant », a déclaré le journaliste du journal britannique The Guardian, Glenn Greenwald, dans une interview avec le quotidien argentin La Nacion.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2013_07_14/La-publication-de-toutes-les-informations-par-Snowden-sera-un-cauchemar-pour-les-USA-9508/

John Kiriakou, l’ancien agent de la CIA qui a dénoncé le programme de torture de Bush et qui est maintenant en prison, a envoyé une lettre ouverte à Edward Snowden la semaine dernière, l’avertissant de ne pas faire confiance au FBI.

« NE PAS », a écrit Kiriakou, « et en aucun cas, coopérer avec le FBI. Les agents du FBI vont vous mentir, vous tromper et vous manipuler. Ils vont tordre les mots et jouer sur votre patriotisme pour vous piéger. Ils feront semblant d’être des gens qu’ils ne sont pas – partisans, sympathisants et amis – tout en portant des fils pour enregistrer vos déclarations hors contexte pour les utiliser contre vous. Le FBI est l’ennemi, il fait partie du problème, pas de la solution ».

Non seulement Snowden en aurait encore sous le pied, mais il aurait aussi assuré ses arrières : selon Glenn Greenwald, qui vit au Brésil, l’ex-consultant du renseignement « a déjà distribué des milliers de documents et a fait en sorte que plusieurs personnes à travers le monde disposent des archives complètes » des informations qu’il a collectées. Le journaliste détiendrait lui-même une grande quantité d’informations relatives aux opérations de surveillance en Amérique Latine. « Pour chaque pays qui a un système de communications avancé, comme c’est le cas pour le Mexique ou pour l’Argentine, il y a des documents qui détaillent comment les Etats-Unis recueillent ce flux informationnel, les programmes qu’ils utilisent pour capter les transmissions, la quantité d’interceptions qui sont effectuées chaque jour et beaucoup d’autres choses », a-t-il expliqué.

IRIB- Selon le journaliste de Then Guardien ,
 » le pire cauchemar des Etats Unis est Snowden! l’ex agent est en possession des renseignements qui pourront en une minute porter des coups irréparables aux Etats Unis  » glenn greenwald qui a pour la première fois révélé les documents de Snowden a accord un entretien au journal où il conseille à Washington de se comporter avec prudence envers son ex agent , Snowden »  » l’ex agent de la NSA possède suffisamment d’informatins pour asséner un coup sans précédent aux Etats Unis en moins d’une minute »  » l’administration Obama devra s’agenouiller tous les jours et prier Bon Dieu pour que rien n’arrive à Snowden car s’il lui arrivait quelque chose, les informations dont il a le secret seront dévoilées et ce sera alors le pire des cauchemar qu’ai jamais connu l’Amérique » Snowden vit depuis deux semaines à l’aéroport de Moscou. le Venezuela, la Bolivie et le Nicaragua lui ont proposé l’asile politique?.

Chronique du racisme de bas niveau, de bas étage.

Ministre … Italienne … Noire … c’ est l’index de cet article venu d’un autre age et d’une autre planète !

Cecile Kyenge est donc la personne objet de ces délicates attentions … mais qui peut se permettre cela ? au nom de qui ? au nom de quoi ? c’ est bien la chronique ordinaire d’un racisme de bas niveau et de bas étage, non censuré par une quelconque institution officielle de ces états européens en perdition.

C’ est vrai que certains n’ont pas oubliés les chroniques de la dernière guerre et donc conserver ce sentiment de supériorité bien mal placé. Toute la « fausse » noblesse est dans ces gestes abjects de non respect de l’ autre.

L’ autre peut être n’importe qui, Cécile Kyenge, maintenant, mais demain qui sera t il ?

Tout le monde peut être demain le sujet de ces délicates attentions, en raison, de son age, de sa santé, de son sexe, de sa taille, de son poids, de sa religion, de son appartenance politique, de sa condition sociale, de ses revenus, de sa couleur, de son statut, la liste est si longue.

suite – http://www.rtl.fr/actualites/info/international/article/italie-un-senateur-compare-une-ministre-noire-a-un-orang-outan-7763121140

Collusion Délation Néoconservatisme Islamophobie

Collusion

En première approche, cette entente illicite (voir « délit d’initié »), implique des relations explicites entre ces parties ; pour autant, cette définition ne recouvre pas l’essentiel du phénomène loin s’en faut.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Collusion

Ce tableau révélateur est plus connu sous l’appellation réductrice de « la calomnie d’Appelle », à charge de la collusion, subterfuge par lequel elle se dissimule, notamment dans le milieu des lettres.

source – https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Calomnie_d%27Apelle_%28Botticelli%29

Délation

La délation ne doit en aucun cas être confondue avec le lancement d’alerte, activité désintéressée et risquée consistant à informer le public, les media, les élu(e)s de pratiques douteuses ou dangereuses de la part d’entreprises ou d’organisations diverses, qui de la sorte menacent l’économie, la santé, la société en général…

Afin de mieux comprendre le débat actuel sur l’encouragement par les politiques d’États démocratiques à la dénonciation de proximité16 et le fait de rétribuer ces actes par des sommes d’argent en vue de l’infiltration de réseaux de malfaiteurs, il faut garder à l’esprit que si la délation est immorale, la dénonciation fournit aux autorités en place des informations sur les modes de corruption dans une société17. En droit du travail, un système de dénonciation par internet des actes illégaux des salariés est aujourd’hui condamné par la justice française18.

source – https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9lation

Néoconservatisme

Le néo-conservatisme ou néoconservatisme est un courant de pensée politique d’origine américaine apparu à la fin du XXe siècle.

Les journaux néo-conservateurs prééminents sont Commentary et The Weekly Standard. Il existe aussi des think-tanks néo-conservateurs sur la politique étrangère dont notamment American Enterprise Institute (AEI), Project for the New American Century (PNAC), The Heritage Foundation et le Jewish Institute for National Security Affairs (JINSA).

Le néo-conservatisme se distingue du conservatisme traditionnel et du néolibéralisme. Anticommuniste et antifasciste, le néo-conservatisme est né sur le principe de « plus jamais Auschwitz ». Les néo-conservateurs, d’abord engagés en faveur de l’État-providence, sont devenus de plus en plus conservateurs dans leur approche générale de la politique, attachant une plus grande importance à l’ordre public et au respect de l’autorité. Les résultats du socialisme à l’étranger ont fait naître chez eux une méfiance à l’égard d’une action sociale volontariste. Toutefois, des divergences importantes séparent les différents membres de ce courant d’opinion.

 

Les néo-conservateurs sont hostiles au principe de discrimination positive, à l’« égalitarisme culturel » et au « relativisme moral », fondés sur des thèses issues de la sociologie et de la postmodernité. S’ils admettent le libéralisme économique et s’ils privilégient les politiques compassionnelles interindividuelles, ils admettent l’intervention de l’État au nom de la morale (thèses de Kristol). Ils ne sont pas opposés à une immigration contrôlée.

Ils défendent la puissance militaire des États démocratiques dans les relations internationales afin d’asseoir un nouvel ordre international. Les néoconservateurs se définissent pendant la Guerre froide contre Henry Kissinger10 et son principe de la paix par l’équilibre des puissances, ils opposent la paix par le consensus moral.

Les néo-conservateurs sont l’un des groupes ayant eu une influence sur le gouvernement de George W. Bush.

 

Partisans dès 1998 du renversement de Saddam Hussein, ils sont les principaux inspirateurs de la guerre en Irak lancée par les États-Unis en mars 2003. Pour eux, cette guerre se justifie par le principe de la théorie des dominos : la mise en place d’un régime démocratique à Bagdad aurait un effet sur les pays voisins, qui seraient amenés à se démocratiser et à se libéraliser. Le but serait la paix au Moyen-Orient, par le biais d’un projet de « remodelage du Grand Moyen-Orient » et de la doctrine Bush. La mise en place d’une nouvelle direction palestinienne en janvier 2005 et les premières élections municipales démocratiques en Arabie saoudite seraient selon les néo-conservateurs le résultat de cette politique.

 

Néanmoins, cette vision des néo-conservateurs est souvent qualifiée d’idéologique, ignorante des diversités régionales, des groupes ethniques et des différences religieuses. Elle a débouché sur une situation imprévue dans laquelle s’est enlisée l’armée américaine en Irak.

L’influence des néo-conservateurs s’est nettement affaiblie après les échecs en Irak et les victoires des démocrates au Congrès, lors des élections de mi-mandat. Plusieurs néo-conservateurs dont Donald Rumsfeld ont dû quitter le cabinet.

source – https://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9o-conservatisme

Néoconservatisme

source – http://anticons.files.wordpress.com/2013/03/antineocons.jpg

Islamophobes …

source – http://anticons.wordpress.com/2011/12/21/ils-se-revendiquent-islamophobes/

 

 

Prise de la Bastille

Le 14-07-1789 la prise de la Bastille marque la pose de la première pierre de la révolution de France.

Si son importance est relative sur le plan militaire, l’événement est sans précédent par ses répercussions, par ses implications politiques et son retentissement symbolique.

La forteresse était défendue par une centaine d’hommes qui firent près de cent morts parmi les assiégeants. Il y en eut six parmi les assiégés, dont le gouverneur de Launay. Cependant, la reddition de la Bastille fit l’effet d’un séisme, en France comme en Europe, jusqu’en Russie impériale1.

« C’était, dit un observateur, c’était un temps orageux, lourd, sombre, comme un songe agité et pénible, plein d’illusions, de trouble. Fausses alarmes, fausses nouvelles ; fables, inventions de toutes sortes. »

suite : https://fr.wikipedia.org/wiki/Prise_de_la_Bastille