Opinion publique

« Les techniques pour manipuler les forums sur Internet ont un cahier des charges … il suffit de le savoir ! »

http://allainjules.com/2013/07/03/syrie-dans-les-meandres-de-la-desinformation-ces-criminels-qui-cachent-la-realite

Les techniques secrètes pour contrôler les forums et l’opinion publique

Attention, c’est du lourd !

 

Le 12 juillet dernier, le site Cryptome, sorte d’ancêtre à Wikileaks, qui publie des documents que les gouvernements et les sociétés n’aimeraient pas voir sur le net, a mis en ligne le témoignage et les explications techniques d’un ex-agent de Cointelpro. Cointelpro est une organisation US liée au FBI dont la mission était de faire de la désinformation et de foutre le bordel parmi les groupes d’activistes. Officiellement, Cointelpro a disparu en 71, mais l’organisation a juste changé de noms. Maintenant en plus d’infiltrer de manière classique des groupes d’activistes, cette ou ces organisations gouvernementales officient sur Internet pour enterrer les bad buzz et noyer le poisson sur les forums d’activistes.

 

Le 18 juillet, ce témoignage sur Cryptome a été mis en avant sur Slashdot par un contributeur de longue date. Et chose étrange, le post a été censuré. C’est ce qui a attiré mon attention sur le sujet.

 

Ce document met au jour toutes les techniques employées par les gouvernements, les désinformateurs, les politiques, etc. sur le net mais aussi dans la vraie vie pour décrédibiliser leurs adversaires et enterrer les sujets sensibles. C’est très orienté US mais ce serait une erreur de croire que ce genre de pratiques n’a pas lieu en France. C’est riche d’enseignement et au fur et à mesure que je lisais le document, je me rendais compte que j’avais déjà été le témoin de ces manipulations. À la télé dans les débats politiques, dans les interviews dans les journaux, mais chose plus troublante dans les commentaires sur mon site ou d’autres ou sur Twitter. Sans tomber dans la parano, je me demande maintenant si certaines personnes qui viennent poster et semer le doute dans certains de mes articles un peu « sensibles » sont juste des trolls qui s’emmerdent ou des agents désinformateurs.

 

Mais peu importe… Lisez ce document, certes un peu long, mais passionnant, qui vous permettra de « détecter » à l’avenir les tentatives de manipulation dont nous faisons tous l’objet, en tant que personne ayant une opinion, ou en tant que simple spectateur.

Souvenez-vous bien que ces techniques ne sont efficaces que si les participants du forum NE LES CONNAISSENT PAS. Une fois qu’ils ont été mis au courant, l’opération peut complètement échouer et le forum va devenir incontrôlable. À ce moment, d’autres alternatives doivent être considérées, comme initier un faux problème juridique pour simplement faire fermer le forum et le mettre hors ligne. Cela n’est pas désirable, car cela empêche les agences du maintien de l’ordre de surveiller le pourcentage de la population qui s’oppose toujours au contrôle. Bien d’autres techniques peuvent être utilisées et développées et, au fur et à mesure que vous développez de nouvelles techniques d’infiltration et de contrôle, il est impératif de les partager avec le QG.

http://korben.info/techniques-secretes-controler-forums-opinion-publique.html

 

 

Les députés européens disent oui !

Contrôle technique

Alors qu’on pensait le contrôle technique moto mal en point, les députés européens l’ont remis en selle hier lors d’une assemblée plénière. Le projet prévoit une arrivée en 2016 pour les motos (et scooters) et en 2018 pour les cyclomoteurs.

Une mauvaise nouvelle pour les motards, même s’il reste encore une porte de sortie comme l’affirme la FFMC qui était présente à Strasbourg pendant ce vote :

« La partie n’est pas pour autant perdue pour les motards et plus largement pour les citoyens européens face au lobbying de l’industrie du contrôle technique. En effet, le Conseil Européen a d’ores et déjà, et à la quasi unanimité, adopté une position diamétralement opposée à la voie choisie par le Parlement Européen aujourd’hui. Le trilogue va donc se poursuivre entre Parlement Européen, Commission Européenne et Conseil des ministres de l’Union Européenne afin de trouver une porte de sortie à ce dossier. »

source : http://www.motorevue.com/site/actualites-controle-technique-les-deputes-europeens-disent-oui–73243.html