Personæ non gratæ

IRIB- « Les Etats-Unis  ont promis de mettre plus de renseignements (espionnage) à la disposition de l’Allemagne », a annoncé le ministre allemand de l’Intérieur.

« Les autorités américaines ont promis de donner des renseignements non classifiés aux autorités allemandes », a affirmé aux journalistes, Hans-Peter Friedrich, à l’issue de sa réunion avec les autorités de la Maison Blanche. Lors de cette réunion, des résultats concrets ont été obtenus, notamment, la suspension du  traité de 1960 de l’OTAN, selon lequel les agents de renseignement américains sont autorisés à entrer en Allemagne, pour défendre les forces américaines. Cette rencontre a eu lieu, après les révélations d’Edward Snowden. Ce dernier avait révélé que l’Agence de Sécurité Nationale des Etats-Unis (NSA) avait espionné les gouvernements alliés aux Etats-Unis, ainsi que leurs citoyens, dans le cadre du « Prism ».

source : http://french.irib.ir/info/international/item/265535-les-etats-unis-se-sont-engag%C3%A9s-%C3%A0-augmenter-les-coop%C3%A9rations-d%E2%80%99espionnage-avec-l%E2%80%99allemagne

La convention de Vienne sur les relations diplomatiques est un traité international réglant les rapports diplomatiques entre pays, l’immunité du personnel diplomatique, et l’inviolabilité des ambassades. Elle a été adoptée le 18 avril 1961 à Vienne (Autriche), et est entrée en vigueur le 24 avril 1964. Elle a été complétée en 1963 par la convention de Vienne sur les relations consulaires.

source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Convention_de_Vienne_sur_les_relations_diplomatiques

La convention de Vienne sur les relations diplomatiques.

Les Etats Parties à la présente Convention,

rappelant que, depuis une époque reculée, les peuples de tous les pays reconnaissent le statut des agents diplomatiques,

conscients des buts et des principes de la Charte des Nations Unies2 concernant l’égalité souveraine des Etats, le maintien de la paix et de la sécurité internationales et de développement de relations amicales entre les nations,

persuadés qu’une convention internationale sur les relations, privilèges et immunités diplomatiques contribuerait à favoriser les relations d’amitié entre les pays, quelle que soit la diversité de leurs régimes constitutionnels et sociaux,

convaincus que le but desdits privilèges et immunités est non pas d’avantager des individus mais d’assurer l’accomplissement efficace des fonctions des missions diplomatiques en tant que représentant des Etats,

affirmant que les règles du droit international coutumier doivent continuer à régir les questions qui n’ont pas été expressément réglées dans les dispositions de la présente Convention,

sont convenus de ce qui suit:

suite : http://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/19610070/

Personæ non gratæ

Persona non grata (au pluriel personæ non gratæ), du latin signifiant littéralement « personne n’étant pas la bienvenue », abrégé sous le sigle PNG, est une locution utilisée en diplomatie avec un sens juridique précis aussi en usage dans le langage courant. Elle s’oppose à persona grata (au pluriel personæ gratæ).

C’est l’article 9 de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques qui définit qu’un membre du corps diplomatique en mission peut être jugé sans motivation et instamment persona non grata, amenant son rappel par le pays accréditant ou mettra fin à ses fonctions auprès de la mission, selon le cas.

Dans le langage courant, dire d’une personne qu’elle est persona non grata revient à l’ostraciser.

Médiapart — Bettencourt — The Pirate Bay

Mediapart: les enregistrements Bettencourt se retrouvent sur The Pirate Bay

Quand la justice a ordonné ce 4 juillet à Mediapart et au Point de retirer de leurs sites tout ou partie des enregistrements ou des retranscriptions des enregistrements réalisés par le majordome de Liliane Bettencourt, on a rapidement évoqué la possibilité d’un «effet Streisand».

L’effet Streisand est ce qui se passe quand quelqu’un essaye d’étouffer une information sur Internet, et que cette tentative décuple à la place la diffusion de cette information.

Récemment, on pense par exemple à ce qui s’est passé quand la DCRI a exigé la suppression immédiate d’un article de Wikipédia et convoqué un des contributeurs bénévoles de l’encyclopédie libre en ligne pour l’interroger à ce sujet.

La fondation Wikimedia France a publié un communiqué pour manifester sa stupeur devant de telles mesures et l’article incriminé, sur la station hertzienne militaire de Pierre-sur-Haute, a reçu plus de visites en une journée que depuis sa création, et a été traduit en anglais, assurant sa large diffusion…

Dans les heures suivant l’annonce de l’arrêt de la cour d’appel de Versailles contre Mediapart, plusieurs médias ont lancé l’idée d’héberger les enregistrements et leurs retranscriptions. Et comme le note Numérama, une copie intégrale des articles liés à l’affaire Bettencourt publiés par le site est diffusée –et téléchargeable– sur The Pirate Bay, avec 95 articles et 83 fichiers mp3 (les enregistrements). Voici également un document qui résume tous le sites où on peut télécharger les articles et mp3.

source : http://www.slate.fr/france/74903/mediapart-enregistrements-bettencourt-pirate-bay

Obama Snowden Poutine

Que peuvent bien se dire Obama et Poutine parlant de Snowden ? Quelles conditions vont être fixées pour que Snowden puisse espérer un autre devenir ? Cela ressemble tout a fait a une partie de poker menteur sauf que le perdant est toujours Snowden puisque lui ne joue pas la partie ! Il est l’ enjeu crucial de ce jeu cruel. Alors donnant-donnant mais qui est le gagnant, qui est le perdant ? Ou sont les forces du bien et celles du mal ? L’aiguille de la balance oscille entre mensonges et vérités. Snowden est l’ aiguille !

Le statut d’Edward Snowden, l’ex-agent du renseignement américain recherché par Washington, a été vendredi au centre d’un entretien téléphonique entre les présidents russe et américain, Vladimir Poutine et Barack Obama, a annoncé le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, et la Maison Blanche.

« Les présidents russe et américain ont eu un entretien téléphonique sur l’initiative des Etats-Unis. MM.Poutine et Obama ont échangé leurs opinions sur la coopération bilatérale et la sécurité, ils ont également évoqué la situation autour de M.Snowden », a indiqué M.Peskov.

http://fr.rian.ru/world/20130713/198765471.html

Le Poker menteur est un jeu de dés basé sur le bluff qui se joue à partir de 2 joueurs, mais qui trouve son piment à partir de 5 joueurs.

Ce jeu est apparenté à des jeux de dés d’origine sud-américaine : le Dudo et le Perudo dans une variante avec la main en commun.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Poker_menteur

Signifie qu’on ne veut donner une chose qu’en recevant une autre chose (Coopération-réciprocité-pardon).

En Théorie des jeux, il s’agit d’appliquer la stratégie utilisée par le partenaire : on est prêt à coopérer à condition que l’autre coopère également.

Le donnant-donnant est une variante du gagnant-gagnant dans laquelle la maximisation des gains n’est pas recherchée. La situation peut se limiter à Si tu ne donnes rien, je ne donne rien (perdant-perdant).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Donnant-donnant