Soumission souveraine

L’insupportable soumission à l’impéralisme étasunien

Le mois qui vient de passer a donné de nouveaux exemples criants de la soumission volontaire de l’Europe et de la France aux désidératas des États-Unis, donnant une actualité criante à la politique d’indépendance nationales voulue en son temps par le Général de Gaulle.

Le traité transatlantique, ou la victoire de Washington

Le scandale Evo Morales

Washington, caïd de la scène internationale

source : http://www.egaliteetreconciliation.fr/L-insupportable-soumission-a-l-imperalisme-etasunien-19020.html

Les pourparlers se poursuivent dans un climat tendu, le Parlement européen ayant ouvert une enquête sur les allégations d’espionnage par Washington.

Les pourparlers se poursuivent cette semaine dans un climat tendu, le Parlement européen ayant ouvert une enquête sur les allégations d’espionnage, et demandé des explications aux États-Unis.

source : http://www.lavoixdelamerique.com/content/poursuite-des-negociations-commerciales-etats-unis-europe-a-washington/1698363.html

http://www.franceinfo.fr/economie/les-invites-de-france-info/usa-ue-bricq-veut-de-la-transparence-1060191-2013-07-09

Qui vole un oeuf vole un boeuf !

 

État en déliquescence

Un État en déliquescence ou État défaillant ou État failli ou État déstructuré ou État en échec (anglais : failed state) est un État qui ne parvient pas à assurer ses missions essentielles, particulièrement le respect de l’état de droit. Une proposition de définition des États déstructurés est donnée par le Fund for Peace, qui a construit un indicateur, le « Failed State Index », au moyen de 12 indicateurs1.

Un État en échec n’a pas de puissance légitime sur son territoire. Cependant, cette définition au sens strict désigne la situation des deux tiers des États au monde, par exemple, l’Italie qui a sur son territoire des organisations mafieuses très bien structurées1.

La désignation d’un État comme « déliquescent » n’est pas anecdotique et comporte, bien souvent, un certain poids politique. Les auteurs s’accordent cependant sur un certain nombre de paramètres – c’est l’interprétation du poids relatifs de ceux-ci qui est plus matière à débats.

Un État en déliquescence « est confronté à de sérieux problèmes qui compromettent sa cohérence et sa pérennité4 ». D’autres indicateurs probants sont : un gouvernement central si faible ou inefficace qu’il n’exerce qu’un contrôle marginal sur son territoire (le niveau de contrôle attendu pour déterminer le niveau de déliquescence varie cependant selon les auteurs) ; la légitimité dudit gouvernement pour prendre certaines décisions est contestée ; l’absence de services publics essentiels ; une corruption généralisée ; la présence de réfugiés ou déplacement de populations ; une crise économique ; des relations conflictuelles avec les pays voisins5

source : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_en_d%C3%A9liquescence

http://french.irib.ir/info/international/item/264948-la-france,-petit-caporal-des-usa-,-par-laurent-bayard

http://french.ruvr.ru/2013_07_09/La-France-petit-caporal-des-USA-7338/

 

Gaz et eau versus gaz ou eau

Une étude de chercheurs de Duke University, USA montre qu’en Pennsylvanie les nappes phréatiques proches des puits de forage de gaz de schiste sont polluées par du méthane issu des roches profondes.
Les conséquences sont doubles. Des nappes phréatiques polluées (l’eau du robinet qui prend feu, ce n’était donc pas du pipeau !), et une émission de méthane incontrôlée. Ce gaz a un potentiel de réchauffement de l’atmosphère 23 fois plus élevé que le CO2 : en relâcher est criminel.
On ne va pas prétendre être surpris. Dick Cheney avait beau avoir exclu l’industrie pétrolière des législations de protection de l’air et de l’eau, les évidences de pollutions dues à l’exploitation des eaux et huiles de schiste étaient connues, d’autant que la même équipe de chercheurs avait déjà publié une étude à l’automne 2011 sur ce sujet…

Industriels à la manœuvre
Pourtant, en France, l’industrie pétrolière poursuit son offensive tous ­azimuts :
–  Question prioritaire de constitutionnalité par la société Schuepbach bientôt transmise par le Conseil d’État au Conseil constitutionnel, qui pourrait remettre en cause l’interdiction de la fracturation hydraulique.
- Rapport effarant de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et techniques qui reprend tous les poncifs de l’industrie pétrolière et du Medef.
–  Place écrasante donnée aux industriels lors des débats sur le nouveau Code minier, où certains n’ont pas hésité à plaider pour la légalisation de la corruption des élus locaux et des propriétaires.
Comment croire les déclarations de Delphine Batho ? « La position du gouvernement ne changera pas » ? Et quid de son remplaçant dans le gouvernement d’Arnaud Montebourg, qui plaide pour le gaz de houille made in France, ou de François Hollande qui promeut lui les gaz de schiste en Pologne ou en Algérie…
Les collectifs contre le gaz de schiste ont fait un travail technique et juridique formidable, mais la seule pression vraiment efficace, c’est de redescendre dans la rue, comme en 2011. Nous ne laisserons pas bousiller notre environnement pour faire redémarrer la machine capitaliste !

source : http://npa2009.org/node/38064

a voir : https://raimanet.wordpress.com/2013/07/09/gasland/

 

 

Stuxnet

Snowden confirms NSA created Stuxnet with Israeli aid

The Stuxnet virus that decimated Iranian nuclear facilities was created by the NSA and co-written by Israel, Edward Snowden has confirmed. The whistleblower added the NSA has a web of foreign partners who pay “marginal attention to human rights.”

Washington and Tel Aviv were thought to have been behind the cyber-attack, however, this was never confirmed by either government. 

“The NSA and Israel wrote Stuxnet together,” Snowden told Applebaum in the interview that was carried out in May.

In particular he flagged the system used by the UK’s General Communications Headquarters (GCHQ), TEMPORA as one of the worst offenders.

“TEMPORA is the signals intelligence community’s first ‘full-take’ internet buffer that doesn’t care about content type and pays only marginal attention to the Human Rights Act,” said Snowden.

The members of the Cypherpunks movement shared their stories with Julian Assange whilst sitting down to discuss the problems of privacy, online communication and freedom on the internet.

US citizen Edward Snowden is believed to be eluding an extradition order to the US on charges of espionage in the transit zone of Moscow’s Sheremetyevo Airport. Snowden has sent a number of applications for political asylum. Thus far Venezuela and Nicaragua have confirmed receipt of the applications, but are yet to grant asylum. However, Snowden is still unable to travel as his passport has been voided by the US authorities.

source : http://rt.com/news/snowden-nsa-interview-surveillance-831/