La servitude fiscale

« Mon optimisme est basé sur la certitude que cette civilisation va s’effondrer.
Mon pessimisme sur tout ce qu’elle fait pour nous entraîner dans sa chute. »

suite : http://delaservitudemoderne.org/texte.html

Un film documentaire de Jean-François Brient sur le système totalitaire marchand dans lequel nous vivons soumis. Il démonte les rouages des démocraties libérales qui forment le modèle dominant du monde occidental et comment celles-ci n’ont rien à envier aux systèmes totalitaires qu’elles semblent critiquer.

suite : http://www.alterinfo.net/De-la-servitude-moderne-une-critique-profonde-du-systeme-totalitaire-marchand_a39097.html

Rapport absolu entre la souveraineté et la monnaie

 

« Il n´y a pas de moyens plus subtils, plus sûrs de miner les bases existantes de la société que de vicier sa monnaie. Le procédé engage toutes les forces cachées des lois économiques dans le sens de la destruction, et il le fait d´une manière qu´aucun homme sur un million ne peut déceler »  Lénine

suite : http://realisance.afrikblog.com/archives/2006/02/25/1429756.html

La servitude pour dettes est une façon de repayer une dette en fournissant directement un travail plutôt qu’avec de l’argent ou des biens. Aboutissant très souvent au travail forcé, la servitude pour dettes est assimilée à de l’esclavage par de nombreux pays ainsi que par certaines conventions internationales, notamment en ce qui concerne le travail des enfants.

Le fonctionnement est théoriquement le suivant : une personne s’endette auprès d’un créancier, communément pour une dot, un enterrement, un traitement médical, etc. ; pour repayer sa dette, il effectue un travail, et le temps travaillé (ou le produit de ce travail) rembourse un montant équivalent de sa dette. En pratique, ce travail devient effectivement une servitude, car le travail fourni ne parvient pas à rembourser la dette. Le débiteur fait ainsi travailler sa famille dont ses enfants, et le système peut se transmettre aux descendants, qui naissent ainsi déjà débiteurs.

suite : https://fr.wikipedia.org/wiki/Servitude_pour_dettes

Tout se passe comme si l’argent des contribuables, mais aussi l’argent des entreprises, étaient l’argent de État. L’optimisation fiscale, l’exil, l’expatriation sont vilipendés comme s’ils mettaient en danger la nation. Remettons les choses en ordre.

 suite : http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-bienvenue-dans-la-petite-urss.aspx?article=4439337612G10020&redirect=false&contributor=Sylvain+Charat&mk=2

Le monde US est il au bord du gouffre ?

Il vous suffit de regarder autour de vous pour vous en rendre compte.

Le monde US est au bord du gouffre…

politiquement, économiquement, financièrement, monétairement et militairement.

Avec près de 50 millions d’Américains bénéficiaires de coupons repas, 100 millions d’Américains recevant une aide sociale et aucun progrès économique en vue, il ne se passera pas longtemps avant que le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui soit drastiquement transformé.

Attendez-vous à voir se multiplier émeutes, famines et bains de sang. Soyez sûrs que c’est ce que le gouvernement a en vue.

Les signes sont partout, et ça se passe aujourd’hui.

Attachez vos ceintures.

source : http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-en-route-vers-la-plus-grande-des-depressions.aspx?article=4426373406G10020&redirect=false&contributor=Mac+Slavo.

STOP PAYING

Un ! Imaginez des millions …
ON NE PAIE PLUS !
Quand nous serons 3 millions de signataires dans le monde, nous nous engageons à ne plus payer …
STOP À L’IMPOSTURE FINANCIÈRE DES BANQUES 
Nous ne voulons plus payer ce système de dettes odieuses privées et publiques qui nous asservit, entraîne des destructions écologiques, lamine les principes démocratiques et les droits sociaux, entretient les communautarismes, provoque les conflits militaires et conduit aux guerres civiles.
Nous ne voulons plus payer ni la corruption des États ni le totalitarisme des marchés boursiers qui répondent à la contestation par la coercition, avec des politiques dites sécuritaires (en réalité de surveillance et de répression policières) et appuyées de discours de plus en plus déshumanisants, ouvertement xénophobes, racistes et fascistes, à travers les bandes armées et les milices mafieuses qu’ils favorisent.
Nous disons NON !…
… Car nous voulons bâtir avec nos propres moyens une société répondant à nos aspirations légitimes, contre les gouvernements à la botte du commerce international.
Dès maintenant nous construisons des solidarités concrètes, nous ré-inventons, découvrons et renforçons des modes d’échanges équitables et horizontaux.
STOP AUX DETTES ILLÉGITIMES SIGNÉES PAR NOS POUVOIRS CORROMPUS
Nous refusons de payer pour les droits inaliénables, qui n’ont par conséquent aucune raison légitime d’être marchandisés et payés.
Nous refusons de payer pour l’accès aux biens communs et aux services publics élémentaires (logement, éducation, santé, communications, culture, transports, eau, chauffage, électricité, etc.).
Nous refusons de payer pour des politiques de grands projets inutiles qui démantèlent les droits sociaux gagnés grâce aux luttes menées par nos aînés.
http://stoppaying.wesign.it/fr OUI À UN SYSTÈME SOLIDAIRE ET COOPÉRATIF ENTRE TOUS LES HUMAINS

Nous disons NON pour sortir de l’isolement :   OUI nos refus individuels se conjuguent !
Chacun de nous est rejoint par d’autres, ce qui nous conduit à s’organiser et à nous rassembler dans un réseau toujours plus large, plus efficace, dans une intelligence collective.
Nos situations sont différentes, nos raisons de ne plus payer le sont également : certains s’engageront à ne pas payer les transports, d’autres les frais de santé, d’autres les crédits, d’autres les loyers, d’autres un peu  tout cela à la fois… avec le soutien de tous ici, et avec le réseau de  ceux qui refusent de payer l’inacceptable.
NOUS N’AVONS PLUS BESOIN D’EUX ! 
Nous  nous passons de leurs logiques de profits injustes et de conflits  désastreux. Nous sommes prêts à construire ensemble un autre monde,  pacifique, ouvert, responsable.
En  signant cette pétition, nous exprimons aussi notre volonté d’être mis en relation avec les signataires proches de nos lieux de vie pour faire cause commune, construire des alternatives et préparer notre refus de payer par un acte de désobéissance civile de masse.
 
Si vous souhaitez nous contacter vous pouvez nous écrire à contact@stop-paying.org

Pour en savoir plus : http://stop-paying.org/

Fukushima – Cesium – 137

http://rt.com/news/radiation-levels-soar-fukushima-839/

http://rt.com/news/fukushima-nuclear-water-contamination-913/

http://www.24hgold.com/francais/contributor.aspx?contributor=Mac+Slavo.&article=4018575962G10020

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-catastrophes-nucleaires-comment-s-en-proteger–partie-ii.aspx?article=4320711946G10020&redirect=false&contributor=Mac+Slavo.&mk=2

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tokyo_Electric_Power_Company

http://www.tepco.co.jp/en/index-e.html

http://www.tepco.co.jp/en/press/corp-com/release/

digital money made in US

Il n’est guère contestable que les élites ont toujours recherché à manipuler les médias et contrôler les croyances populaires en finançant les universités et dirigeant les chaînes de distribution d’information. Notre histoire n’est rien de plus qu’une chronique des désirs des élites à contrôler et influencer l’opinion publique par le biais du trafic de l’information et du rejet de l’objectif premier de l’industrie journalistique qu’est la transmission objective de l’information. En 1917, le membre du Congrès Oscar Callaway faisait la déclaration suivante :

‘En mars 1915, JP Morgan, les industries métallurgiques et de la construction navale, ainsi que leurs organisations subsidiaires, ont placé 12 de leurs hommes à des postes haut-placés de l’industrie journalistique afin qu’ils puissent leur permettre de contrôler les informations publiées quotidiennement aux Etats-Unis. Ces 12 hommes ont tout d’abord sélectionné 170 journaux papiers avant de procéder par élimination jusqu’à ne retenir que ceux qui pourraient leur permettre d’accéder au contrôle de la presse quotidienne aux Etats-Unis. Ils ont finalement retenu, puis acheté, 25 des plus grands journaux papiers de notre pays. Les 25 journaux furent sélectionnés, des émissaires furent envoyés pour en racheter les éditions nationales et internationales. Un nouvel éditeur fut ensuite placé à la tête de chacune des maisons d’édition afin d’y superviser la publication d’informations concernant entre autres le militarisme et les politiques financières’.

 

‘Ces contrats sont encore en vigueur aujourd’hui. Nos journaux sont emplis d’argumentaires préparés à l’avance, de mensonges concernant les Etats-Unis et la Navy, et de fantaisies quant à une invasion éventuelle des Etats-Unis par des forces militaires étrangères. Toute information ne servant pas les intérêts des directeurs d’édition est passée outre. L’efficacité de leur contrôle a pu être prouvée par le caractère même des informations ayant été publiées aux Etats-Unis depuis le mois de mars 1915. Les directeurs d’édition ont fait tout leur possible pour commercialiser l’opinion publique et forcer le Congrès à injecter des quantités extravagantes de dollars dans le financement de l’armée des Etats-Unis. Ils jouent la carte du ‘patriotisme’ pour gagner la confiance des Américains et mieux les manipuler’.

Aujourd’hui, les médias tentent désespérément de conditionner les masses afin de les mener vers l’acceptation d’une société où la monnaie ne serait plus que digitale – type de société que le cartel bancaire vise à imposer au monde dans un effort de pouvoir taire toute personne osant s’opposer à ses multiples activités bancaires anti-humanitaires. Je ne peux que vous conseiller de jeter un œil aux articles suivants, ayant tous été publiés au cours de ces quelques derniers mois :

suite : http://www.24hgold.com/francais/contributor.aspx?contributor=JS+KIM.&article=3955037160G10020

Smith and Wasson made in US

Il détruit peut-être l’économie des Etats-Unis, mais nous ne pouvons nier que le président Barack Obama est sans l’ombre d’un doute le plus grand vendeur d’armes de tous les temps.

La croissance économique des Etats-Unis s’est effondrée au cours du premier trimestre de cette année à mesure que diminuaient les salaires et que se détérioraient les perspectives d’emploi, mais une industrie continue de battre des records au fil des mois.

Le fabricant d’armes Smith and Wesson reportait une hausse de ses ventes de 37% ce trimestre par rapport à la même période l’an dernier. Le directeur de la société, James Debney, a également noté que la demande en armes à feu ne tarit pas, et que les ventes de sa société ne sont limitées que par sa capacité de production (s’il pouvait produire plus, il vendrait plus).

source : http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-explosion-des-ventes-d-armes-aux-etats-unis.aspx?article=4423358702G10020&redirect=false&contributor=Mac+Slavo.&mk=2

PGP – openPGP – GnuPG – webPG

PGP, c’est quoi ?

C’est « Pretty Good Privacy » (en anglais : « Plutôt bonne intimité »). Il s’agit d’un logiciel de cryptographie renforcée qui est particulièrement bien adapté à l’utilisation sur Internet. Il est gratuit et très sûr.

PGP a été créé en 1991 par Philip Zimmermann, un informaticien américain. Ayant diffusé son logiciel sur Internet, il a été poursuivi par le gouvernement américain pour trafic d’armes (car la cryptographie est considérée là-bas comme une « arme » interdite d’exportation).

Beaucoup de « pionniers » d’Internet ont aidé et aident encore aujourd’hui Philip Zimmermann à conserver PGP gratuit et sûr, et à le diffuser librement dans le monde, ce qui en a fait un logiciel « culte ».

PGP utilise les possibilités de calcul d’un simple ordinateur personnel. Lorsqu’il est correctement utilisé, la lecture des messages que ce logiciel a chiffrés est impossible sans posséder la clef de déchiffrement.

PGP est gratuit, facile d’utilisation, et disponible en français.

Selon une estimation faite en 1997 par la société PGP Inc., plus de 4 millions de copies du logiciel seraient en circulation dans 50 pays du globe. PGP a été traduit jusqu’ici en 25 langues; il est le standard de facto de la cryptographie dans le monde.

PGP, c’est autorisé en France ?

Oui, depuis 1999, mais uniquement pour les dernières versions de GnuPG et PGP.

Les décrets du 17 mars 1999 (Journal Officiel du 19 mars 1999) autorisent l’utilisation des logiciels de cryptographie possédant une longueur de clef inférieure ou égale à 128 bits.
Extrait du décret n°99-200 du 17 mars 1999 :
« [Tableau annexe]

Opérations dispensées de toutes formalités préalables [pour l’utilisation et l’importation] :
[…]
2. Matériels ou logiciels offrant un service de confidentialité mis en oeuvre par un algorithme dont la clef est d’une longueur supérieure à 40 bits et inférieure ou égale à 128 bits, à condition, soit que lesdits matériels ou logiciels aient préalablement fait l’objet d’une déclaration par leur producteur, un fournisseur ou un importateur, soit que lesdits matériels ou logiciels soient exclusivement destinés à l’usage privé d’une personne physique. »

(Ne pas confondre la longueur de la clef publique et la longueur de la clef de session: la clef de session de PGP, seule visée par la législation, ne dépasse jamais 128 bits.)

Les versions commerciales Network Associates PGP Destop Security 5.5.5, 6.0.2, 6.5.1 et 6.5.2 ont été autorisées à la vente par le SCSSI en novembre 1999 et janvier 2000.

GnuPG versions 1.0.7 et suivantes ont ete autorisées pour diffusion, utilisation, importation ou exportation, en juillet 2002 par la DCSSI.

  L’Agence pour les Technologies de l’Information et de la Communication dans l’Administration (ATICA), qui dépend du Premier Ministre, conseille d’ailleurs l’utilisation de PGP pour la protection de la vie privée sur Internet.

suite : http://openpgp.vie-privee.org/intimite.htm

-----BEGIN PGP PUBLIC KEY BLOCK-----
mQGiBDklTIMRBADWeETczfn3R8cDh7VDTKCSkMP4YqvB3j1YFoHOiH9m5UmJppF5
VGKwq6+47AWyxueVLgd0/aOB7gYHGMawxidByNXr4CkjrBpz61pnQ9w02ef8+Wa2
rAwykogdJPBrP7R32TkJRXs3PTLFaew1P3e6Rz42F+rVbOxeD6DpkBCAFwCg/6Xc
A6DxdWvtlkj8n6a0U8wP16sEAI6OwsBj3wvmctILhFLtmav5jYljWdT0DhqLSfWd
0wg9ZqRdQZ+cfL2JSyIZJrqrol7DVekyCzsAAgIIAO7KbDoIuj1yRtR3+EOn2NLE
................................................................
QUdA2WReB5VCFneIatWkFqJNmEVy6A5dWI7tXXhkMPqoj7xQuwMXqOQv47BjplSe
Sxef7tqz2l8tarGq0prhBawcJ7F3NenTohgl1N7Wp4KNfpzK15ykVdbKOswcQlx2
ufi++U0J3OR9Pwsnc+577vAgrdSBbGgywLGL+14OGULSVqabfEMq8iU2t/rmacHA
/ec5zuUvqvFO1f1zwdj/5QZZt8jXydxfnUUmMlq02hStHAahfA5R0qp1uvD5ZsUY
FD67cLfSZKMTHEKe2VRsXtwK67FuSRV4qzskxIAvDzTFJp9vaAIXrXLp/6TJKGaJ
AEYEGBECAAYFAjklTIMACgkQ3UvEWGqEJneLugCfb2l2Vn7lriSzrf3LGu3uU8G6
E0sAn0z+HJurGpwonVsIMRD8l7ryQmmv=+OmM
-----END PGP PUBLIC KEY BLOCK-----

 

source : http://openpgp.vie-privee.org/

webPG : http://korben.info/webpg.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+KorbensBlog-UpgradeYourMind+%28Korben%27s+Blog+-+Upgrade+Your+Mind%29

—–BEGIN PGP PUBLIC KEY BLOCK—–
Version: GnuPG v1.4.6 (GNU/Linux)

gNCtyrWhSB8y/V4woguD1BdPzrqaYk/hO1ZDQdLIVglQeIKX1JfFdulghtMmCTle
Y3f51N9blkor4/3IqrnzvKPWe4BLcF4uGSzhXZT81kjjLiLPHcuNn62X8QQCisxs
6vncA/9aAssXgINbKoaWewYpsZ4PDJOhLAGlcgrELgIsJAhAQGo2n39lV/SizVh2
2FhzZK9SBvDI8xaLYqV0klQ6Qm7zHYThH+aebyKGp/v6fa+oveOSGnP1zLpv41kG
J/Gi+J5sFWuoWTF2n1F9EoJXbcQJITqFvUQnG5Yr4zLMnZLCP7QXZG8gPHJldm9s
dXRpb25AY3MzaS5mcj6JAE4EEBECAA4FAjklTIMECwMCAQIZAQAKCRDdS8RYaoQm
................................................................
d4XjAKDc3ZmmAN6WR3UtTCIYp5P0pYrrkwCghRclo6yB2sFH6JMy+W19I/LUOqK5
Ag0EOSVMgxAIAPZCV7cIfwgXcqK61qlC8wXo+VMROU+28W65Szgg2gGnVqMU6Y9A
VfPQB8bLQ6mUrfdMZIZJ+AyDvWXpF9Sh01D49Vlf3HZSTz09jdvOmeFXklnN/biu
dE/F/Ha8g8VHMGHOfMlm/xX5u/2RXscBqtNbno2gpXI61Brwv0YAWCvl9Ij9WE5J
280gtJ3kkQc2azNsOA1FHQ98iLMcfFstjvbzySPAQ/ClWxiNjrtVjLhdONM0/XwX
V0OjHRhs3jMhLLUq/zzhsSlAGBGNfISnCnLWhsQDGcgHKXrKlQzZlp+r0ApQmwJG

—–END PGP PUBLIC KEY BLOCK—–