France Musique et la culture du néologisme … décadent.

France Musique ne cesse répéter a l’ envie les preuves de son inculture ou de sa culture pro-usa ! depuis ce matin le journal n’a de cesse de répéter sa phrase « canon » issue d’un néologisme décadent et qui sent le souffre … des armes … de la langue !

ils nous parlent du « new deal » entre France et Allemagne au sujet des mesures en faveur des jeunes et ce contre le chômage de ces populations. Très bien ! mais pourquoi ? des termes anglo-saxon dans une radio culturelle Francophone ?

a croire qu’ils sont vendus eux également … mais a qui ?

 

trop c’est vraiment trop et la limite du dépassement linguistique n’est plus acceptable.

 

de grâce parlez le Français et ne nous abreuvez plus de toutes ces phrases qui n’ont ni queue ni tête et de fait ne veulent strictement rien dire pour les vrais Francophone que nous sommes et restons, envers et contre tout.

définition :

Le New Deal (« Nouvelle donne » en français) est le nom donné par le président américain Franklin Delano Roosevelt à sa politique interventionniste mise en place pour lutter contre les effets de la Grande Dépression aux États-Unis. Ce programme s’est déroulé entre 1933 et 1938, avec pour objectif de soutenir les couches les plus pauvres de la population, réussir une réforme innovante des marchés financiers et de redynamiser une économie américaine meurtrie depuis le krach de 1929 par le chômage et les faillites en chaîne.

C’est aujourd’hui dimanche.

C’était un gamin, un gosse de Paris
Pour famille il n’avait qu’sa mère
Une pauvre fille aux grands yeux rougis
Par les chagrins et la misère
Elle aimait les fleurs, les roses surtout
Et le bambin tous les dimanches
Lui apportait de belles roses blanches
Au lieu d’acheter des joujoux
La câlinant bien tendrement
Il disait en les lui donnant:

C’est aujourd’hui dimanche
Tiens ma jolie maman
Voici des roses blanches
Toi qui les aimes tant
Va, quand je serai grand
J’achèterai au marchand
Toutes ses roses blanches
Pour toi jolie maman.

– 2 –
Au printemps dernier le destin brutal
Vint frapper la blonde ouvrière
Elle tomba malade et pour l’hôpital
Le gamin vit partir sa mère
Un matin d’avril parmi les promeneurs
N’ayant plus un sou dans sa poche
Sur un marché, tout tremblant le pauvr’ mioche
Furtivement vola des fleurs
La marchande l’ayant surpris
En baissant la tête il lui dit:

C’est aujourd’hui dimanche
Et j’allais voir maman
J’ai pris ces roses blanches
Elle les aime tant
Sur son petit lit blanc
Là-bas elle m’attend
J’ai pris ces roses blanches
Pour ma jolie maman.

– 3 –
La marchande émue, doucement lui dit:
Emporte-les, je te les donne
Elle l’embrassa et l’enfant partit
Tout rayonnant qu’on le pardonne
Puis à l’hôpital il vint en courant
Pour offrir les fleurs à sa mère
Mais en le voyant, tout bas une infirmière
Lui dit: Tu n’as plus de maman
Et le gamin s’agenouillant
Dit, devant le petit lit blanc…

C’est aujourd’hui dimanche
Tiens ma jolie maman
Voici des roses blanches
Toi qui les aimais tant !
Et quand tu t’en iras
Au grand jardin, là-bas
Toutes ces roses blanches
Tu les emporteras.

Ch.L.Pothier – Léon Raiter
Interprète: Berthe Sylva (1926)

http://www.paroles-musique.com/paroles-Berthe_Sylva-Les_Roses_Blanches-lyrics,p67469

Née Berthe Faquet en 1886, à Saint-Brieuc, cette populaire chanteuse fait ses débuts vers la fin des années dix. Elle est des programmes du Casino de Montmartre et du Casino-Montparnasse peu avant la guerre. En 1916, elle est déjà assez connue pour que Scotto lui confia une chanson sur des paroles de J. Mauris intitulée «Les tourneuses d’obus» – mais ce n’est qu’à la fin des années vingt qu’on la découvre, enfin, en 1928 d’après la légende, au Caveau de la République, dans un répertoire plus ou moins larmoyant mais déjà elle avait eu un grand succès l’année précédente, à la radio (elle fut une des toutes premières à chanter sur les ondes de Radio Tour Eiffel) avec une chanson qu’elle allait garder à son répertoire jusqu’à la fin : «Roses Blanches» (de Charles-Louis Pothier et de Léon Raiter).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Berthe_Sylva

Vol 447 Air France

Le vol AF447 du 31 mai 2009 était un vol régulier1 opéré par la compagnie Air France entre l’aéroport international Antônio Carlos Jobim de Rio de Janeiro et l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle en région parisienne, dont l’appareil s’est abîmé dans l’Atlantique le 1er juin 2009. Le vol était assuré par un Airbus A330-200, immatriculé F-GZCP, mis en service le 25 février 20052. Il transportait 228 personnes, dont 12 membres d’équipage3.

source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_447_Air_France

B.E.A

http://www.bea.aero/fr/bea/qui-sommes-nous/organigramme.php

http://www.bea.aero/fr/recherche_publi_result.php    « avec critères : juin-2009 »

http://www.bea.aero/fr/recherche_site.php?ps=10&q=AF+447&m=all&wm=wrd&ul=&lang=fr&wf=9991&type=&s=RPD&cat=

Assassinat des moines de Tibhirine

Dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, sept moines trappistes du Monastère de Tibhirine, en Algérie, sont enlevés lors de la guerre civile algérienne, et séquestrés pendant deux mois. L’assassinat des moines est annoncé le 21 mai 1996, dans un communiqué attribué au Groupe islamique armé. Les têtes des moines décapités ne sont retrouvées que le 30 mai 1996, non loin de Medea, mais pas leurs corps, ce qui suscite les doutes sur la thèse officielle expliquant leur décès.

Les commanditaires de cet enlèvement, leur motivation ainsi que les causes réelles de l’assassinat font l’objet de débats. La version officielle d’Alger qui a longtemps prévalu est celle d’une culpabilité du Groupe islamique armé. Une seconde thèse reposant sur le témoignage d’un ex-officier supérieur français, envisage une bavure de l’armée algérienne, dissimulée ensuite par celle-ci. Elle est remise en cause par de nouveaux témoignages d’anciens agents du DRS rassemblés en 2011 dans le livre: « Le crime de Tibhirine, révélations sur les responsables ». Ces anciens militaires algériens affirment que les moines furent victimes d’un faux « enlèvement islamiste » ordonné par le général Smain Lamari, alors patron de la Direction du contre espionnage.

source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Assassinat_des_moines_de_Tibhirine

Moines de Tibérine : que s’est-il réellement passé ?

Deux nouveaux éléments relancent les spéculations sur la mort des moines de Tibehirine, enlevés et assassinés en Algérie en 1996 : la levée du secret défense sur des notes du général Rondot et des déclarations de Charles Pasqua sur le rôle de son émissaire Jean-Charles Marchiani.

source : http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/moines-de-tiberine-que-s-est-il-66489

Les moines de Tiberine

Dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, sept moines cistertiens de Tibérine (Tibhirine, près de Médéa, à une centaine de kilomètres du sud d’Alger) sont enlevés par des hommes armés.

L’identité des ravisseurs n’est toujours pas connue à ce jour. Ce serait un groupe islamiste extrémiste. Ce groupe se serait fait « voler » les moines, par le GIA (Groupe islamiste armé) lors d’un affrontement.

Pendant un mois, la France ne sait pas où se trouvent les trappistes. Le 30 avril, un interlocuteur des ravisseurs dépose au consulat de France à Alger, une cassette audio. Dans celle-ci, l’enregistrement de la voix de chacun des sept moines est parfaitement reconnaissable. Il est demandé à la France par la voix du Père Christian de Chergé de libérer des terroristes détenus contre leur libération.

Il n’y aura pas d’autres contacts.

Les dépouilles seront retrouvées le jeudi 30 mai 1996, à la lisière d’un champ, sur la route nationale Alger – Médéa, 800 mètres environ avant le carrefour d’entrée à Médéa.

source : http://www.bonnefoy-michel.com/article-les-moines-de-tiberine-56889009.html

Le dernier moine de Tibhirine témoigne

Rescapé de la tuerie de 1996, il n’avait jamais parlé depuis la mort des moines de Tibhirine. Nous avons retrouvé frère Jean-Pierre dans un monastère au Maroc, où il a accepté de se confier en exclusivité pour Le Figaro Magazine. Il parle de ses frères disparus, des événements tragiques qu’ils ont vécus, du film de Xavier Beauvois, Des hommes et des dieux. Mais aussi de sa foi et de son espérance. Un entretien lumineux.

source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/02/05/01016-20110205ARTFIG00005-le-dernier-moine-de-tibhirine-temoigne.php

Moines de Tibhirine .. la vérité ?

Mort des moines de Tibéhirine : le juge Trévidic veut relancer l’enquête

Le juge français Marc Trévidic veut se rendre en Algérie pour exhumer et autopsierle crâne des sept moines de Tibéhirine tués en 1996, selon une information du magazine Marianne confirmée par une source proche du dossier.

Le juge Trévidic a adressé une commission rogatoire internationale à l’Algérie, rédigée le 16 décembre et traduite en arabe, précisant sa demande d’autopsie et la vingtaine de témoins qu’il souhaite entendre sur place, précise l’hebdomadaire.

source : http://hogra.centerblog.net/rub-moines-de-tibhirine-.html

« Des hommes et des Dieux. »

vidéo : http://pluzz.francetv.fr/videos/le_martyre_des_sept_moines_de_tibhi.html

Dieudonné, banni de Perpignan ?

Le déni de la honte … l’ humour serait il a jamais INTERDIT dans le pays de la langue de MOLIERE ?

Il faut le lire pour le croire … Le FOX stoppé !!! on croit se trouver dans un rêve de très mauvais goût.

Le maire de Perpignan refuse que l’humoriste Dieudonné se donne en spectacle dans sa ville.

Il a pris un arrêté municipal afin que la dernière du spectacle Foxtrot ne soit pas jouée à Perpignan. Selon lui, cela pourrait nuire aux habitants et provoquer de nombreux troubles.Dieudonné n’est pas le bienvenu à Perpignan. Le maire de la ville, Jean-Marc Pujol (UMP), a pris un arrêté pour y interdire le spectacle de l’humoriste, qui doit avoir lieu le 31 mai. Selon ce dernier, interrogé hier par l’AFP, cette décision est motivée « par les propos négationnistes, racistes, antisémites de M. Dieudonné, largement renouvelés. » Il a aussi ajouté que « tout ce qui est de nature à créer la division entre les Perpignanais est quelque chose qui m’inquiète. »

Même accueil à Bordeaux et Saint-Etienne
Avant la représentation du spectacle de l’humoriste, Alain Juppé, le maire de Bordeaux, a lui aussi demandé à la préfecture ce qu’elle pensait de l’arrivée de ce dernier dans sa ville. La préfecture, confiante, avait autorisé le spectacle en rassurant monsieur le maire : ce show ne représente pas de risque sérieux de trouble à l’ordre public.

Mi-février, le maire de Saint-Étienne, Maurice Vincent (PS), avait également demandé l’annulation de la prestation de Dieudonné. Cependant, il n’avait pas pris d’arrêté municipal. Finalement, dans les deux cas, la représentation a eu lieu, sans aucune embûche, ni aucun trouble.

L’accord de libre-échange transatlantique ? la tromperie du siècle …

L’accord de libre-échange transatlantique ? l’ erreur du siècle ou l’ Europe perdra tout son devenir …

Mes chères contrariées, mes chers contrariens !

Voici certainement l’un des sujets les plus importants des années à venir. Les négociations ont déjà commencé entre l’Europe et les États-Unis et ce dans la plus grande des opacités !

C’est le journal L’Humanité, le quotidien communiste, qui revient sur ce sujet avec un article qui lui est consacré et surtout, surtout l’un des premiers documents de travail consacré à ce sujet, confidentiel, mais que le journal a réussi à se procurer.

Que nous raconte L’Humanité !

« La base de travail pour l’accord de libre-échange transatlantique que l’Humanité.fr s’est procuré et que nous publions est claire : José Manuel Barroso, le Président de la Commission européenne, est prêt à satisfaire les envies des États-Unis de renforcer leur présence économique et commerciale sur le continent européen. »

Vous devez comprendre que les États, et donc la France, ont en réalité missionné l’Union Européenne pour négocier à notre place et au nom de l’ensemble des États membres de l’Europe.
Notre gouvernement « socialiste » (le mot socialiste est très important dans ma phrase mais surtout les guillemets !) va donc, juste pour la forme, défendre l’exception culturelle cinématographique française. On est tous pour le cinéma français ! C’est vrai quand même, pouvoir regarder Jo à la télé ou encoreJoséphine Ange Gardien ça c’est un combat que nous devons tous mener. Nous devons être unis mes chers camarades pour soutenir notre gouvernement et l’aider à sauver le cinéma français et le régime spécial des intermittents du spectacle que vous payez avec vos impôts !

Oui mes braves citoyens français, grâce à la loi Fioraso, vos enfants parleront anglais en cours, boufferont des Big Mac jusqu’à en crever de cholestérol, fumeront des « Malbo », partiront en vacances en Boeing, rouleront en Chevrolet, utiliseront Windows, Google et Facebook, … MAIS… nous aurons sauvé Joséphine Ange Gardien, et là, franchement, je suis rassuré car je commençais à avoir drôlement peur pour ma soirée TV du mercredi soir.

Ouf…

Allez, poursuivons avec notre article de L’Humanité. C’est rare que je cite L’Humanité dans mes colonnes mais là je dois dire que je me sens une âme de révolutionnaire qui voit rouge…

« La Commission annonce des gains économiques significatifs : de 119,2 milliards de dollars pour l’UE et de 94,2 milliards de dollars pour les États-Unis… à condition d’éliminer toutes les « entraves » au libre-échange, barrières non tarifaires pour commencer (voir notamment page 7, point 9). »

Oh là , ils sont forts quand même à la Commission. Vous vous rendez compte ? Tout le monde va gagner des sommes folles, et par les temps qui courent, on a tous besoin de sous (hein ma pauv’ dame…) mais nous, en Europe, on va gagner plus qu’eux aux USA. Ce qui est drôle c’est qu’aux USA ils font le calcul inverse… J’en rigole (jaune) encore.

Donc évidemment l’important c’est ce petit alinéa : « éliminer toutes les « entraves » au libre-échange, les barrières non tarifaires pour commencer »…

Et à votre avis, c’est quoi une barrière non tarifaire hein ?

C’est par exemple notre législation sur les OGM… Hum, c’est bon les OGM, surtout pour la santé des rats…

C’est nos fromages au lait cru que l’on veut nous faire cuire… Qui l’eut cru ? Franchement !! Mais l’industrie du fromage en pâte vendu dans des tubes de dentifrice, c’est la norme aux USA et c’est un très grand marché !

Voici comment L’Humanité conclut son article consacré à ce sujet :

« Ce projet comporte donc aussi, et surtout, de nombreux risques. Tout d’abord, pour qu’il y ait accord, les Européens devront renoncer à un grand nombre de leurs normes (juridiques, environnementales, sanitaires, culturelles…). Ensuite, les standards invoqués sont ceux de l’Organisation mondiale du commerce. En réalité, une bataille se joue actuellement à ce niveau. Les États-Unis sont, dans le même temps, engagés dans des négociations de partenariat transpacifique en vue de conclure un accord de libre-échange. Quel est l’objectif ? « S’assurer que le capitalisme version occidentale reste la norme mondiale et pas le capitalisme d’État chinois », comme l’a indiqué Bruce Stokes, du German Marshall Fund of the United States. Autrement dit : imposer leurs normes aux dépens des règles européennes jugées trop contraignantes (voir notamment pages 10-11, point 18). »

« Des cadres juridiques, sanitaires, environnementaux… jusqu’au droit du travail, par « ricochet », c’est tous les pans de la société européenne qui sont visés. »

L’Humanité a raison même si ce n’est pas pour de bonnes raisons

Dans une époque où l’on vante le multiculturalisme et la défense des diversités de toute sorte, je suis assez surpris qu’il n’y ait plus personne pour défendre le mode de vie européen et son art de vivre, je suis surpris qu’il n’y ait plus personne fier du « french way of life » car oui, il y a aussi un mode de vie français qui mérite d’être défendu, de notre rapport à la protection de l’environnement à notre patrimoine qu’il soit linguistique, architectural, culinaire ou autre, il y a dans notre pays de très belles choses et de très belles idées à défendre.
Alors je préfère vous prévenir mes chers contrariens, vous allez m’entendre pester, tempêter et vociférer dans les mois qui viennent car oui, cet accord est dangereux pour nous, raison pour laquelle dans notre grande démocratie on ne nous demandera sans doute pas notre avis… Nous risquerions de dire NON !

Charles SANNAT

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement http://www.lecontrarien.com

source : http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-l-accord-de-libre-echange-transatlantique-il-faut-sauver-mimie-mathy-.aspx?article=4383267054G10020&redirect=false&contributor=Charles+Sannat&mk=2

Lire l’article de l’Humanité

Voir le document confidentiel de préparation des négociations de l’Union Européenne en PDF