Kidnapping du Président bolivien Evo Morales

Le président bolivien Evo Morales embarque avant de quitter Vienne, le 3 juillet 2013

« Nous parlons de l’enlèvement d’un président en voyage officiel après un sommet officiel », a relevé l’ambassadeur de Bolivie auprès des Nations unies. « Nous ne doutons pas du fait qu’il s’agit d’un ordre de la Maison blanche. En aucun cas un avion diplomatique avec un président à son bord ne peut être détourné de sa route et contraint à atterrir dans un autre pays », a ajouté Sacha Llorenti Soliz. De son côté, la présidente argentine Cristina Fernandez a lancé: « Ils sont définitivement tous fous », ajoutant que la fermeture des espaces aériens français et portugais, mais aussi espagnol et italien, à l’avion du président bolivien était un « vestige du colonialisme » et une « humiliation pour toute l’Amérique du Sud ».

C’est peu de le dire tellement cet acte insensé constitue à la fois une agression contre toute l’Amérique du sud et une démonstration flagrante du complexe de supériorité occidental.

source : http://www.alert2neg.com/article-francois-hollande-a-participe-au-kidnapping-du-president-evo-morales-a-l-insu-de-son-plein-gre-118892546.html